Bernard Lesterlin


Bernard Lesterlin
Bernard Lesterlin
DG-Lesterlin.jpg
Bernard Lesterlin (à gauche)

Parlementaire français
Date de naissance 18 septembre 1949
Mandat Député
Début du mandat 20 juin 2007
Circonscription deuxième circonscription de l'Allier
Groupe parlementaire Socialiste, radical, citoyen et divers gauche
Ve République

Bernard Lesterlin est un homme politique français, né le 18 septembre 1949 à Vienne en Isère.

Il est membre du Parti socialiste.

Sommaire

Biographie

Fils de médecins, Remarqué pour son militantisme étudiant à Grenoble (il est le fondateur du MARC), il devient le directeur de cabinet adjoint de Louis Mermaz puis l'assistant de François Mitterrand. Il a été administrateur supérieur de Wallis-et-Futuna en 1985-1986, ainsi que sous-préfet de l'Allier à Montluçon jusqu'en 2002. Il est père de trois enfants.

Bernard Lesterlin est membre du Parti socialiste depuis 35 ans. Il a été élu député le 17 juin 2007, pour la XIIIe législature (2007-2012), dans la 2e circonscription de l'Allier en battant, au deuxième tour, Daniel Dugléry (UMP) avec 53,39 % des suffrages. Il succède ainsi à Pierre Goldberg (PCF), démissionnaire le 16 mars 2007. Son suppléant est Marc Malbet, maire et conseiller général socialiste de Domérat.

Il fait partie de l'équipe du conseil politique de Ségolène Royal.

Activités à l'Assemblée nationale

Il s'est illustré en septembre 2007 par sa pugnacité à l'Assemblée nationale contre le projet de loi de Brice Hortefeux limitant l'immigration et le regroupement familial. Il a notamment accusé le ministre de l'Intérieur d'être « chargé de nettoyer de notre paysage des éléments qui font tache »[1].

En octobre 2007, il est le premier député à critiquer la méthode adoptée par la garde des Sceaux Rachida Dati dans sa réforme de la carte judiciaire, dénonçant un « coup de force » et « l'absence de concertation », proposant au contraire de revoir les compétences d'attribution des petits tribunaux d'instance, garants d'une « justice de proximité »[2].

Partisan des énergies renouvelables et spécialiste de l'aménagement du territoire, il refait parler de lui à l'automne 2008 lors de la discussion du projet de loi Grenelle I[réf. souhaitée] en dénonçant le non-respect des engagements pris lors du Grenelle Environnement.

Lors de la session 2009-2010, Bernard Lesterlin s'est attaqué à la problématique des violences conjugales[réf. souhaitée], en défendant la proposition de loi contre les violences faites aux femmes. Il s'est aussi fait connaître comme un partisan du service civique.

Engagements politiques

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Merci d'ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence souhaitée}}.

En mars 2008, il conduit la liste PS-Verts-PRG aux élections municipales à Montluçon. Face à lui deux listes, l'une Divers gauche conduite par l'ancien député-maire PCF Pierre Goldberg, et l'autre Divers droite conduite par le maire UMP Daniel Dugléry. Ce dernier est réelu dès le 1er tour, cependant Bernard Lesterlin arrive en seconde position et prend au Parti communiste le leadership à gauche dans ce bastion historique de la gauche progressiste et communiste.

Au mois de mars 2009, il saisit le préfet de l'Allier Pierre Monzani et lui demande de suspendre en raison de la date (le 8 mai), certaines manifestations du carnaval du « Bœuf-Villé », organisé tous les ans au mois de mars à Montluçon, annulé cette année par le maire UMP Daniel Dugléry. Bernard Lesterlin obtient le soutien des enfants de déportés choqués qu'un carnaval suivi d'un feu d'artifice ait lieu à Montluçon (la résistance a payé un lourd tribut dans cette ville) le jour de la commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale durant laquelle 6 millions de femmes d'hommes et d'enfants ont été exterminés. Sa demande n'obtient toutefois pas satisfaction.

Pendant la crise économique de 2008-2010, il s'est fréquemment impliqué pour résoudre les conflits sociaux et tenter d'obtenir des aides pour les salariés de l'industrie sidérurgique et du secteur automobile, comme en juin 2010 pour l'usine Erasteel de Commentry.

Bernard Lesterlin est membre de la Ligue des droits de l'homme et de nombreuses associations locales, comme Les Enfants de la République.

Mandats

Député
Maire ou conseiller municipal 

Notes et références

  1. « Immigration : les députés votent l'article sur les tests de français pour les étrangers », lemonde.fr, 19 septembre 2007.
  2. « Compte rendu intégral : Deuxième séance du mardi 9 octobre 2007 - Carte judiciaire », sur le site de l'Assemblée nationale.
  3. Il démissionne par respect du principe de non cumul des mandats, comme il s'y était engagé pendant sa campagne législative de 2007.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bernard Lesterlin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Primaire présidentielle socialiste de 2011 — Primaires citoyennes de 2011 2006 …   Wikipédia en Français

  • Mireille Schurch — Parlementaire français Date de naissance 4 janvier 1949 (1949 01 04) (62 ans) Mandat Sénateur Début du mandat 1er octobre …   Wikipédia en Français

  • Montluçon — 46° 20′ 27″ N 2° 36′ 12″ E / 46.3408333333, 2.60333333333 …   Wikipédia en Français

  • Allier's 2nd constituency — Infobox French constituency name = 2nd constituency of Allier member type = Deputy member = Bernard Lesterlin party colour = PS member party = PS department = Allier canton = Commentry, Domérat Montluçon Nord Ouest, Huriel, Marcillat en… …   Wikipedia

  • Deuxième circonscription de l'Allier — La deuxième circonscription de l Allier est représentée dans la XIIe législature par Bernard Lesterlin, député PS. Sommaire 1 Description géographique et démographique 2 Description politique 3 Historique des résultats …   Wikipédia en Français

  • Résultats par département des législatives françaises de 2007 — Sommaire 1 Ain 2 Aisne 3 Allier 4 Alpes de Haute Provence 5 Hautes Alpes …   Wikipédia en Français

  • Liste der Mitglieder der französischen Nationalversammlung — Diese Liste gibt in alphabetischer Reihenfolge die Abgeordneten der 13. Legislaturperiode der französischen Nationalversammlung (2007–2012) wieder. Für die Abgeordneten der vorherigen Wahlperiode siehe: Liste der Mitglieder der… …   Deutsch Wikipedia

  • Deputes de la XIIIe legislature — Députés de la treizième législature Députés XIIIe par circonscription par lettre Cet article donne la liste par ordre alphabétique des députés français de la XIIIe législature (2007 2012). Pour chaque député, la liste précise leur circonscription …   Wikipédia en Français

  • Deputes de la treizieme legislature par circonscription — Députés de la treizième législature par circonscription Députés XIIIe par circonscription par lettre Cet article donne la liste par circonscription des 577 députés de la XIIIe législature de la Cinquième République française ( …   Wikipédia en Français

  • Députés De La Treizième Législature Par Circonscription — Députés XIIIe par circonscription par lettre Cet article donne la liste par circonscription des 577 députés de la XIIIe législature de la Cinquième République française ( …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.