Berline


Berline

Type de carrosserie

Depuis le début de l'automobile, on essaye de classer les types de carrosserie. Mais ces différentes tentatives n'ont jamais réellement été satisfaisantes en raison, entre autres, de l'évolution des carrosseries ainsi que des différences importantes d'un pays à l'autre.

Les trois sections d'une berline quatre portes tricorps

Sommaire

Histoire

Voici les principaux jalons de la classification des types de carrosserie :

  • En 1901, la Chambre Syndicale de l'Automobile définit cinq types de châssis et dix-huit types de carrosserie.
  • En 1926, le British Engineering Standard Association définit vingt-et-un types de carrosserie.
  • En juillet 1930, la Chambre Syndicale Française des Carrossiers définit vingt-trois types.
  • L' Automotive Engineers of New York définit dix types.
  • En octobre 1972, l'Organisation internationale de normalisation (ISO) définit huit types de carrosserie.

Le code de la route de France définit sept catégories de carrosserie.

De nos jours

En se basant sur la norme ISO et l'évolution du vocabulaire automobile, on peut classer les carrosseries comme suit :

Grands types de carrosserie

Ces grands types de carrosserie définissent davantage la silhouette que la carrosserie elle-même.

Monocorps

Peugeot 1007 monocorps

Un monocorps (ou véhicule monocorps ; véhicule à un volume) est un véhicule dont la silhouette ne présente aucun décrochement, son profil formant une ligne en tous points convexe de l'avant à l'arrière.

Ce type de véhicule réunit dans un même volume :

  • le compartiment moteur ;
  • l'habitacle ;
  • l'espace pour les bagages.

On retrouve cette silhouette surtout sur les Segment A, Segment M1 et Segment monospace.

Les monocorps disposent en général de cinq portes, mais il existe aussi des monocorps à trois portes (ex : Renault Twingo, Peugeot 1007 et Renault Avantime), Renault définissant même ce dernier comme un coupéspace.

Bicorps

Peugeot 307 5 portes
Merlin AMX bicorps

Un bicorps ou un véhicule bicorps est un véhicule dont la silhouette présente un décrochement à la base du pare-brise. Ce type de véhicule comporte deux volumes distincts :

  • le compartiment moteur ;
  • l'habitacle et l'espace pour les bagages.

On utilise donc aussi l'expression véhicule à deux volumes pour définir ce type de véhicule.

On retrouve cette silhouette surtout sur les segments automobile A, B, M1, M2 et H1.

Concernant le nombre de portes, on retrouve dans cette catégorie les véhicules de type :

  • 3 portes, avec un hayon ;
  • 5 portes, avec un hayon ;
  • fourgonnette, avec un hayon ou 2 portes battantes à l'arrière.

Les carrosseries pouvant être bicorps sont de type :

Tricorps

Peugeot 505 berline tricorps

Un tricorps ou un véhicule tricorps est un véhicule dont la silhouette présente un décrochement à la base du pare-brise et à la base de la lunette arrière. Ce type de véhicule comporte trois volumes distincts :

  • le compartiment moteur ;
  • l'habitacle ;
  • le coffre.

On utilise donc aussi l'expression véhicule à trois volumes pour définir ce type de véhicule.

On retrouve cette silhouette surtout sur les Segment M2 et Segment H1. Dans certains pays de l'est et du sud de l'Europe, on trouve également des tricorps du segment B.

Concernant le nombre de portes, on retrouve dans cette catégorie les véhicules de type :

  • 2 portes ;
  • 4 portes.

Type selon nombre de portes battantes

  • deux, trois, quatre ou cinq portes qui peuvent comprendre :

Types de carrosserie (définition ISO de 1972)

Berline

Renault Twingo Micro-space monocorps
Peugeot 306 Berline bicorps
Audi A4 2004 Berline tricorps

La berline, au départ, est une voiture hippomobile qui provient de la ville de Berlin où elle fut construite, dit-on, pour l'électeur de Brandebourg. Sa robustesse en fit au XVIIIe siècle le véhicule favori des voyages. C'est en berline que Louis XVI et sa famille se rendirent pendant la Révolution à Varennes, où le roi fut arrêté.

