Paul-Hippolyte de Beauvilliers (1712-1788)


Paul-Hippolyte de Beauvilliers (1712-1788)
Paul-Hippolyte de Beauvilliers Marquis de La Ferté-Saint-Aignan
Naissance 26 décembre 1712
à Versailles
Décès 5 décembre 1788 (à 75 ans)
à Paris
Origine Royaume de France Royaume de France
Allégeance Royaume de France Royaume de France
Arme Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Grade Vice-amiral de la flotte du Ponant
Années de service 1728 - 1788
Conflits Guerre de succession d'Autriche
Guerre de Sept Ans
Commandement Flotte du Ponant
Distinctions Commandeur de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis
Famille Paul-Hippolyte de Beauvilliers, duc de Saint-Aignan
(Son père)
Paul de Beauvilliers
(Son grand-père)
François Honorat de Beauvilliers
(Son arrière-grand-père)

Paul-Hippolyte de Beauvilliers, marquis de La Ferté-Saint-Aignan, né le 26 décembre 1712 à Versailles et mort à Paris le 5 décembre 1788, est un officier de marine et aristocrate français. Il combat en Méditerranée pendant la Guerre de Sept Ans et termine sa carrière avec le grade de vice-amiral de la flotte du Ponant en 1781.

Sommaire

Biographie

Origines et famille

Paul-Hippolyte de Beauvilliers descend de la Maison de Beauvilliers, une illustre maison d'ancienne chevalerie, originaire de la Beauce, dans le Pays Chartrain. Elle remonte au XIIe siècle.

Son père, Paul-Hippolyte de Beauvilliers, duc de Saint-Aignan (1684 - 1776) est un diplomate et militaire. Il est ambassadeur de France à Madrid et à Rome. Il est élu membre de l'Académie française en 1726.

Sa mère, Marie-Anne de Montlezun (morte le 15 octobre 1734), dame de Pomeuse et de Lumigny, est la fille unique de Jean Baptiste-Francois de Montlezun, marquis de Besmaux, maître de camp de Cavalerie et premier cornette des chevaux-légers de la garde du Roi et de Marguerite-Geneviève Colbert de Villacerf.

Il épouse Adélaïde Louise Valboy de Metz de Ferrières, sans descendance.

Carrière militaire

Il entre dans la marine royale avec le grade de garde des galères en 1728. Il fait croise sur les côtes d'Italie sur la galère La Fortune en 1731. Promu enseigne de vaisseau en 1733, il prend part aux campagnes au large du Maroc en 1737, aux Antilles 1740, et sur les côtes d'Espagne en 1741, au début de la Guerre de succession d'Autriche. Lieutenant de vaisseau en 1741, il devient capitaine de vaisseau en 1746 et se voit confier le commandement du vaisseau Le Lion.

Guerre de Sept Ans

Pendant la guerre de Sept Ans, il participe à la bataille de Minorque le 20 mai 1756 au large de Port-Mahon (actuelle Algérie) et à la bataille de Lagos (17-19 août 1759), au cours de laquelle son vaisseau est incendié.

Il est nommé chef d'escadre, le 1er octobre 1764, lieutenant-général des armées navales le 24 septembre 1769. Il est fait commandeur de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, le 18 août 1772.

Commandant de la marine a Toulon, le 22 janvier 1773, il est promu au grade de vice-amiral de France commandant la flotte du Ponant, le 17 novembre 1781.

Il décède à Paris, le 5 décembre 1788, à l'âge de 75 ans.

Notes et références

Sources et bibliographie