Bernard B. Fall


Bernard B. Fall
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fall.

Bernard B. Fall (1926-1967) est un auteur de référence sur les deux premières guerres d’Indochine, ses travaux n'étant pas de simples détails militaires mais études politologiques et anthropologiques poussées.

Son étude sur l'existence des "hiérarchies parallèles" à l'administration publique est une pièce maîtresse de son œuvre. Cette organisation administrative en "zone occupée", "zone libérée" et "zone contestée" a favorisé la victoire par l'organisation méthodique des ressources et des hommes d'une nation en lutte pour son indépendance.

Politologue de terrain, il a rencontré Hô Chi Minh, son bras militaire Võ Nguyên Giáp et son bras diplomatique Phạm Văn Đồng et tenait ses renseignements de première main. Sa nationalité française lui a permis d’accompagner les troupes françaises au combat, sa position aux Etats-unis lui a permis de faire de même avec l'armée américaine. C’est lors d'une sortie avec un détachement d'US Marines qu'il meurt en 1967. Il était un politologue de premier plan durant des guerres d’Indochine.

Sommaire

Biographie

Voir: (en)http://www.geocities.com/bernardbfall/bio.html

Sa jeunesse et la guerre

Bernard B. Fall nait à Vienne le 19 novembre 1926 dans une famille juive. Réfugié en France en 1938 à la suite de l'Anschluss, Il acquiert la nationalité française. Après la défaite française en 1940 et l’occupation nazie, son père Léon Fall et sa mère Hannah Seligman rejoignent la Résistance de la première heure. Son père est arrêté et exécuté et sa mère, arrêtée et déportée ne revint pas. à 16 ans, en 1942, Bernard marche sur la trace de ses parents et rejoint la Résistance dans les Alpes. À la Libération en 1944, Bernard s’engage dans l’armée régulière. Il y reste jusqu’en 1946 et a reçoit la Croix de la Libération. Après la guerre, Bernard B. Fall travaille comme analyste pour les crimes de guerre au procès de Nuremberg. Il enquête en particulier sur les usines Krupp.

Premier séjour aux Etats-Unis et la guerre française

en 1948, il étudie à la Sorbonne puis à l’Université de Munich jusqu’en 1950. Il reçoit alors une bourse d’études Fulbright pour aller étudier aux États-Unis dans le Maryland. En 1951, il entre à l’Université de Syracuse, NY, où il obtient une maîtrise en science politique. De retour au Maryland, à l’Université Johns-Hopkins de Baltimore, MD, Bernard B. Fall est encouragé par ses maîtres des Études Internationales à étudier le Viêt Nam. Ne se contentant pas de documents, Fall part au Viêt Nam fin 1952. Sur le terrain de la Guerre d'Indochine, il peut accompagner les troupes françaises au combat en vertu de sa nationalité française. À partir de ses observations sur le terrain tant côté français que côté viet Minh à différents niveaux politiques et militaires, Bernard B. Fall prédit une possible défaite française dès 1953. À la chute de Diên Biên Phu, Fall fait porter aux États-Unis la responsabilité de cette défaite en raison des réticences américaine à apporter une aide suffisante aux français.

Professeur en relations internationales

En 1954, Fall retourne aux États-Unis et épouse Dorothy Wiener. l'année suivante, il obtient son doctorat dans l’université de Syracuse, NY, et devint y professeur assistant. En 1956, il devient professeur en relations internationales à l’Université Howard de Washington, DC, est titularisé en 1962 et y enseigne par intermittence jusqu’à sa mort en 1967. Ayant gardé son intérêt pour l’Indochine, il y retourne plusieurs fois (1957, 1962, 1965, 1966 et 1967) pour étudier sur place les développements politiques et sociaux. À l’occasion d'un de ses voyages, Bernard B. Fall reçoit une bourse du SEATO (South-Est Asia Treaty Organization) pour étudier les développement du communisme en Asie du Sud-Est, en particulier les activités communistes croissantes au Laos. Toutefois, il reste intéressé par les tensions entre le Nord et le Sud du Viêt Nam. En 1962, Fall enseigne au Cambodge à l’Institut d’Administration. A l'occasion d'un voyage à Hanoi, il rencontre Phạm Văn Đồng et Hô Chi Minh, qui lui prédit le succès du communisme au Sud dans la décennie suivante.

Fall soutenait la présence américaine au Sud Viêt-Nam, pensant qu’elle pouvait empêcher la réunification du pays sous le joug communiste.

La guerre américaine

En revanche, Fall est très critique quant au régime de Ngô Đình Diệm soutenu par les États-Unis. Il critique aussi les tactiques employées par l'armée américaine au Viêt-Nam. Comme le conflit s’intensifie dans les années 60, Fall devient de plus en plus pessimiste quant aux chances de victoire américaine, prédisant qu’ils perdraient s'ils ne tiraient pas de leçons de la défaite française. Fall publie beaucoup d’articles, fait des conférences développant son analyse de la situation au Viêt-Nam. Les recherches de Fall sont alors considérées comme exceptionnelles par beaucoup de diplomates et de militaires américains, mais ses opinions défavorables n’ont pas été prises au sérieux. En 1964, Fall conclut à la défaite militaire des États-Unis au Viêt Nam. Ces conclusions attirent l’attention du FBI qui commence à surveiller ses activités. En 1967, accompagnant un peloton d'US Marines, sur un terrain qu'il avait parcouru avec les troupes françaises, Fall saute sur une mine et meurt en laissant une veuve et trois orphelines.