Actuellement, la berline est une automobile fermée par un toit rigide fixe, avec un pare-brise fixe, deux ou quatre portes latérales, et quatre fenêtres latérales. Le nombre de places d’une berline est au minimum de 4[1].

Différentes formes

Cette carrosserie peut avoir trois types de silhouette :

Le nombre de places est au minimum de 4, avec comme dispositions possibles :

  • 4 places (2 à l'avant et 2 à l'arrière) ;
  • 5 places (2 à l'avant et 3 à l'arrière) ;
  • 6 places (3 à l'avant et 3 à l'arrière, disposition rare de nos jours).

La berline ayant 2 ou 4 portes latérales on aura :

  • 2 portes pour les bicorps et tricorps à 2 portes latérales ;
  • 3 portes pour les bicorps et les monocorps à 2 portes latérales ;
  • 4 portes pour les tricorps à 4 portes latérales ;
  • 5 portes pour les bicorps et les monocorps à 4 portes latérales.

Certaines berlines sont dites sans montants lorsque le pilier retenant la porte arrière ne se prolonge pas jusqu'au toit. Couramment on dit berline pour désigner les « grandes » voitures.

Les termes en langues étrangères sont :

  • Limousine en allemand ; en allemand toute sorte de berline est appelé limousine, même les voitures citadines ou compactes, la limousine en sens français est appelé Luxuslimousine (limousine de luxe);
  • Saloon en anglais (Grande-Bretagne) ;
  • Sedan en anglais (États-Unis).

Break

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Break.
Citroën C5 II Break

Un break, ou une familiale au Québec, est un type de carrosserie automobile similaire à une berline, mais avec un toit qui se prolonge jusqu'à l'aplomb de l'arrière du véhicule. En anglais, il existe plusieurs termes selon les pays : estate (au Royaume-Uni), station wagon (aux États-Unis et en Australie) le terme wagon tout court est aussi parfois utilisé en Australie. Le terme français européen actuel vient, comme le nom des différents types de carrosseries automobiles, du nom d'un véhicule hippomobile : à l'origine, le break est une petite voiture destinée au dressage des chevaux (to break signifie dans le langage équestre rompre, dresser). Par la suite le break fut modifié pour le transport d'objets et de personnes en allongeant la caisse qui fut munie de deux banquettes en vis-à-vis. Aujourd'hui ce terme est principalement employé par les franco-européens et parfois par les britanniques à la place d'estate.

Coupé

Un coupé est une voiture fermée, originellement à deux portes et possédant deux, quatre ou cinq places. Il est caractérisé par la forme particulière de l'arrière du véhicule, justifiant l'appellation coupé.

Généralement, il s'agit d'une déclinaison d'un modèle de voiture dite berline. Notons toutefois que le terme « coupé » est depuis quelques années, souvent utilisé à tort par les constructeurs automobiles pour désigner une berline trois portes (exemple : Volkswagen Corrado), voire une berline quatre portes à l'arrière haché (exemple : Mercedes-Benz Classe CLS). Cependant, il existe aussi des coupés non-dérivés de berlines. Il s'agit le plus souvent de voitures dites de grand tourisme (exemple: Porsche 911), représentant de plus faibles volumes de vente, vu leur exclusivité.

Enfin, il existe un type de modèle qui combine le principe du coupé et du cabriolet, dit coupé cabriolet.

Exemples de coupés actuels dérivés de berlines :

Peugeot 407 Coupé
Coupé sans montants

Style de carrosserie introduit par Buick en 1949 sur le modèle Roadmaster Riviera qui combine le toit fixe d'un coupé et l'absence de montants centraux entre entre les vitres de côté qui s'abaissent. Le terme anglais « hardtop » est souvent utilisé et vient de l'appellation hard top convertible introduite par GM en 1949 pour identifier ces modèles qui utilisaient une carrosserie de décapotable à laquelle un toit fixe avait été soudé.

