Bernhard Blumenkranz


Bernhard Blumenkranz

Bernhard Blumenkranz, né à Vienne en 1913[1] et mort en 1989, était un historien français, spécialiste de la communauté juive en France et en Occident. Ses travaux, à partir des années 1960, ont influencé les recherches sur l'histoire du peuple juif au Moyen Âge.

Sommaire

Biographie

Né en Autriche dans une famille juive orthodoxe originaire de Pologne, mais non pratiquant, Bernhard Blumenkranz s'intéressa très tôt au sionisme. L'antisémitisme lui fit quitter son pays et il s'installa en France. Interné au camp de Gurs pendant la Seconde Guerre mondiale, il put s'évader[2] et il termina ses études en Suisse, à Bâle, où il présenta sa thèse de doctorat de théologie consacrée à saint Augustin : Die Judenpredigt Augustins (« Le sermon aux juifs d'Augustin : Une contribution à l'histoire des relations judéo-chrétiennes dans les premiers siècles[3] »). Il revint ensuite s'établir en France, où il entra au CNRS et publia une thèse de doctorat d'État en histoire, effectuée sous la direction d'Henri-Irénée Marrou : Juifs et chrétiens dans le monde occidental, 430-1096.

Fondateur de la Commission française des archives juives en 1961, Bernhard Blumenkranz créa en 1971 l’équipe de la « Nouvelle Gallia judaica » au CNRS, où il était directeur de recherche de classe exceptionnelle. Créateur de la collection « Franco-Judaica[4] », ayant pour objet la publication des travaux de chercheurs sur l'histoire des Juifs en France, et comptant parmi les initiateurs de la recherche sur les relations entre juifs et chrétiens[5], il est le premier à envisager ces rapports à travers l'iconographie dans ses travaux[6].

Il enseigna également à l'École pratique des hautes études et à l'université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. Bernhard Blumenkranz était l'un des participants des colloques de Fanjeaux, consacrés à l'histoire des religions.

Publications

  • Perfidia (sur le sens du terme Perfidia chez des auteurs du Ve au XIe siècle), Archivium Latinitatis medii Aevi, Bulletin du Cange, 1952, t. XXII en ligne.</ref>
  • Juifs et chrétiens dans le monde occidental, 430-1096, éd. Mouton et Cie, Paris et La Haye, 1960 ; rééd Peeters, Paris-Louvain, 2006 (préface de Gilbert Dahan) Recension en ligne dans Archive des sciences sociales des religions.
  • Bibliographie des Juifs de France, 1961
  • Les Auteurs chrétiens latins du Moyen Âge sur les juifs et le judaïsme, éd. Mouton, Paris, 1963 ; réed. Peeters, Paris-Louvain, 2007 (préface de Gilbert Dahan)
  • Le Juif médiéval au regard de l'art chrétien, Paris, Études augustiniennes, 1966
  • Histoire des Juifs en France (dir.), éd. Privat, Toulouse, 1972, 478 pages Recension en ligne dans Annales. Économies, Sociétés, Civilisations
  • Les Juifs et la Révolution française (sous la direction de Bernhard Blumenkranz et Albert Soboul), 1976, 231 pages
  • Ecriture et image dans la polémique antijuive de Matfre Ermengaud, dans Juifs et judaïsme de Languedoc, Cahiers de Fanjeaux, 12, 1977, p. 295-318.
  • Conclusion, dans Juifs et judaïsme de Languedoc, Cahiers de Fanjeaux, 12, 1977, p. 387-392.* Le grand Sanhédrin de Napoléon, (sous la direction de Bernhard Blumenkranz et Albert Soboul), éd. Privat, 1979.
  • Art et archéologie des Juifs en France médiévale, Privat, Toulouse, 1980, 392 pages.

Notes et références

  1. Préface par Gilbert Dahan de « Juifs et Chrétiens dans le monde » sur Google- Recherche de livres. Consulté le 31 mars 2009
  2. Geoffrey Wigoder (dir.), Dictionnaire encyclopédique du judaïsme, Cerf/Laffont, coll. « Bouquins », 1996, article « Blumenkranz, Bernhard ».
  3. Ouvrage publié à Bâle en 1946 et réédité à Paris en 1973.
  4. Aux éditions Privat puis aux Belles Lettres.
  5. Avec Jules Isaac, Léon Poliakov, Solomon Grayzel, James William Parkes, John Maria Oesterreicher ou encore Hans-Joachim Schoeps. Cf. Gilbert Dahan, préface à Bernhard Blumenkranz, Juifs et chrétiens dans le monde occidental, 430-1096, éd. Peeters, 2006, p. II, en ligne
  6. dans son ouvrage de 1966 Le Juif médiéval au regard de l'art chrétien, cf bibliographie

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bernhard Blumenkranz de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BLUMENKRANZ, BERNHARD — (1913–1989), historian. Blumenkranz headed a research unit at the National Center for Scientific Research (Paris), and lectured on the social history of the Jews at the École Pratique des Hautes Études in Paris. He was president of the French… …   Encyclopedia of Judaism

  • Blumenkranz, Bernhard — (b. 1913)    French historian. He lectured on the social history of the Jews at the Ecole Pratique des Hautes Etudes in Paris and was president of the French Commission on Jewish Archives. His writings deal with Jewish Christian relations in the… …   Dictionary of Jewish Biography

  • Oremus et pro perfidis Judaeis — Le thème de l’« aveuglement » du peuple juif[1] contenu dans la prière est illustré par la statue de la Synagogue, cathédrale de Strasbourg, portail sud, milieu du XIIIe siècle. L’e …   Wikipédia en Français

  • Juifs du Pape — Première carte du Comtat Venaissin par Stephano Ghebellino (vers 1580) Les Juifs du Pape[Note 1] vivaient dans le Comtat Venaissin et à …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Juifs en Provence et au Languedoc — Lampe à huile d Orgon, exposée au musée judéo comtadin de Cavaillon[Note 1] L histoire des Juifs en Provence et au Languedoc remonte au …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Juifs en France — L histoire des Juifs en France, ou plus exactement sur le territoire de ce qu est aujourd hui la France, semble remonter au Ier siècle de l’ère commune et se poursuit jusqu’à nos jours, ce qui en fait l’une des plus anciennes communautés… …   Wikipédia en Français

  • Histoire Des Juifs En Espagne — ██████████5 …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Juifs en Espagne — Les Juifs d Espagne ont constitué l une des plus importantes et des plus prospères communautés juives de la Diaspora, sous la domination successive de royaumes musulmans et chrétiens. Depuis leur conversion forcée suite au décret de l Alhambra,… …   Wikipédia en Français

  • Histoire des juifs en espagne — ██████████5 …   Wikipédia en Français

  • Oremus et pro perfidis Judæis — Oremus et pro perfidis Judaeis L’expression latine Oremus et pro perfidis Judaeis était l’exorde d’une oraison prononcée dans la liturgie catholique lors de la prière du Vendredi saint. Introduite au VIIe siècle, elle signifiait… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.