Marche Trévisane


Marche Trévisane

La Marche Trévisane est une ancienne région historique d'Italie. S'étendant de Garde au Carso, son territoire comprenait les diocèses de Trévise, Bellune, Feltre et Ceneda.

Elle était bornée par les Préalpes vicentines, le Muson, la lagune de Venise et le Noncello, d'où la devise Monti Musoni Ponto dominorque Naoni en usage dès 1162.

Avec le temps, elle se confondit avec la marche de Vérone (Vérone, Vicence et Padoue).

La région fut dominée au Moyen Âge par les guelfes Caminesi et les gibelins Ezzelini. Passée sous le contrôle de la République de Venise, elle forma l'une des provinces du Domini di Terraferma (c'est-à-dire « domaines de terre-ferme », qui regroupaient les possessions italiennes de Venise à l'exception du Dogado), et était subdivisée en Trévisan, Feltrin, Bellunais et Cadorin.

De nos jours, l'expression désigne la province de Trévise.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marche Trévisane de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • marche — 1. (mar ch ) s. f. Frontière militaire d un État. •   L empereur confirme le vasselage de la Bohême et y établit la religion chrétienne ; tout ce qui était au delà était encore païen, excepté quelques marches de la Germanie, VOLT. Ann. Emp. Othon …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Marche (juridiction) — Pour les articles homonymes, voir Marche (homonymie). Au haut Moyen Âge, une marche est un fief créé dans une zone frontalière, soit après conquête ou par détachement d un autre territoire, et auquel le souverain attribue une fonction… …   Wikipédia en Français

  • marche — I. MARCHE. s. f. Frontiere d un Estat. Il est vieux & n a plus d usage que dans le nom de certains pays, comme, Marche Trevisane. Marche d Ancone. la Marche de Limosin. Marche de Brandebourg. II. Marche. s. f. Mouvement de celuy qui marche. Il se …   Dictionnaire de l'Académie française

  • MARCHE — s. f. Frontière militaire d un État. Il n est plus usité que dans le nom de certains pays, comme La Marche Trévisane, la Marche d Ancône, la Marche de Brandebourg …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Magraviat — Marche (juridiction) Pour les articles homonymes, voir Marche (homonymie). Une marche (marchinatus) désignait une terre conquise sur l ennemi ou détachée d un territoire frontalier, à laquelle le suzerain attribuait une vocation particulière de… …   Wikipédia en Français

  • Margravat — Marche (juridiction) Pour les articles homonymes, voir Marche (homonymie). Une marche (marchinatus) désignait une terre conquise sur l ennemi ou détachée d un territoire frontalier, à laquelle le suzerain attribuait une vocation particulière de… …   Wikipédia en Français

  • Margraviat — Marche (juridiction) Pour les articles homonymes, voir Marche (homonymie). Une marche (marchinatus) désignait une terre conquise sur l ennemi ou détachée d un territoire frontalier, à laquelle le suzerain attribuait une vocation particulière de… …   Wikipédia en Français

  • Bernard de Trèves — est un alchimiste allemand du XIVe siècle. Il ne faut pas le confondre avec un prétendu Bernard le Trévisan (ou Bernard de La Marche Trévisane) (1406 1490). Sommaire 1 Bernard de Trèves 2 Bernard le Trévisan 3 …   Wikipédia en Français

  • Bernard le Trévisan — Bernard de Trèves Bernard de Trèves est un alchimiste allemand du XIV° siècle. Il ne faut pas le confondre avec un prétendu Bernard le Trévisan (ou Bernard de La Marche Trévisane), sous le nom duquel est écrit un livre alchimique français de la… …   Wikipédia en Français

  • Vérone — Demande de traduction Verona → …   Wikipédia en Français