Ce style de carrosserie fut populaire aux États-Unis pendant plusieurs années de même qu'au Japon. Certaines voitures européennes sont toujours disponibles avec ce style de carrosserie.

Coupé 4 portes

Les coupés quatre portes sont des automobiles au styles de coupé mais avec deux portes latérales en plus. Ils sont généralement plus longs, plus larges et moins hauts que les berlines dont ils sont dérivés, ils sont aussi appelés « berlines taille basse ».

Actuellement seuls Mercedes-Benz (avec la CLS, Volkswagen (avec la Passat CC pour « coupé confort ») et Citroën avec la C6 produisent ce type de véhicule. D'autre marques premium prévoient de lancer des berlines « taille basse » : Aston Martin avec la Rapide, Audi, BMW, Porsche et sa Panamera.

Cabriolet

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabriolet (homonymie).
Peugeot 307 CC
BMW 645 E64
Peugeot 207 CC

Au départ, le cabriolet d'origine italienne est une voiture hippomobile haute et légère, à deux roues et deux places, élégamment munie d'une capote mobile et créée au XVIIe siècle. Elle connut une grande vogue à Paris au XVIIIe siècle.

Actuellement, le cabriolet (parfois appelé décapotable) est une automobile ouverte et découvrable grâce à une capote ou un toit escamotable, avec un pare-brise fixe, et des portes sans encadrement supérieur. Il peut être dérivé d'une berline ou d'un coupé, comme disposer d'une plateforme qui lui est propre.

Cette carrosserie a comme type de silhouette :

Il y a deux ou quatre fenêtres latérales, dans ce dernier cas, les deux fenêtres latérales arrières sont relativement petites.

Au vu de la place prise par le mécanisme de la capote ou du toit rigide, les cabriolets sont des :

Concernant le nombre de portes, on retrouve sur ce type de véhicule :

  • 2 portes (pour les 2 places, 2+2, et 4 places) ;
  • 4 portes extrêmement rarement (on a alors 4 vraies places).

Les sous-types de carrosserie qu'on peut regrouper sous l'appellation de cabriolets sont :

  • roadster : un cabriolet 2 portes et 2 places sportif se caractérisant par son poids et son confort limités ;
  • coupé cabriolet : un cabriolet à toit rigide et escamotable dont le premier exemple historique est la Peugeot 601 Éclipse ;
  • cabriolet targa ou targa : un cabriolet avec arceau rigide (Porsche Targa par exemple) ;
  • torpedo : un cabriolet à 4 places ou plus, généralement 4 portes, appelé en anglais (États-Unis) double phaeton ;
  • tourer : un cabriolet sportif à 1, 2, 3 ou 4 portes (selon la disposition des roues de secours) qui est la version à 4 places du roadster ;
  • speeder : cabriolet à 2 places apparentes plus 1 ou 2 autres disponibles en ouvrant une trappe située à la place du coffre arrière.

Les termes en langues étrangères sont :

Limousine

Suivant la définition ISO d'octobre 1971, une limousine est une carrosserie automobile fermée par un toit rigide fixe, avec un pare-brise fixe, quatre ou six portes latérales, six glaces latérales ou plus, disposant d'une malle arrière sans communication directe avec l'habitacle.

Une variante ou seule la banquette arrière est découvrable est appelée Landaulet. Particulièrement prisées des chefs-d'états pour les apparitions en public, ce type de carrosserie est tombé en désuétude, malgré la tentative de Peugeot de la remettre au gout du jour avec la 607 Paladine.

Par abus de langage, une limousine (ou limo) désigne une longue voiture de luxe. En réalité, cette expression vient de l'allemand, où on l'utilise à la place de celui de berline. Dans ce cas, elle est caractérisée par sa grande dimension dans le sens de la longueur. Bien que quelques constructeurs fabriquent des limousines directement, la plupart sont en réalité des véhicules de série coupés en deux, puis allongés par des garages spécialisés. D'environ 15 centimètres à ses débuts (6 pouces), l'allongement des voitures semble avoir atteint son maximum depuis quelques années avec une longueur de 5,04 mètres (200 pouces). Les deux principales marques concernées (Lincoln et Cadillac) n'approuvent des allongements que jusqu'à 120 pouces pour Lincoln et 140 pouces pour Cadillac ( Normes QVM et CMC)

Les transformations actuelles s'orientent vers plus de volume intérieur en utilisant des véhicules de grande dimensions (4x4 notamment), et en surélevant le plafond.

