Berthe Morisot


Berthe Morisot
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berthe.
Portrait de Berthe Morisot par Édouard Manet, 1872.
Portrait de Berthe Morisot à l'éventail (1874), par Edouard Manet (1832-1883), Musée des beaux-arts de Lille

Berthe Morisot (née le 14 janvier 1841 à Bourges - morte le 2 mars 1895 à Paris) est une artiste-peintre française liée au mouvement impressionniste.

Sommaire

Biographie

Berthe Morisot naît à Bourges d'un père préfet du département du Cher. Elle est l'arrière-petite-nièce du peintre Jean Honoré Fragonard. Sa famille s'installe définitivement à Paris en 1852. Berthe prend des cours de dessin à l'âge de 16 ans, en compagnie de ses deux sœurs, Yves (qui deviendra Madame Théodore Gobillard, dont il existe un portrait par Degas) et Edma. Elle étudie très tôt la peinture avec Edma, notamment en copiant les chefs-d'œuvre du Louvre, où elle fait la connaissance de Fantin-Latour. C'est par l'intermédiaire de ce peintre que, plus tard, elle rencontrera Édouard Manet.

Dès 1861, Berthe et Edma étudient auprès de Jean-Baptiste Camille Corot à son atelier de Ville-d'Avray. Berthe Morisot participe au Salon de 1864, puis à celui de 1865, où elle présente quelques paysages. En 1868, Berthe rencontre Manet pour qui elle pose (Le Balcon, Le Repos, Berthe Morisot au bouquet de violettes).

Elle délaisse le Salon officiel de 1874 pour rejoindre les Indépendants (futurs Impressionnistes) menés par Monet, Sisley, Renoir et participe avec eux à leur première exposition (sous l'appellation d'Artistes Anonymes Associés).

L'inauguration a lieu le 15 avril 1874, quinze jours avant l'ouverture du Salon officiel, dans les ateliers du photographe Nadar. Trente artistes, dont Berthe Morisot, Pierre-Auguste Renoir et Claude Monet, accrochent quelque deux cents tableaux sur deux rangs en hauteur, en ménageant un espace entre chaque plutôt que de les juxtaposer cadre contre cadre comme cela se pratique au Salon officiel. Rupture avec la tradition.

La même année, elle épouse Eugène Manet, frère d'Édouard, dont elle aura une fille, Julie Manet, en avril 1879, à l'âge de 38 ans.

En 1892, Berthe a sa première exposition personnelle (à la galerie Boussod et Valadon), quelques mois après avoir perdu son mari. Le couple avait pris des dispositions devant notaire pour confier la tutelle de leur fille Julie à leur ami et poète Stéphane Mallarmé, ainsi qu'à Pierre-Auguste Renoir pour son éducation de peintre.

Avec Camille Pissarro, elle sera la seule artiste dont les tableaux ont été présentés à toutes les expositions impressionnistes (sauf celle de 1879, année de la naissance de sa fille).

Comme sa contemporaine américaine, Mary Cassatt, elle a souvent peint femmes, enfants et scènes familiales.

Berthe Morisot tombe malade à la mi-février 1895. Elle meurt d'une pneumonie le 2 mars 1895 à Paris et lègue la plupart de ses œuvres à ses amis artistes : Degas, Monet, Renoir. Malgré sa riche production artistique, le certificat de décès mentionne : « sans profession ». Elle est enterrée dans le caveau des Manet au cimetière de Passy où il est simplement gravé : « Berthe Morisot, veuve d'Eugène Manet ».

Pour le premier anniversaire de sa mort, une rétrospective est organisée dans la galerie de Paul Durand-Ruel où 394 toiles dessins et aquarelles y sont exposés.

Style

« Les formes sont toujours vagues dans les tableaux de Mme Berthe Morisot, mais une vie étrange les anime. L’artiste a trouvé le moyen de fixer les chatoiements, Les lueurs produites sur les choses et l’air qui les enveloppe… le rose, le vert pâle, la lumière vaguement dorée, chantent avec une harmonie inexprimable. Nul ne représente l’impressionnisme avec un talent plus raffiné, avec plus d’autorité que Mme Morisot. »

— Gustave Geoffroy, « L’exposition des artistes indépendants », in La Justice, 19 avril 1881

Œuvres (sélection)

