Marie-Paule Pileni


Marie-Paule Pileni
Marie-Paule Pileni
Naissance
Tananarive (République de Madagascar)
Nationalité Drapeau : France française
Champs Chimie physique
Institution Université Pierre et Marie Curie et IUF
Diplômé de Université Pierre et Marie Curie et Université Paris-Sud 11
Distinctions - Prix Humboldt
- Prix Langmuir de l'American Chemical Society
- Prix de la société japonaise de chimie
- Prix Emilia Valori de l’Académie des sciences

Marie-Paule Pileni est une physico-chimiste française née à Tananarive, République de Madagascar, Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), Membre senior depuis 1999 et administrateur (2004-2011) de l’Institut Universitaire de France, IUF.

Sommaire

Biographie

Fille de Christophe Pileni administrateur en chef de la France d’Outre Mer, et de Marie-Pasquine Micheletti, Présidente de la Croix Rouge, Marie-Paule Pileni effectue, de 1961 à 1966, ses études à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur puis à l’Université Pierre et Marie Curie (1967-1969) et à l’Université Paris-Sud 11 (1970-1972). Elle y obtient un doctorat de troisième cycle en Chimie Physique (1969) et un doctorat d’État (1977). Nommée assistante (1969-1974), Maitre assistante (1974-1983) , Professeur de deuxième (1983-1990) puis de première classe (1990-1997) et enfin classe exceptionnel (depuis 1997), elle dirige, entre 1996 et 2000, le laboratoire Structure et Réactivité des Interfaces (SRI), une unité mixte Université Pierre et Marie Curie - Centre national de la recherche scientifique (CNRS). En 2000, elle crée le Laboratoire des Matériaux Mésoscopiques et Nanométriques (LM2N). Depuis 2004, elle est Professeur au Georgia Institute of Technologie à Atlanta[1]. Conjointement à ses activités de recherche elle administre (2004-2010) l’Institut Universitaire de France, IUF[2]. De plus, elle est Auditeur (1987-88) de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale IHEDN[3], Auditeur (1989) de l’Institut des Hautes Études de Défense Européenne et Auditeur (1990-91) de l’Institut des Hautes Études de Sécurité Intérieure (IHESI actuel INHESJ) [4].

Marie-Paule PILENI est reconnue au plus haut niveau international pour ses recherches tant dans le domaine des systèmes colloïdaux complexes que des nanomatériaux inorganiques et de leurs auto-organisations. D’après Science Watch[5], elle est, en 2003, la 25e personnalité la plus citée dans le monde dans le vaste domaine des nanotechnologies. Elle recueille 13604 citations et son indice de Hirsch est de 60.

Elle a publié 375 articles[6] de recherche dans des journaux internationaux de renom (Nature Materials, Advanced Materials, Journal of Physical Chemistry, Physical Review Letters etc...), 12 articles de vulgarisation scientifique, 22 chapitres de livres et a été rédactrice en chef de 2 ouvrages. Elle a présenté son travail dans de nombreuses conférences internationales, ateliers et symposiums sous forme de conférences plénières ou invitées.

Distinctions scientifiques

Autres distinctions

Principales publications

  • Reverse micelles as hosts for proteins and small molecules ; P.P. Luisi, M. Giomini, M.P. Pileni, B. Robinson ; Biochem. Biophys. Acta. 947, 209-216, (1988).
  • Reverse micelles : a microreactors ; M.P. Pileni ; J. Phys.Chem. 97, 6961-6974 (1993).
  • Nanosized Particles Made in Colloidal Assemblies ; M.P. Pileni ; Langmuir 13, 3266-3276 (1997).
  • Nanocrystals self assemblies: fabrication and collective properties ; M.P. Pileni ; J. Phys. Chem. 105, 3358-3372 (2001).
  • Mesostructured Fluids in oil rich regions: Structural and templating approaches ; M.P. Pileni ; Langmuir 17, 7476-7487 (2001).
  • Role of soft colloidal templates in the control of size and shape of inorganic nanocrystals ; M.P. Pileni ; Nature Materials 2, 145-150 (2003).
  • Control of the size and shape of inorganic nanocrystals at various scales from nano to macrodomains ; M.P. Pileni ; J. Phys. Chem. C 111, 9019-9038 (2007).
  • Self-assembly of inorganic nanocrystals: Fabrication and collective intrinsic properties ; M.P. Pileni ; Acc. of Chem. Res. 40, 685-693 (2007).
  • Supracrystals of inorganic nanocrystals: An open challenge for new physical properties ; M.P. Pileni ; Acc. Chem. Res. 41, 1799-1809 (2008).
  • How to produce 2D self-organizations of inorganic nanocrystals and and how do they affect the chemical and physical properties ; M.P. Pileni ; Phys. Chem. Chem. Phys. 12, 11821-11835, (2010).
  • Analogy Between Atoms in a Nanocrystal and Nanocrystals in a Supracrystal: Is It Real or Just a Highly Probable Speculation? ; N. Goubet, M. P. Pileni ; J. Phys. Chem. Lett. 2, 1024-1031, (2011).

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marie-Paule Pileni de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marie-Paule Pileni — is a French physical chemist who was born in Tananarive, Madagascar. She is a Distinguished Professor at the Université Pierre et Marie Curie (UPMC) and a Senior Member, since 1999, and administrator (2004–2011) of the Institut Universitaire de… …   Wikipedia

  • Prix Humboldt — Le prix Humboldt de la recherche est décerné à des chercheurs de toutes disciplines. Environ 100 prix Humboldt sont décernés par an et comportent une invitation à un séjour de recherche en Allemagne (de 6 à 12 mois). Les lauréats français sont… …   Wikipédia en Français

  • Verschwörungstheorien zum 11. September 2001 — (auch: 9/11 Verschwörungstheorien, englisch: 9/11 conspiracy theories) gehen meist davon aus, dass die Terroranschläge dieses Tages von Regierungs und Geheimdienst Vertretern der USA absichtlich zugelassen oder geplant und durchgeführt wurden.… …   Deutsch Wikipedia

  • 1945 en science — Années : 1942 1943 1944  1945  1946 1947 1948 Décennies : 1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970 Siècles : XIXe siècle  XXe siècl …   Wikipédia en Français

  • Blaise-Pascal-Medaille — Die Blaise Pascal Medaille ist ein von der European Academy of Sciences vergebener Wissenschaftspreis. Pro Jahr werden bis zu sieben Medaillen verliehen. Die Medaille wird seit 2003 verliehen, beispielsweise in den Sparten Physik und Chemie,… …   Deutsch Wikipedia