Bersaglieri


Bersaglieri

Bersaglier

Alessandro La Marmora fonde en 1836 les Bersaglieri

Les Bersaglieri (en français Bersagliers ou même Bersalliers[1]) sont un corps de l'armée italienne créé par le général Alessandro La Marmora en 1836 pour servir dans l'armée sarde, qui deviendra plus tard l’armée royale italienne. C’est une unité d'infanterie ( Bersaglieri veut dire « tirailleurs »), d’une grande mobilité. Ce corps est caractérisé par le port d'un chapeau à bords larges (seulement en uniforme de parade à l'époque moderne), décoré de plumes de coq de bruyère. Les plumes sont appliquées même sur les casques de combat moderne.

Sommaire

Histoire

Le royaume de Sardaigne (relativement pauvre) ne pouvait pas se permettre un grand corps de cavalerie, donc un corps d'infanterie de tireurs rapide lui était nécessaire. Ces soldats ont été formés à la résistance physique et à l’excellence. À l'instar des chasseurs alpins de l'armée française qui ont inspiré leur création, l'indépendance et d'initiative des Bersaglieri a été encouragé afin que ceux-ci puissent fonctionner en tant qu’unités indépendantes et autonomes. Leur premier uniforme était noir avec un chapeau à bords appelé vaira qui avait pour but de protéger leur tête des coups de sabre. La première apparition publique des Bersaglieri fut à l'occasion d'un défilé militaire, le 1er juillet 1836. La Première Compagnie a défilé dans Turin avec célérité (fréquence de marche : 130 pas/minute). Le corps avait impressionné le roi Charles-Albert de Sardaigne, qui l’avait immédiatement intégré en tant qu’armée Sarde dans l'armée régulière piémontaise. Tout au long du XIXe siècle siècle, sous la direction de La Marmora, les Bersaglieri remplissent le rôle des tirailleurs, mais agissent aussi, si nécessaire, comme des troupes de choc. Ils étaient à l'origine destinés à servir comme des troupes de montagne. Le grimpeur Jean-Antoine Carrel était un Bersagliere.

Lorsque le corps de chasseurs alpins est créé en 1872, une forte rivalité nait entre les deux corps d'élite.

Bersagliere année 1900

Points marquants

Le corps eut son baptême du feu le 8 avril 1848, à la bataille du pont de Goito au début de la première guerre d'indépendance italienne où fut blessé gravement Alessandro La Marmora.

En avril 1849 les troupes commandées par La Marmora pénétrèrent à Gênes saccageant la ville , terrorisant la population par des exécutions sommaires, viols et violences. Avec le temps, le nombre de bataillons passèrent de 10 en 1852, à 16 en 1859, à 27 en 1867 et à 36 1861.

En 1856 fut créée la charge d’inspecteur du corps des Bersaglieri, avec l’attribution des commandants de brigade. Après l’unification de l’Italie, les Bersaglieri furent employés contre les brigands au sud. Leur emploi était particulièrement adapté à la rudesse et à l’aspérité du territoire.

Les Bersaglieri furent protagonistes de la prise de Rome du 20 septembre 1870. Par l'ordonnance de 1910, chaque régiment fut renforcé d'un bataillon de cyclistes, (supprimé en mars 1919). Pendant la Première Guerre mondiale (1915-1918) le corps a été organisé en deux divisions spéciales, 7 brigades, 21 régiments et 5 bataillons autonomes.

En 1924, les 12 régiments restants furent transformés en cyclistes, jusqu’en 1936.

Pendant la seconde Guerre mondiale les régiments de Bersaglieri, encadrés par des divisions cuirassées, motorisées et d’intervention, combattirent sur tous les fronts.

Ils sont aussi présents pendant la guerre de libération avec le 4e régiment et le bataillon Goito.

En 1946 fut reconstitué le 3e Régiment et en 1949 le 8e Régiment qui en 1975 finira par devenir la brigade des Bersaglieri "Garibaldi".

