Piatra Neamț


Piatra Neamț
Piatra Neamț
Image illustrative de l'article Piatra Neamț
La vieille ville
Romania location map.svg
Piatra Neamț
Armoiries
Administration
Pays Drapeau de Roumanie Roumanie
Région Moldavie
Județ Neamț
Statut Chef-lieu
Maire Gheorghe Ștefan (PD-L)
(2008-2012)
Géographie
Coordonnées 46° 55′ 42″ N 26° 22′ 12″ E / 46.928301, 26.36993646° 55′ 42″ Nord
       26° 22′ 12″ Est
/ 46.928301, 26.369936
  
Superficie 77,47 km²
Altitude moy. 310 m
Arrosée/baignée par Bistrița
Démographie
Population 108 085 hab. (1er juillet 2007)
Densité 1 395,2 hab./km²
Autres informations
Code postal 610 101
Site officiel www.primariapn.ro
Localisation du chef-lieu dans son județ
Localisation du chef-lieu dans son județ

Piatra Neamț (Karácsonkő en hongrois, Kreuzburg an der Bistritz en allemand) est une ville pittoresque du nord-est de la Roumanie en Moldavie. Elle est le chef-lieu du județ de Neamț et le chef-lieu de la région de développement du nord-est et comptait 108 085 habitants en 2007[1].

La ville de Piatra Neamț comprend aussi les villages de Ciritei, Doamna et Văleni.

Sommaire

Étymologie

Le nom de la ville est dérivé des mots piatra (rocher en roumain) et neamt (allemand en roumain).

Elle a d'abord été nommée Piatra lui Crăciun (Rocher de Noël), puis Târgu Piatra (Marché du rocher) au Moyen Âge et enfin Piatra auquel fut adjoint Neamț pour la distinguer d'autres lieux ayant la même nom.

Géographie

Carte de la ville

Piatra Neamț est située à la limite des Carpates Orientales, dans la vallée de la Bistrița, sur la rive gauche de la rivière qui est un affluent du Siret, à son confluent avec le Cuedji, au long duquel s'étale la ville vers le nord. Elle se situe à une altitude moyenne de 315 m, entre plusieurs massifs de moyenne montagne comme le Mont Cozla (altitude 679 m), le Mont Cernegura (point culminant de la cité 852 m), le Mont Cârloman (617 m), le Mont Petricica (590 m) et le Mont Bâtca Doamnei (590 m.

Piatra Neamț est située à 350 km au nord de Bucarest et à 60 km au nord-ouest de Bacău.

Démographie

En 2002, la ville de Piatra Neamț a une population très majoritairement roumaine[2] (98,08%) l'importante communauté juive qui l'habitait encore en 1948 (7 000 personnes) ayant disparu par suite de l'émigration vers Israël. Piatra Neamț compte de petites minorités tsigane (1,30%), lipovène (0,16%) et hongroise (0,14%).

Les habitants déclaraient d'ailleurs à 99,19% le roumain comme langue maternelle tandis que 0,48% déclaraient le rromani et 0,11% le hongrois.

Évolution démographique
1912 1930 1948 1956 1966 1977 1992 2002 2007
18 965 29 827 26 303 32 648 45 852 78 100 123 360 104 914 108 085

Histoire

La Tour de Ștefan cel Mare

Le site de Piatra Neamț fait partie des lieux les plus anciennement peuplés de Roumanie. On a trouvé des traces de peuplement datant de la période paléolithique (Paléolithique moyen, -100 000 ans). De nombreuses traces ont également été trouvés datant de la Culture de Cucuteni-Trypillia (-3 600 à -2 600) ainsi que du Néolithique et de l'Âge du bronze.

Lors de campagnes de fouilles archéologiques ont été exhumées les traces de la ville dace de Petrodava citée par Ptolémée dans sa Géographie. On a aussi trouvé une citadelle dace sur le mont Bâtca Doamnei.

Le premier noyau urbain de la ville actuelle a été fondé avec le nom de Piatra lui Craciu sous le règne de Petru Ier de Moldavie entre 1375 et 1391. Sous le règne d'Étienne III de Moldavie furent construits le Palais de la Cour princière en 1491, la cathédrale en 1497-1498 et la Tour d’Étienne le Grand (Turnul Ștefan cel Mare) en 1499.

La ville de Piatra Neamț a abrité une prospère et importante communauté juive (8 489 personnes en 1907 soit 50% de la population, 7 595 personnes en 1930, 24% de la population totale[3]) qui a subi de nombreuses exactions et persécutions pendant les années 1930 et la Seconde Guerre mondiale.

En 1885, le chemin de fer arrivait à Piatra Neamț et en 1894, on installait l'éclairage public.

Quelques années plus tard, en 1897 était fondé le premier lycée : le collège Petru Rareș qui fonctionne toujours.

Après la Seconde Guerre mondiale, pendant la période communiste, la ville a connu un important développement industriel et urbain.

Politique

Le Conseil Municipal de Piatra Neamț compte 23 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2008, Gheorghe Ștefan (PD-L) a été élu maire de la commune[4].

Élections municipales de 2008[5]
Parti Nombre de conseillers
Parti démocrate-libéral (PD-L) 17
Parti social-démocrate (PSD) 4
Parti national libéral (PNL) 2

Religions

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[6] :

Économie

Pendant la période communiste, Piatra Neamț a connu un grand développement industriel. Cette activité, centrée sur les produits chimiques et la recherche, a beaucoup souffert de la libéralisation économique qui a suivi les événements de 1989. Beaucoup d'usines ont fermé leurs portes et l'activité des zones industrielles situées dans le village de Săvinești, à 11 km au sud de la ville, s'est fortement réduite. Certaines activités ont été reprises par le groupe italien "Radici".

