Pape Sy


Pape Sy
Pape Sy Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de France France
Naissance 5 avril 1988 (1988-04-05) (23 ans)[1]
à Loudéac[1], Côtes-d'Armor
Taille 1,99 m[1]
Poids 81 kg[1]
Situation en club
Club actuel BCM Gravelines
Numéro 19
Poste Arrière / Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2004 - 2007 STB Le Havre
Draft NBA
Année 2010
Position 53e
Franchise Hawks d'Atlanta
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2007-2010
2010-2011
2011-
STB Le Havre
Hawks d'Atlanta
BCM Gravelines
4,5
2,3
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Pape Sy, né le 5 avril 1988[1] à Loudéac[1],[2], est un joueur français de basket-ball. Il évolue au poste d'arrière et de meneur. Il est le frère de Penda Sy.

Biographie

Pape Sy est formé au club de Saint Thomas Basket Le Havre.

Il est sélectionné à la draft NBA 2010 à la 53e place par les Hawks d'Atlanta, deuxième Français de cette session après Kevin Seraphin[3]. Après Ian Mahinmi, drafté par les Spurs de San Antonio en 2004, il est le deuxième joueur issu du club du Havre à intégrer l'élite américaine. Il s'agit d'une surprise puisqu'il n'était pas annoncé aussi haut dans la sélection[3]. Auteur d'une bonne saison au Havre, la session d'évaluation réussie faite par Sy peu avant la draft est déterminante selon l'entraîneur d'Atlanta Larry Drew[4], avec également sa polyvalence et son adresse au tir[4].

Sa position tardive dans la sélection ne lui donne pas la promesse d'avoir un contrat[5]. Il joue son premier match test pour les Hawks à la National Basketball Association Summer League contre les Grizzlies de Memphis et réussi malgré la défaite 6 points, 2 rebonds et 2 passes décisives en 11 minutes de jeu[5]. Les clauses de son contrat ne sont alors pas encore discutées et doivent l'être après la Summer League, ce qui lui laisse la possibilité, en cas d'échec, de poursuivre avec le STB Le Havre mais avec le but affiché « d'avoir plus de responsabilités » et de « franchir un palier »[2]. Finalement, il signe au Hawks. Handicapé par une blessure au dos, il rate finalement le début de la saison 2010-2011. De retour de blessure, il intègre l'effectif des Hawks sans entrer une seule fois en jeu. Il est finalement envoyé en NBDL dans l'équipe des Utah Flash le 30 décembre 2010. En mars 2011, il réintègre l'effectif des Hawks après avoir joué 23 rencontres chez les Flash. Ses statistiques en NBDL sont ainsi de 8,0 points, 3,4 rebonds en 22 minutes par rencontre[6].

Il joue son premier match en NBA le vendredi 8 avril 2011 (3 minutes contre les Pacers) et marque ses premiers points le lendemain contre les Wizards[7]. Le 26 août 2011, en raison du lock-out en NBA, il s'engage avec Gravelines[8].

Notes et références

  1. a, b, c, d, e et f Basket : la fiche de Pape SY, L'Équipe. Consulté le 25 juin 2010
  2. a et b Hawks: Pape Sy fera les Ligues d'été, Ouest-France. Mis en ligne le 30 juin 2010, consulté le 13 juillet 2010
  3. a et b Séraphin et Sy sélectionnés, L'Équipe. Mis en ligne le 25 juin 2010, consulté le 25 juin 2010
  4. a et b Jean-Moise Dubourg, « Séraphin choisi par les Bulls », Sport 365. Mis en ligne le 25 juin 2010, consulté le 25 juin 2010
  5. a et b (en) Pape Sy a joué avec Atlanta, Sport24.com. Mis en ligne le 13 juillet 2010, consulté le 13 juillet 2010
  6. (en)Phil Foley, « Pape Sy Returns From NDBL, Will Stay On Atlanta Hawks Roster For Rest Of Season » sur atlanta.sbnation.com, 2 mars 2011. Consulté le 16 mars 2011
  7. « Pape Sy (Atlanta) marque les premiers points de sa carrière », sur opl.f, 10 avril 2011.
  8. « Pape Sy à Gravelines », sur opl.fr, 26 août 2011.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pape Sy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pape — pape …   Dictionnaire des rimes

  • pape — [ pap ] n. m. • 1050; lat. papa ♦ Chef suprême de l Église catholique romaine (cf. Souverain pontife). Notre Saint Père, Sa Sainteté le pape. Dignité de pape. ⇒ pontificat. Élection du pape par les cardinaux (⇒ conclave) . Tiare du pape. Chaire… …   Encyclopédie Universelle

  • Pape — bzw. Papen ist ein Familienname, abgeleitet von der mittelnorddeutschen Berufsbezeichnung pape (Pfaffe, Weltgeistlicher). Bekannte Namensträger: Pape Alfred Pape (* 1903; † unbekannt), deutscher Politiker (NSDAP) und SA Führer Alexandro Pape (*… …   Deutsch Wikipedia

  • pape — PAPE. s. m. L Evesque de Rome, chef de l Eglise universelle. Nostre saint pere le Pape. le Pape Innocent. le Pape Alexandre, &c. Eslire un Pape. faire un Pape. appeller au Pape. appeller du Pape au Concile. les Legats du Pape. le Pape est le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pape — may refer to: *Alexander August Wilhelm von Pape (1813 1895), Prussian Field Marshal *Pape Avenue in Toronto, Canada. Hence: **Pape Village, a commercial district. **Pape (TTC) subway station.;See also: *Pope *Papé …   Wikipedia

  • Papé — may refer to: * Pascal Papé, a French rugby player * Frank C. Papé, artist and book illustrator * Papé Machinery, a forestry and construction supplier headquartered in Portland, Oregon …   Wikipedia

  • Pape — Pape, n. [Cf. F. pape, fr. L. papa. See {Pope}.] A spiritual father; specifically, the pope. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pápe — m 〈G pápē〉 reg. fam., {{c=1}}v. {{ref}}otac{{/ref}} ✧ {{001f}}tal. ← lat …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • Pape — C est dans le Finistère que le nom est le plus répandu. Comme dans beaucoup d autres régions, il semble désigner un prêtre ou un évêque plus qu un pape. Voir Lepape, Lepretre et Lévêque …   Noms de famille

  • pape — pápe m <G pápē> DEFINICIJA reg. fam., v. otac ONOMASTIKA pr. (nadimačka): Pȁpeša (Šibenik), Pápić (1650, sred. i S Dalmacija, Primorje, Kordun, Banovina, Prigorje, Zagorje, i papa, papaz) ETIMOLOGIJA tal. papa ← lat …   Hrvatski jezični portal