Bergeres-les-Vertus


Bergeres-les-Vertus

Bergères-lès-Vertus

Bergères-lès-Vertus
Carte de localisation de Bergères-lès-Vertus
Pays France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Châlons-en-Champagne
Canton Vertus
Code Insee 51049
Code postal 51130
Maire
Mandat en cours
Gervais Perrot
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Vertus
Latitude
Longitude
48° 52′ 49″ Nord
       4° 00′ 16″ Est
/ 48.8802777778, 4.00444444444
Altitude m (mini) – m (maxi)
Superficie 18,28 km²
Population sans
doubles comptes
538 hab.
(2006)
Densité 29 hab./km²

Bergères-lès-Vertus est une commune française, située dans le département de la Marne et la région Champagne-Ardenne.

Sommaire

Géographie

Bergères-lès-Vertus est située à l'extrémité sud de la Côte des blancs. C’est de là que l’on découvre la plaine de Champagne dominée par la butte-témoin du mont Aimé (240 mètres).

Histoire

Durant la Révolution, pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune de Bergères-lès-Vertus change de nom pour Mont-Aimé[1].


Mont Aimé

Le mont Aimé (prononcer Montémé), d'une hauteur, de 240 mètres, qui domine Bergères-lès-Vertus et la plaine alentour a été occupé par les Hommes dès le Paléolithique.
Il a livré plusieurs hypogées du Néolithique. Le lieu est ensuite occupé par les Romains, et à l’époque mérovingienne et carolingienne.

En 1210 la comtesse Blanche de Navarre, veuve de Thibaut III de Champagne et mère de Thibaut IV de Champagne, dit le Chansonnier fait construire le château du Mont-Aimé.

Le vendredi 13 mai 1239, 183 hommes et femmes convaincus de catharisme sont brûlés sur le bûcher sur ordre de Robert le Bougre.

Aux XIVe et XVe siècles, la puissante forteresse se transforme en château-demeure.

Au cours de la guerre de Cent Ans, le château subit trois sièges menés par les Anglais, alliés des Bourguignons. La forteresse est démantelée, et sert de carrière de pierres pour la construction des maisons des villages aux alentours. Au début du XIXe siècle une partie du donjon reste encore debout.

En 1815 après la campagne de France et la chute de Napoléon Ier, le tsar Alexandre Ier choisi le mont Aimé[2] pour une parade militaire, afin de démontrer sa puissance : 300 000 soldats et 85 000 chevaux manœuvrent dans la plaine de Vertus qui s’étend au pied du mont[3].

En 1914 le mont Aimé se trouve au centre du dispositif de la bataille des marais de Saint-Gond (Première bataille de la Marne)

Depuis 1966 l’association « Les Amis du mont Aimé » contribue à la sauvegarde du site et des derniers vestiges du château.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 réélu en 2008[4] Gervais Perrot

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[5])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
418 517 512 510 536 540 538[6]
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Eglise de Bergères-lès-Vertus
  • Eglise Saint Memmie.
  • Le mont Aimé, ruines du château.
  • Mairie-école édifiée par l'architecte Granrut (1837-1838) (notice dans Champagne généalogie, n°123, 2ème trimestre 2009).

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sources

Notes

  1. Charles Bouyssi, Communes et paroisses d’Auvergne, mis en ligne en 2002 [1], consulté le 31 décembre 2008
  2. Le Mont Aimé sur le site de l'Espoir Sportif Bergères Tennis
  3. Mont Aimé, haut-lieu mystérieux avec, semble t'il, une erreur de date 1835 au lieu de 1815
  4. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  5. Bergères-lès-Vertus sur le site de l'Insee
  6. Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 13 janvier 2009
  • Portail de la Champagne-Ardenne Portail de la Champagne-Ardenne
Ce document provient de « Berg%C3%A8res-l%C3%A8s-Vertus ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bergeres-les-Vertus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bergères-les-Vertus — Bergères lès Vertus Bergères lès Vertus Pays …   Wikipédia en Français

  • Bergères les Vertus — Bergères lès Vertus Bergères lès Vertus Pays …   Wikipédia en Français

  • Bergères-lès-Vertus — Bergères lès Vertus …   Deutsch Wikipedia

  • Bergères-lès-Vertus — Saltar a navegación, búsqueda Bergères lès Vertus País …   Wikipedia Español

  • Bergères-lès-Vertus — is a village and commune in the Marne département of north eastern France.ee also*Communes of the Marne department …   Wikipedia

  • Bergères-lès-Vertus — 48° 52′ 49″ N 4° 00′ 16″ E / 48.8803, 4.0044 …   Wikipédia en Français

  • Vertus — Vertus …   Deutsch Wikipedia

  • Bergères — ist die Bezeichnung mehrerer Gemeinden in Frankreich: Bergères (Aube), Gemeinde im Département Aube mit Namenszusatz: Bergères lès Vertus, Gemeinde im Département Marne Bergères sous Montmirail, Gemeinde im Département Marne Diese …   Deutsch Wikipedia

  • Cernay-lès-Reims — Cernay lès Reims …   Wikipedia

  • Chigny-les-Roses — Chigny les Roses …   Wikipedia