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie

  • Monique Angoulvent, Berthe Morisot, avec une préface de Robert Rey, conservateur des musées nationaux. Paris : éditions Albert Morancé, 1933 – Villeneuve-Saint-Georges : Impr. l'Union typographique (texte) et Chelles, impr. Faucheux (planches). Réédité en 1955 chez Lefebvre
  • Musée de l'Orangerie (Paris), Catalogue de l'Exposition Berthe Morisot (1841-1895), avec une préface de Paul Valéry, Paris: impr. d'Aulard, été 1941, 54 p.
  • Louis Rouart[1], Berthe Morisot, Plon, 1941
  • Claude Damiens (autre pseudo. de Isidore Isou), Belle de lumière, le roman de Berthe Morisot, Paris : Laffont, 1955 ; rééd. Isidore Isou, Paris : Vertiges, 1985, 411 p.
  • Marie-Louise Bataille et Georges Wildenstein, Berthe Morisot : catalogue raisonné des peintures, pastels et aquarelles, avec une introduction de Denis Rouart, Paris : les Beaux Arts, impr. Busson, 1961, 307 p. (dont planches, sur les pages 73 à 286)
  • Philippe Huisman, Berthe Morisot, Lausanne/Paris : Bibliothèque des Arts, coll. « Polychrome », 1962 (rééd. 1995)
  • Anne Higonnet, Berthe Morisot : une biographie, Paris : A. Biro, 1989, 236 p. + 16 planches.
  • Benoît Noël et Jean Hournon, « Berthe Morisot - la Seine à Bougival (le Bal des Canotiers) » in Parisiana, la Capitale des arts au XIXe siècle, Paris, Les Presses Franciliennes, 2006, pp. 94-99.
  • Dominique Bona, Berthe Morisot, le secret de la femme en noir, éditions Grasset et Fasquelle, 2000

Notes et références

  1. Louis Rouart, collectionneur, grand-père du futur académicien français Jean-Marie Rouart et fils du polytechnicien et inventeur Henri Rouart, était le beau-frère, par son frère Ernest Rouart, de Julie Manet, fille de Berthe Morisot et nièce d'Édouard Manet.

Voir aussi

Lien interne

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Berthe Morisot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Berthe Morisot — Berthe Morisot, um 1872 Berthe Marie Pauline Morisot (* 14. Januar 1841 in Bourges; † 2. März 1895 in Paris), auch Berthe Manet, war eine französische Malerin des Impressionismus. Sie entstammte einer wohlhabenden französischen Familie und e …   Deutsch Wikipedia

  • Berthe Morisot — Édouard Manet, Berthe Morisot with a Bouquet of Violets, 1872 Birth name Berthe Morisot Born January …   Wikipedia

  • Berthe Morisot — Retrato de Berthe Morisot por Édouard Manet, 1872 (Museo de Orsay), París. Nacimiento 14 de enero de …   Wikipedia Español

  • Berthe Morisot Au Bouquet De Violettes — Édouard Manet, 1872 huile sur toile 55 × 38 cm Musée d Orsay …   Wikipédia en Français

  • Berthe morisot au bouquet de violettes — Édouard Manet, 1872 huile sur toile 55 × 38 cm Musée d Orsay …   Wikipédia en Français

  • Berthe Morisot au bouquet de violettes — Artiste Édouard Manet Année 1872 Technique huile sur toile Dimensions (H × L) …   Wikipédia en Français

  • Morisot — Berthe Morisot etwa um 1872 Berthe Marie Pauline Morisot (* 14. Januar 1841 in Bourges; † 2. März 1895 in Paris), auch Berthe Manet, war eine französische Malerin des Impressionismus. Sie entstammte einer wohlhabenden französischen Familie und… …   Deutsch Wikipedia

  • Morisot — Berthe Morisot Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture …   Wikipédia en Français

  • MORISOT (B.) — MORISOT BERTHE (1841 1895) Qui pourrait croire, à regarder la peinture lumineuse de Berthe Morisot, que cette femme a souvent éprouvé au fond d’elle même une grande mélancolie? Elle a célébré tous les instants de bonheur parce qu’elle en… …   Encyclopédie Universelle

  • Morisot, Berthe — (1841 1895)    painter    Born in Bourges, Berthe Morisot, an early and important impressionist, studied at the Lyonnais Guichard and, from 1862 to 1868, with camille corot. She met Edouard manet in 1862 and became interested in painting out of… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.