Bersaglier à la NATO

Époque moderne

Alors que dans le passé, la mobilité des Bersaglieri a été facilitée par leur formation basée sur la rapidité d'exécution et par l'aide de cycles, les corps modernes sont pour la plupart mécanisés. Les Bersaglieri modernes (brigade mécanisée « Garibaldi ») ont servi dans le cadre du maintien de la paix dans la Force multinationale au Liban, en ex-Yougoslavie et en Somalie ( guerres civiles, et ont également été actifs lors de l'Opération Liberté pour l'Irak. Les traditions des Bersaglieri sont encore respectées. Les patches au col (flammes) sont rouge pourpre. Les troupes engagées portent encore le fez rouge. Les agents portent avec leurs uniformes des bérets noirs ordinaires, mais lors des cérémonies ceux-ci sont remplacés par les plumes vaira et par l’ uniforme. Ils portent également des gants noirs, contrairement aux autres régiments italiens qui eux portent des gants blancs. Chaque unité de Bersaglieri avait une fanfare ( fanfara), jouant de leur instrument pendant et après le défilé. Aujourd'hui, seule la brigade de Garibaldi et le 7e régiment de Bersaglieri possède une fanfara. Les Bersaglieri modernes sont célèbres par leur parades et constituent le symbole de l’élite militaire italienne.

Régiments aujourd'hui

Notes et références

Sources

  • (it) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Bersaglieri ».
  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bersaglieri ».

Liens externes

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Bersaglier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bersaglieri de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bersaglieri — Saltar a navegación, búsqueda Los Bersaglieri son un cuerpo de infantería del ejército italiano, creado por el general Alessandro La Marmora en 1836 para servir en el Ejército Piamontés, posteriormente convirtiéndose en el Ejército Real Italiano …   Wikipedia Español

  • Bersaglieri —   [bersa ʎɛːri; italienisch], Singular Bersagliere [bersa ʎɛːrə] der, (s), Panzergrenadierregimenter in den Panzerdivisionen der italienischen Streitkräfte; besonderes Kennzeichen ist die Kopfbedeckung der Angehörigen dieser Truppe: Filzhut mit… …   Universal-Lexikon

  • Bersaglieri — (ital., spr. Bersaljeri), die Tirailleure in dem sardinischen Heere …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bersaglieri — (spr. ßaljēri; v. ital. bersaglio, Zielscheibe, oder von bersagliare, plänkeln, tiraillieren), Jägertruppe der ital. Armee, zuerst 1836 vom General della Marmora im sardinischen Heer nach dem Muster der französischen Fußjäger in Stärke von 2… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bersaglieri — (spr. saljehri, vom ital. bersaglio, Ziel), die seit 1836 in der piemont. Armee bestehenden, später auf die ital. Armee übergegangenen Scharfschützen, nach Gesetz von 1882 zwölf Regimenter stark …   Kleines Konversations-Lexikon

  • bersaglieri — /ber sä lyāˈrē/ plural noun The riflemen or sharpshooters of the Italian Army, first organized in the Sardinian Army in 1836 ORIGIN: Ital; pl of bersagliere, from bersaglio a target …   Useful english dictionary

  • Bersaglieri — Wappen des 3. Bersaglieri Regiments …   Deutsch Wikipedia

  • Bersaglieri — The Bersaglieri (pronounced|bersaʎˈːɛri) are a corps of the Italian Army created by General Alessandro La Marmora in 1836 to serve in the Piedmontese Army, later to become the Royal Italian army. The name Bersaglieri means sharpshooters . They… …   Wikipedia

  • Bersaglieri —    Organized in 1846 by General Alfonso La Marmora Ferrero as part of the army of the Kingdom of PiedmontSardinia, these assault infantry were praised by Anglo French general officers for their performance in the Crimean War, contributing much… …   Historical Dictionary of modern Italy

  • bersaglieri — ● bersaglier, bersagliers ou bersaglieri nom masculin (italien bersagliere, de bersaglio, cible) Soldat d infanterie légère de l armée italienne. (Les bersagliers furent créés par La Marmora en 1836 comme troupe d élite de l infanterie de… …   Encyclopédie Universelle


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.