Des usines de fabrication d'engrais, de pâte à papier, de produits alimentaires, de fibres synthétiques (Rifil), de fabrication de peinture (Köber), de téléphones mobiles (Dasimpex) et d'électronique (Media Galaxy, filiale du groupe américain Altex) sont en activité à Piatra Neamț.

La ville mise d'autre part sur le développement du tourisme car elle possède de nombreux atouts tant culturels que naturels.

Transports

Transports urbains

Piatra Neamț dispose d'un réseau de transports public urbain (autobus et trolleybus) géré par une Régie Municipale.

Liaisons routières

Piatra Neamț est traversée par la route nationale DN15 qui permet de rejoindre Târgu Mureș à l'ouest et Bacău puis Bucarest au sud. Les principaux autres itinéraires partant de Piatra Neamț sont les suivants :

Liaisons ferroviaires

Piatra Neamț est desservie par les Chemins de Fer Roumains (CFR, Căile Ferate Române) et elle est située sur la ligne Bacău-Piatra Neamț-Bicaz.

Liaisons aériennes

Piatra Neamț ne possède pas d'aéroport. L'aéroport le plus proche est l'aéroport George Enescu de Bacău.

Information

Piatra Neamț dispose de 4 chaînes de télévision locale, de 3 radios FM et de plusieurs journaux.

Culture

La ville dispose de nombreux équipements culturels dont les plus réputés sont :

  • Le Théâtre de la Jeunesse (Teatru Tineretului), très célèbre en Roumanie pour la qualité de ses spectacles.
  • La Bibliothèque G. T. Kirileanu, crée en 1869.
  • L'École des Beaux-Arts Victor Brauner.

De nombreux festivals sont organisés dans la ville durant l'année :

  • mai, festival international de théâtre.
  • juin, vacances musicales.
  • août, festival international de folklore.

Plusieurs musées de premier ordre existent à Piatra Neamț :

  • Le Musée d'Histoire (Muzeul de Historie), créé en 1934, offrant au visiteur ses collections archéologiques, Âge du bronze et culture dace notamment.
  • Le Musée d'Art Néolithique de Cucuteni (Muzeul de Artă eneolitică Cucuteni), ouvert en 2005 dans une belle construction datant de 1930 et qui présente la plus vaste et la plus riche collection d'œuvres d'art de la Culture de Cucuteni-Trypillia.
  • La Cour Princière (Exposiția Muzeală Curtea Domnească), où sont présentés les objets trouvés sur le site durant les fouilles archéologiques.
  • Le Musée d'Art (Muzeul de Artă), oubert en 1980, qui possède de nombreuses œuvres de Lascăr Vorel.
  • Le Musée d'Ethnographie (Muzeul de Etnografie) qui présente les costumes et objets populaires et de nombreux aspects de la vie des paysans de la vallée de la Bistrița.
  • Le Muséum d'Histoire naturelle (Muzeul de Științe Naturale), qui possède une grande collection de poissons.

Tourisme

Monuments

L'ensemble touristique et monumental le plus intéressant de Piatra Neamț est sans conteste le complexe de la Cour Princière, construit sous le règne d'Étienne III de Moldavie (connu aussi sous le nom d'Étienne le Grand, Ștefan cel Mare) dans la deuxième moitié du XVe siècle au cœur de la vieille ville et composé des ruines de la Cour Princière (Curtea Domnească), de la Tour-Clocher (Turnul Clopotnița), (19 m de haut) et de l'église St-Jean-Baptiste (Biserica Sf. Ioan), (de style moldave avec des éléments byzantins, gothiques et des ornements locaux, disques de céramique).

Autres monuments historiques :

  • La synagogue, édifice en bois construit en 1766 à la limite orientale de la Cour Princière.
  • L'église de la Bonne Nouvelle de 1740.
  • L'église St-Nicolas de 1796.
  • L'ermitage de Doamna de 1790, sur la rive droite de la Bistrița.

Piatra Neamț possède aussi plusieurs maisons remarquables comme la Maison Ivașcu (XIXe siècle) ou la Maison Lalu (1912).

Autres sites

Un téléphérique, offrant de belles vues sur la ville et son environnement, permet d'accéder au Mont Cozla, site naturel tout à fait remarquable et doté de pistes de ski enneigées tout l'hiver.

Sports

Piatra Neamț est le siège de plusieurs clubs sportifs.

  • Le HCM Piatra Neamț, club masculin de handball.
  • Le CV Unic Piatra Neamț, club féminin de volley-ball.

De nombreux concours hippiques nationaux et internationaux sont organisés à la Baza hipică de la ville.

Personnalités

  • Calistrat Hogaș (1847-1917), écrivain, qui a vécu et est mort à Piatra Neamț[7].
  • Lascăr Vorel, né à Piatra Neamț, (1879-1918) peintre expressionniste.
  • Emil Calmanovici (en), né à Piatra Neamț, (1896-1956), industriel, soutien du Parti communiste roumain dans les années 1930, mort dans les prisons communistes après leur prise du pouvoir.
  • Victor Brauner, né à Piatra Neamț, (1903-1966), peintre, qui vécut en France à partir des années 1930.
  • Jacques Hérold, né à Piatra Neamț, (1910-1987), peintre surréaliste, qui vécut en France à partir des années 1930.
  • Constantin Lăcătușu (en), (1961-), alpiniste qui fut le premier Roumain à vaincre l'Everest en 1995.
  • Bogdan Țăruș, (1975-), sauteur en longueur.
  • Esther Lamandier, spécialiste française de la musique hébraïque dont la famille paternelle est originaire de Piatra Neamț.

Jumelages

La ville de Piatra Neamț est jumelée avec[8] :

Galerie

Notes et références

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Piatra Neamț de Wikipédia en français (auteurs)