La plupart des limousines sont utilisées par des sociétés de location de voiture avec chauffeur (« Grande Remise » ou « Transport de Personnes » en France), rares sont celles possédées à titre privé.

L'origine du nom reste incertaine. Le nom pourrait venir d'une vaste pèlerine, la limousine, que les habitants du Limousin portaient autrefois pour se protéger de la pluie, elle aurait donné son nom aux premières voitures nommées limousines où seuls les places arrières étaient protégées par une capote[2]. Autre hypothèse, le nom aurait pu être donné par Charles Jeantaud, né à Limoges (1843-1906), l'inventeur de ce type de carrosserie[2] appliquée aux premières voitures confortables. L'origine la plus probable reste celle du nom dérivé du véhicule hippomobile appelé limousine.

Roadster

Mercedes AMG SL55 (R230)

Un roadster est une automobile à deux places, décapotable, traditionnellement sans fenêtres latérales (ex. Lotus/Caterham Seven, Morgan, premières MG, Triumph, etc...). Pour les automobiles modernes, le mot est souvent employé pour décrire un convertible à deux sièges sans armatures fixes de fenêtre, particulièrement une voiture de sport légère. Ici, l'utilisation du mot roadster est plus un terme marketing que technique, évoquant le sentiment d'une voiture décapotable pour le plaisir, comme celles du passé.

Traditionnellement, ce type de carrosserie place le plaisir avant les aspects pratiques. Les voitures de type roadster sont populaires dans le milieu des collectionneurs et sont souvent mieux cotées que d'autres modèles décapotables.

Le nom de roadster est réapparu en 1990 avec l'introduction du Mazda MX-5/Miata. Cependant ce ne sont pas des roadsters dans le sens traditionnel du terme.

Une appellation plus large englobe les BMW Z4, Honda S2000, Honda CRX del sol, Mercedes SLK, Porsche Boxster, DeLaChapelle Roadster,M.-Spyder de Toyota, MG F & TF, Mazda MX-5/Miata, Audi TT roadster , Smart roadster et la Fiat Barchetta.

Spider

D'origine italienne, le spider ou spyder (chez Maserati ou Porsche) désigne un type de carrosserie automobile en forme de cabriolet. Les carrossiers italiens font une différence majeure entre une voiture décapotable, dérivée d'une berline de série, qui est alors appelé « cabriolet » ou simplement « cabrio », et une voiture dont la carrosserie a spécifiquement été étudiée et dessinée qui est appelée « spider ».

Une seule Ferrari découvrable n'est pas un spider, c'est la Mondial Cabriolet. La Fiat Punto Cabrio est un cabriolet mais la Fiat X1/9 est un spider, la Barchetta également, tout comme les séries 1200, 1500 et 1600 cabriolet étaient des spiders. Si auparavant, toutes les Alfa Romeo étaient des spiders (Giulietta, Giulia, Spider Duetto), la précédente génération de Spider était basée sur le coupé GTV, et l'actuelle répond à la définition d'un cabriolet puisqu'elle partage sa partie avant avec la berline 159, tout comme le coupé Brera.

La Peugeot 306 cabriolet est un vrai cabriolet car la carrosserie est très directement dérivée de la berline, toute la partie avant jusqu'aux portières. La 504 cabriolet est en réalité un spyder.

Pick-up

Article détaillé : Pick-up.

Un pick-up (ou pickup), aussi appelé SUT (Sport Utility Truck), est une sorte de camionnette muni d'une benne ou d'un espace ouvert à l'arrière. Au Québec, c'est d'ailleurs le terme camionnette qui est utilisé pour désigner ce véhicule. Ce type de véhicule est apparu aux États-Unis, chez les fermiers au milieu du XXe siècle.