Hommage

Bernard B. Fall n’avait jamais pris la citoyenneté américaine. À l’annonce de sa mort, les membres du Congrès des États-Unis et de l’Assemblée nationale de France lui rendirent un hommage debout.

Son livre le plus connu et le plus important est certainement “Street Without Joy” (1961), (Rue sans joie) qui détaille son expérience et son analyse de la première Guerre d’Indochine. La “rue sans joie” était le surnom donné par les troupiers du CEFEO (Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient) à la ligne de chemin de fer trans-indochinoise et à la Route Coloniale 1 ou RC1 dite "Route manandarine"de Saigon à Hanoï : en effet, les trains et les convois d'automobiles étaient régulièrement attaqués, causant de nombreuses pertes et démoralisant les soldats et les autorités politiques et militaires. C’était le combat du tigre et de l’éléphant voulu par Ho Chi Minh dès 1946.

Bibliothèque et archives de Bernard B. Fall au "John Fitzgerald Kennedy Présidential Library & Museum" offerts par Dorothy Wiener, sa veuve [1].

Ses œuvres majeures

  • “The Vietminh Regime” (1954), “Le Vietminh” (1960, traduction française, Colin)
  • “Street Without Joy” (1961), “Rue sans joie”
  • “The Two Vietnams” (1963), “Les deux Viêt Nam” (1962, traduction française, Payot)
  • “Indochine” 1946-1962 (1962, Laffont)
  • “Vietnam Witness, 1953-66” *1966)
  • “Hell in a Very Small Place: The Siege of Dien Bien Phu” (1966), “Dien Bien Phu, un coin d’enfer” (1968, traduction française posthume, Laffont)
  • “Anatomy of a Crisis: The Laotian Crisis of 1960-1961” (publication posthume 1969).
  • Guerres d'Indochine - France 46/54 - Amérique 54... Editions J'ai lu L'Aventure aujourd'hui N°A88/89

Conclusion

Au Viêt Nam et au Cambodge, Bernard B. Fall est considéré comme un grand intellectuel, honnête et loyal. L’enfant juif de Vienne formé à la "communale", fut toujours reconnaissant envers ses pays d’accueil et les servant fidèlement : d'abord dans la Résistance française, puis au sein de l’armée française et enfin dans les universités américaines.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bernard B. Fall de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bernard B. Fall — (November 19, 1926 February 21, 1967) was a prominent war correspondent, historian, political scientist, and expert on Indochina during the 1950s and 1960s.Early lifeBorn in Vienna, Austria, Fall was taken by his Jewish parents, Leon Fall and… …   Wikipedia

  • Bernard B. Fall — Bernard Fall (* 19. November 1926 in Wien als Bernhard Fall; † 21. Februar 1967) war ein prominenter Kriegsjournalist. Er berichtete als Korrespondent über den Vietnamkrieg. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Werk 2 Orden und Auszeichnungen …   Deutsch Wikipedia

  • Bernard Fall — Bernard B. Fall Pour les articles homonymes, voir Fall. Bernard B. Fall (1926 1967) est un auteur de référence sur les deux premières guerres d’Indochine, ses travaux n étant pas de simples détails militaires mais études politologiques et… …   Wikipédia en Français

  • Fall — bezeichnet: Absturz (Unfall), ein Sturz aus gewisser Höhe Freier Fall, die durch Gravitation bewirkte Bewegung eines Körpers Fall (Tau), in der Seemannssprache eine Leine zum Hochziehen und Herablassen von Segeln, Ruderblättern oder Schwertern… …   Deutsch Wikipedia

  • Fall — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le nom de Fall est porté par plusieurs personnalités (par ordre alphabétique) : Abdou Fall (1952 ), homme politique sénégalais Abdoulaye Fall (1953 ) …   Wikipédia en Français

  • Bernard L. Madoff — Bernard Lawrence „Bernie“ Madoff [meidɔf] (* 29. April 1938 in Queens, New York City) ist ein US amerikanischer Milliardenbetrüger und ehemaliger Finanz und Börsenmakler. Er war Vorsitzender der Technologiebörse NASDAQ. Bernard Madoff… …   Deutsch Wikipedia

  • Bernard Madoff — Bernard Lawrence „Bernie“ Madoff (* 29. April 1938 in New York City) ist ein US amerikanischer Finanz und Börsenmakler. Er ist ehemaliger Vorsitzender der Technologiebörse NASDAQ. Ende 2008 wurde er als jahrzehntelanger Betreiber eines… …   Deutsch Wikipedia

  • Bernard of Septimania — Bernard or Bernat of Septimania (795 ndash; 844), son of William of Gellone, was the Frankish Duke of Septimania and Count of Barcelona from 826 to 832 and again from 835 to his execution. He was appointed to succeed his fellow Frank Rampon.… …   Wikipedia

  • Bernard Baruch — Bernard Mannes Baruch (pronEng|bəˈɹuk) (August 18, 1870 ndash;June 20, 1965) was a Jewish American financier, stock market speculator, statesman, and presidential advisor. After his success in business, he devoted his time toward advising… …   Wikipedia

  • Bernard van Orley — Alleged portrait of Bernard van Orley by Albrecht Dürer. Birth name Bernard van Orley Born between 1487 and 1491 …   Wikipedia