Bernard Garnier


Bernard Garnier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garnier.

Bernard Garnier (né vers 1370 dans le sud de la France, et mort vers les années 1430), clerc du diocèse de Rodez, fut élu antipape par les ultimes partisans du grand schisme d'Occident

Sommaire

Biographie

Il reçoit le 15 juillet 1412 collation apostolique d'un bénéfice avec cure de quarante livres tournois, et sans cure d'âmes de trente livres. Il est attesté comme vicaire de l'archidiacre de Millau, Guirard Calhol, en 1413 et 1414. Il se rend en 1414 à la cour pontificale comme procureur de Bertrand Déodat acquitter le versement de l'annate pour le prieuré de Saint-Saturnin de Creissels.

Il obtient de Benoît XIII plusieurs faveurs : le 20 novembre 1418, il reçoit provision du prieuré de Saint-Martin des Faux, puis le privilège de pouvoir choisir son confesseur. L'année suivante, Benoît XIII le désigne comme sous-collecteur apostolique pour le diocèse de Rodez, sous l'autorité de Jean Carrier. Il est désigné parmi les schismatiques condamnés par Martin V en juillet 1420.

En 1425, devenu sacriste au chapitre de Rodez, il bénéficie de la bienveillance du comte d'Armagnac qui lui attribue le 14 novembre 1425 l'office de conservateur du domaine comtal de Rouergue, deux jours seulement après avoir été secrètement élu pape par Jean Carrier.

Une seule pièce d'archive cite nommément Bernard Garnier comme Benoît XIV, mais il est vrai qu'un faisceau d'éléments en fait le personnage désigné pour avoir été celui qui a été élu par Jean Carrier. Il apparaît d'ailleurs dans les sources pontificales en même temps que ce dernier. Il disparaît curieusement des sources d'archives pendant les années critiques autour de 1430. Il est donc impossible de connaître son attitude. Il réapparaît à partir de 1437, rétabli comme sacriste, signifiant bien ainsi qu'il avait été démis de sa prébende. Réintégré dans le chapitre et même élu en 1437 comme bayle, il est malgré lui rattrapé par son passé. Jean d'Estaing lui conteste en 1450 la sacristie de Rodez devant le parlement de Toulouse l'accusant d'avoir soutenu le parti de Jean Carrier : il répond qu'il « ne fust jamais au service ou familier dudit Carrier, mais estoit au service et du conseil du comte d'Armignac [...] et s'est toujours bien et honorablement gouverné ».

Qui croire ? Les laïcs qui rapportent la tradition selon laquelle Bernard Garnier fut pape sous le nom de Benoit XIV, ou Bernard Garnier lui-même qui assure n'avoir jamais soutenu Jean Carrier ? S'il fut « contendans du papat », il est peu probable qu'il fut aussi convaincu que celui qui l'avait élu[1].

Notes et références

  1. Desachy M. " Cité des hommes Le chapitre cathédral de Rodez (1215-1562) ", Éditions du Rouergue, Rodez, 2005.

Biographie

  • M. Desachy, Cité des hommes. Le chapitre cathédral de Rodez (1215-1562), Éditions du Rouergue, Rodez, 2005.
  • Gérard Touzeau, Benoît XIII, le trésor du pape catalan, Éditions Mare Nostrum, Perpignan, 2010.

Voir aussi

Articles annexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bernard Garnier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Garnier - получить на Академике актуальный промокод на скидку Беру или выгодно garnier купить с дисконтом на распродаже в Беру

  • Bernard Garnier — Benedikt XIV. (* um 1370 in Südfrankreich; † um 1430; eigentlich Bernard Garnier) wurde am 12. November 1425 als einer der beiden Nachfolger des Gegenpapstes Benedikt XIII. gewählt. Seine Wahl stellt eine der größten Grotesken und Auswüchse des… …   Deutsch Wikipedia

  • Garnier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Garnier est un nom d origine germanique, formé sur le vieux haut allemand warin « protection » et hari « armée ». Sommaire 1 Variantes …   Wikipédia en Français

  • Bernard Richter — est un ténor suisse. Formé à l école de l Opéra Studio à Bienne, finaliste au Concours international de Paris (2001), il est présent sur les scènes helvétiques (Bienne, Neuchâtel, Lucerne) et internationales (Leipzig, Dublin, Eisenstadt, Paris).… …   Wikipédia en Français

  • Bernard-Nicolas Aubertin — Archevêque de Tours Naissance 9 septembre 1944 (1944 09 09) (67 ans) à Épinal (France) Ordination sacerdotale 21 mai 1 …   Wikipédia en Français

  • Bernard Charrier — Biographie Naissance 4 août 1938 (1938 08 04) (73 ans) Nantes (France) Ordination sacerdotale 29 juin 1964 …   Wikipédia en Français

  • Bernard Sobel — Bernard Sobel, de son vrai nom Bernard Rothstein est un metteur en scène et réalisateur français né en 1935. Sommaire 1 Biographie 2 Filmographie 2.1 Comme réalisateur 2.2 …   Wikipédia en Français

  • Bernard Ginoux — Biographie Naissance 14 octobre 1947 (1947 10 14) (64 ans) Avignon (France) Ordination sacerdotale 29 juin 1986 …   Wikipédia en Français

  • Bernard Housset — Biographie Naissance 1er juin 1940 (1940 06 01) (71 ans) Saint Jean Pied de Port (France) Ordination sacerdotale 29 juin 19 …   Wikipédia en Français

  • Bernard Buffet — (July 10 1928 – October 4 1999) was a French painter of Expressionism and Member of the Anti Abstract Art Group L homme Témoin . [ DuMont s Künstlerlexikon , DuMont Buchverlag Köln , Cologne, 1997] Infobox Artist bgcolour = silver name = Bernard… …   Wikipedia

  • Bernard Raffalli — Bernard Raffalli, né à Calvi en 1941, décédé à Paris en 2002[1], est un maître de conférences de l université de Paris Sorbonne), éditeur et écrivain français. Biographie Il est directeur de l Institut français de Cracovie de 1966 à 1968, agrégé… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.