Types de carrosseries spécifiques

Ces types de carrosseries plus spécifiques sont plus des sous-types ou des croisements de types ; ce sont souvent des appellations commerciales qui sont rentrées dans le langage courant.

  • Berlinette (voiture de sport fermée à moteur central) ;
  • Berline décapotable et landaulet ;
  • Coupéspace ;
  • Coupé cabriolet (toit escamotable rigide) ;
  • Ludospace ;
  • Monospace ;
  • Monospace compact ;
  • Minispace.

Berline sans montants

Exemple de berline hardtop (Buick Wildcat Custom 1965)

Une berline sans montants désigne un type de carrosserie introduit en 1955 sur les automobiles de marques Buick et Oldsmobile et devenu populaire par la suite aux États-Unis, et plus tard sur certaines voitures japonaises.

Dans une berline sans montant le pilier qui soutient la porte arrière ne se prolonge pas jusqu'au toit de la voiture.

L'inconvénient de ce type de carrosserie est le manque de rigidité, et le manque de protection des passagers en cas de choc latéral.

Notes et références

Liens externes


  • Portail de l’automobile Portail de l’automobile
Ce document provient de « Type de carrosserie#Berline ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Berline de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • berline — [ bɛrlin ] n. f. • 1718; breline déb. XVIIIe; de Berlin, ville où cette voiture était à la mode 1 ♦ Anciennt Voiture hippomobile suspendue, à quatre roues et à deux fonds, garnie de glaces et d une capote. 2 ♦ Mod. Automobile à quatre portes et… …   Encyclopédie Universelle

  • berline — BERLINE. s. f. Sorte de carrosse suspendu entre deux brancards Faire faire une berline. Acheter une berline. Une berline à quatre, à six chevaux. Aller dans une berline. Les berlines sont d ordinaire moins versantes que les autres carrosses …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Berline — Sf voll durchgefederter Reisewagen per. Wortschatz arch. (17. Jh.). Angeblich von einem Baumeister des Kurfürsten von Brandenburg hergestellt; der Wagentyp scheint aber zuerst in Frankreich hergestellt worden zu sein. Danach in Anlehnung an den… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Berline — steht für: Berline (Kutsche), eine bestimmte Art von Kutschfahrzeugen eine bestimmte Art von Kraftfahrzeugen, siehe Limousine Berline (Fluggesellschaft), eine Fluggesellschaft den Namen der deutschen Stadt Berlin in tarentinischer Sprache …   Deutsch Wikipedia

  • Berline — Berline, in Berlin erfundener 4sitziger Reisewagen, welcher zurückgeschlagen werden kann; hängt mit Riemen in Federn, hat statt des Langbaums 2 Schwungbäume u. wirst nicht leicht um. Die halbe B. (Berlingot), ist leichter gebaut u. zweisitzig …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Berline — Berline, in Berlin erfundener viersitziger Reisewagen mit zurückschlagbarem Verdeck; in Frankreich Coupé erster Klasse; Mokierstuhl (ital. berlina, Pranger), Gesellschaftsspiel. Berlingot, Halbberline ohne Rücksitz. B. (Berlinke) auch einmastige… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Berline — Berline, viersitziger Reisewagen mit zurückschlagbarem Verdeck …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Berline — Berline, leichter, bedeckter Reisewagen nach Berlinerconstruktion; Berlingot, leichte Kutsche ohne Rücksitz …   Herders Conversations-Lexikon

  • BERLINE — s. f. Sorte de voiture suspendue, à deux fonds et à quatre roues, dont on se sert à la ville et en voyage. Une berline à quatre places. Une grosse berline. Louer une berline. Voyager dans une berline, en berline …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • berline — (bèr li n ) s. f. Carrosse suspendu et fermé, à deux fonds et à quatre roues. •   Ceux qui ne voyagent qu en chaise de poste ou en berline, VOLT. Microm. 1. •   Le roi trouva devant lui la berline de Monseigneur, SAINT SIMON 293, 234. •   Des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré