Beorn


Beorn
Beorn
Personnage de fiction apparaissant dans
Genre masculin
Espèce Beornide
Pouvoirs spéciaux changeur de forme
Adresse lisière de Mirkwood près du Carrock
Famille Grimbeorn (fils)
Entourage Radagast
Ennemi(s) les Orques, les Wargs
Créé par J. R. R. Tolkien
Interprété par Mikael Persbrandt
Film(s) Bilbo le Hobbit
Roman(s) Bilbo le Hobbit

Beorn est un personnage du roman Bilbo le Hobbit de J. R. R. Tolkien.

Cet homme vit en solitaire dans le val d'Anduin et possède la capacité de se changer en ours. Il offre le gîte à Thorin et à ses compagnons durant leur voyage vers la Montagne solitaire, puis réapparaît durant la bataille des Cinq Armées où son intervention décisive permet la défaite des gobelins. Il devient par la suite seigneur du val d'Anduin et meurt à une date inconnue, avant les événements relatés dans Le Seigneur des anneaux, la suite de Bilbo le Hobbit.

Sommaire

Caractéristiques

Description

Beorn est un homme de grande taille particulièrement musclé. Il porte une épaisse barbe noire, de la même couleur que ses cheveux, et il est vêtu d'une tunique de laine qui lui arrive aux genoux. Sous sa forme animale, il ressemble à un grand ours noir.

Il est irritable, de fréquentation délicate, ne recherche pas la compagnie des curieux et se révèle pour qui ose le défier, un ennemi redoutable. Néanmoins, selon Gandalf « il se montre assez bienveillant quand on ne le contrarie point »[réf. souhaitée]. Son intérêt pour l'or et les richesses est très limité[réf. souhaitée].

Noms

Beorn signifie « ours » en vieil anglais. Ce terme est apparenté à son équivalent vieux norrois björn, qui a donné björn ou bjørn dans les langues scandinaves actuelles[1],[2]. Le mot beorn est fréquemment employé dans la poésie anglo-saxonne comme synonyme de « guerrier », et il est porté par plusieurs personnages historiques ou légendaires de la période anglo-saxonne, notamment Björn Járnsíða, fils de Ragnar Lodbrok qui aurait participé à l'invasion de l'Angleterre menée par ses frères à la tête de la Grande Armée païenne en 865[2].

Les langues inventées par Tolkien présentent une autre attestation du mot beorn : il apparaît dans « Les Étymologies » où il signifie « homme » en danien, la langue des Elfes verts d'Ossiriand[3].

Histoire

Beorn

Beorn vit seul, à l'écart de toute civilisation, quelque part entre les Monts Brumeux et la lisière de la Forêt Noire, près du Carrock. C'est lui d'ailleurs qui en tailla les marches et il l'utilisait pour les rassemblements avec d'autres ours. Il n'a pour seule compagnie que les animaux de son bétail qui lui sont entièrement dévoués, des chiens avec lesquels il parle et de grosses abeilles féroces. Ses origines sont vagues :

« D'aucuns disent que c'est un ours descendant des grands et anciens ours des montagnes qui vivaient là avant l'arrivée des géants. D'autres que c'est un homme descendant des premières hommes qui vivaient avant que Smaug ou les autres dragons ne vinssent dans cette partie du monde et avant que les gobelins n'arrivassent du nord dans les montagnes. Je n'en sais rien, mais je pencherais assez pour la seconde version. »

— Gandalf, Bilbo le Hobbit, « Un curieux logis ».

Après leur évasion des Monts Brumeux, Gandalf, Bilbon Sacquet et les Nains de la Compagnie de Thorin font la rencontre de Beorn. Il se montre généreux avec ces invités inattendus en les hébergeant, puis en leur prêtant des poneys pour leur faciliter le trajet jusqu'à l'orée de Mirkwood. A l'occasion, on apprend qu'il entretient quelques rapports avec l'Istar Radagast, ami de Gandalf, qui vit plus au sud à Rhosgobel.

Lors de la bataille des Cinq Armées, alors que la victoire semble pencher du côté des gobelins, Beorn fait irruption sous sa forme d'ours. Il massacre Bolg, le chef des gobelins, et sa garde, puis emporte le corps de Thorin hors du champ de bataille. Privés de chef, les gobelins se débandent et sont pourchassés jusqu'à la lisière de Mirkwood.

Après la bataille, Beorn devient ensuite le chef de la tribu des Hommes des Bois, les Beornides, sur un vaste territoire du val d'Anduin, entre la forêt et les Monts Brumeux. A l'époque de la Guerre de l'Anneau, cette contrée était presque totalement dépeuplée, à l'exception des hommes du peuple de Beorn.

Les Beornides

Les Beornides tirent leur nom de leur chef, Beorn. Ils habitent le Val d'Anduin et gardent le Haut Col du Rhovanion ainsi que le gué du Carrock[4] des Orques et des Wargs.

Ce peuple descend de parents du Peuple de Hador qui ne franchirent pas les Monts Brumeux. Ils ont donc les mêmes origines que les Hommes de Dale et les ancêtres des Rohirrim. Dotés d'une musculature impressionnante, les Beornides sont des gens bourrus mais honorables.

Probablement du fait de leur lien avec les ours, les Beornides sont de grands amateurs de miel, ainsi que de pâtisseries, tel qu'en témoigne Gimli le Nain aux Elfes de la Lothlórien : « C'est même meilleur que les gâteaux de miel des Beornides, et ça c'est un grand éloge, car les Beornides sont les meilleurs boulangers que je connaisse, mais ils ne distribuent pas très volontiers leurs gâteaux aux voyageurs, de nos jours[5]. »

Durant la Guerre de l'Anneau, ils marchèrent sur la Forêt Noire, menés par leur nouveau chef, Grimbeorn. Aux côtés des Elfes, ils contribuèrent à la libérer de la néfaste emprise de Dol Guldur.

Les Beornides et les Hommes des Bois de Mirkwood utilisent leur propre dialecte, puisque ces peuples étaient d’origine nordique (comme les Rohirrim) et que la langue commune ne remonta guère au-delà du Champ aux Iris vers le nord le long de l’Anduin. Le nom de ce dialecte n'est pas précisé par Tolkien. Les Beornides doivent a priori parler aussi la langue commune, puisque Bilbon discute sans problème avec Beorn.

Création et évolution

Dans les brouillons de Bilbo le Hobbit, le personnage de Beorn porte tout d'abord le nom de Medwed, qui signifie également « ours », mais dans les langues slaves et non germaniques[6]. Tolkien note de changer ce nom en Beorn dans des notes prises après la rédaction du chapitre 7, « Medwed » (« Un curieux logis » dans le roman publié), et applique ce changement dans l'avant-dernier chapitre, au moment de la mention de la participation du personnage à la bataille des Cinq Armées[7].

Critique et analyse

Le personnage de Beorn ressemble beaucoup à Beowulf dans l'œuvre du même nom :

  • Beorn est fier de sa force, fidèle à un code d'honneur, capable de grandes colères, hospitalier et sa maison rappelle avec plus de simplicité le palais de Hrothgar.
  • Le nom Beowulf provient de Bee-wolf qui signifie « abeille-loup », un kenning désignant l'ours. Beorn est apiculteur et aime le miel, et prend la forme d'un ours. Ce sont donc deux personnages identiques mais aux noms différents. En fait, à travers Beorn, Tolkien révèle sa théorie suivant laquelle Beowulf était lié aux rituels du culte de l'ours chez les peuples nordiques[8].

Son apparition durant la bataille des Cinq Armées rappelle les berserker nordiques[9].

Adaptations

L'acteur suédois Mikael Persbrandt interprètera Beorn dans l'adaptation de Bilbo le Hobbit par Peter Jackson.

Radio

Films

Annexes

Références

  1. Anderson, p. 164.
  2. a et b Rateliff, p. 282.
  3. La Route perdue et autres textes, p. 352.
  4. Le Seigneur des anneaux, Livre II, chapitre 1
  5. Le Seigneur des anneaux, Livre II, chapitre 8
  6. Rateliff, p. 275.
  7. Rateliff, p. 301 & 679.
  8. Anne-Cécile Clément, Beorn[réf. incomplète].
  9. Anderson, p. 349.

Bibliographie

Ouvrages de Tolkien

Ouvrages secondaires

  • Anne-Cécile Clément, « Beorn », dans Leo Carruthers (dir.), Tolkien et le Moyen Âge, Paris, CNRS Éditions, 2007 (ISBN 978-2-271-06568-1), p. 85-99 



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beorn de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beorn — Saltar a navegación, búsqueda Beorn es un personaje ficticio de la novela El hobbit, del escritor británico J. R. R. Tolkien. Se trata de un hombre de forma cambiante (o, literalmente, cambia pieles ), que podía tomar la apariencia de un gran oso …   Wikipedia Español

  • beorn — early form of berne, Obs., man …   Useful english dictionary

  • Beorn — In J. R. R. Tolkien s Middle earth legendarium, Beorn was a shape shifter (or, in the actual text, a skin changer ), a man who could assume the appearance of a great black bear.AppearancesLiteratureHe lived with his animals (horses, dogs and… …   Wikipedia

  • beorn — 1. 2 m ( es/ as) man; noble, hero, chief, prince, warrior; rich man; 2. see barn past 3rd sing of biernan; 3. see bearn …   Old to modern English dictionary

  • Beorn —    The skin changer who dwelt in the Vales of Anduin near the western eaves of Mirkwood, who could take the form of a Man or a huge black bear. He played a great part in the victory over the Goblins at the Battle of Five Armies …   J.R.R. Tolkien's Middle-earth glossary

  • Beorn leggi — Zeitraum Kreide Fundorte Manitoba (Kanada) Cedar Lake, Bernstein (Chemawinit) Systematik Häutungstiere (Ecdysozoa) …   Deutsch Wikipedia

  • Beorn Nijenhuis — beim Weltcup in Heerenveen 2008 Beorn Nijenhuis (* 2. April 1984 in Rocky Mountain House, Alberta, Kanada) ist ein niederländischer Eisschnellläufer. Mit 13 Jahren zog er von Kanada, wo er mit dem Eisschnelllauf begonnen hatte, in die Niederlande …   Deutsch Wikipedia

  • Beorn Nijenhuis — (born on April 2, 1984 in Rocky Mountain House, Alberta) is a Dutch speed skater, who represented the Netherlands at the 2006 Winter Olympics.Born in Canada, where he started speed skating, he eventually moved to the Netherlands at the age of 13 …   Wikipedia

  • beornþréat — m ( es/ as) troop of men …   Old to modern English dictionary

  • Paul Béorn — Paul Beorn Paul Beorn (Salon du livre de Paris, 2010) Activités romancier, nouvelliste …   Wikipédia en Français