Palais d'el-Orouba


Palais d'el-Orouba

30°5′18″N 31°19′12″E / 30.08833, 31.32 Le palais d'el-Orouba (dit aussi palais d'Héliopolis ou palais de l'Union) est une des résidences officielles du président de la République arabe d'Égypte.

Situé dans le quartier résidentiel d'Héliopolis, au nord-est du centre-ville du Caire, il fut inauguré en 1910. Édifié dans un but commercial, il est à l'origine un des principaux hôtels de luxe d'Égypte (Heliopolis palace hotel), accueillant de nombreuses personnalités (du roi des Belges Albert Ier au magnat de la finance John Pierpont Morgan) dans la première moitié du siècle.

Dans le courant des années 1960, il accueille diverses administrations, avant de devenir en 1972 le siège de l'éphémère Union des Républiques arabes (Égypte, Syrie et Libye). Il prend dès lors le nom de palais de l'union, toujours très usité de nos jours (Qasr al-Ittihadiya). Dans le courant des années 1980, passée une période de restauration, il devient la résidence officielle du président égyptien au Caire, et la résidence principale du président Moubarak jusqu'à la Révolution égyptienne de 2011.

Sommaire

Histoire

Ce vaste édifice est une des pièces maîtresses d'un nouveau quartier (Héliopolis) sorti du désert au début du XXe siècle à l'initiative du baron Édouard Empain, homme d'affaires belge passionné d'orientalisme. À la tête de la Heliopolis Oases Company, il est le véritable promotteur d'un ensemble immobilier comprenant hôtels, résidences de standing (dont la sienne propre, le « palais du baron »), immeubles ainsi qu'une basilique, qui abrite son tombeau.

La première pierre du futur palais d'Héliopolis est posée en 1908, et son achèvement intervient à peine deux ans plus tard, en 1910. Le bâtiment est dessiné par un architecte belge, Ernest Jaspar, dans le style Héliopolis (synthèse de courants architecturaux arabes, perses, néo-mauresques teintés d'influences européennes, notamment néo-classiques) appliqué à nombre de bâtiments du nouveau quartier. Le chantier est confié à deux importantes entreprises de bâtiment : Leon Rolin & Co. and Padova et Dentamaro & Ferro, et les installations et le réseau électrique à l'entreprise allemande Siemens & Schuepert.

L'hôtel était constitué de 400 chambres et de 55 appartements privés. La décoration du bâtiment empruntait à différents courants architecturaux : au grand hall de réception néo-mauresque succédaient deux salles inspirées des styles Louis XIV et Louis XV. L'ensemble s'organisait autour du hall central, aux lignes élégantes, mêlant jeux de colonnes, murs de verre et panneaux de marbre. Ce véritable « cœur » du bâtiment avait été dessiné par l'architecte français Alexandre Marcel et aménagé par le décorateur Georges-Louis Claude dans le goût « orientaliste » de l'époque (tapis persans, lampes mauresques...).

Pendant les deux guerres mondiales, l'hôtel suspend ses activités et est transformé en hôpital militaire (maison de convalescence) pour les soldats britanniques et originaires des dominions. Il conserve sa fonction hôtelière jusqu'au début des années 1960, où des administrations publiques s'y installent. De 1972 à 1977, le palais devient le siège de l'Union des Républiques arabes, éphémère tentative de fédération entre l'Égypte, la Syrie et la Libye. Il devient ensuite un des principaux palais présidentiels du pays, et la résidence du président Moubarak.

Le 11 février 2011, au moment de la révolution égyptienne, des manifestants encerclent le palais, protégé par des chars de l'armée, qui n'interviennent pas. Dans l'après-midi, Hosni et Suzanne Moubarak quittent le palais d'el-Orouba pour leur résidence privée de la station balnéaire de Charm el-Cheikh. Quelques heures plus tard, le raïs avait officiellement démissionné et confiait son pouvoir à l'Armée.

Notes et références


Annexes

Liens internes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Palais d'el-Orouba de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Palais de Monaco — La palais de Monaco et la place du Palais Début construction XIIe siècle Propriétaire actuel Principauté de Monaco Destination actuelle Résidence officielle du Prince de Monaco …   Wikipédia en Français

  • Palais du Vatican — Palais apostolique Le Palais apostolique vu depuis la place Saint Pierre Présentation Nom local Palazzo Apostolico Période ou style …   Wikipédia en Français

  • Palais Grassalkovitch — Présentation Nom local Grasalkovičov palác Période ou style Baroque tardif, rococo …   Wikipédia en Français

  • Palais du Gouvernement du Pérou — Palais du Gouvernement Présentation Nom local Palacio de Gobierno del Perú Type Résidence d État Architecte Jean Claude Antoine Sahut Ricardo …   Wikipédia en Français

  • Palais présidentiel de Carthage — Vue du palais depuis la colline de Sidi Bou Saïd Présentation Nom local قصر الجمهورية …   Wikipédia en Français

  • Palais présidentiel de Vilnius — Présentation Nom local Prezidentūra Période ou style Néoclassique, Empire Type …   Wikipédia en Français

  • Palais Koniecpolski — Le palais Koniecpolski et, au premier plan, la statue équestre de Józef Antoni Poniatowski due à Bertel Thorvaldsen …   Wikipédia en Français

  • Palais Maryinsky — Présentation Nom local Маріїнський палац Période ou style Baroque …   Wikipédia en Français

  • Palais national (Haïti) — Palais national Le palais après le tremblement de terre de janvier 2010. Présentation Période ou style Renaissance française …   Wikipédia en Français

  • Palais de Malacañan — Le Palais de Malacañan vu depuis les rives de la Pasig. Présentation Nom local Palasyo ng Malakanyang Type …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.