Marussia F1 Team


Marussia F1 Team
Marussia F1 Team
Logo marussia Virgin racing.PNG
Localisation Drapeau : Royaume-Uni Sheffield, (Angleterre)
Drapeau : Russie Moscou, (Russie)
Dirigeants et pilotes
Président Andy Webb
Directeur John Booth
Directeur technique Nick Wirth
Pilotes 24 Drapeau : Allemagne Timo Glock
25 Drapeau : Belgique Jérôme d'Ambrosio
Pilotes essayeurs Drapeau du Japon Sakon Yamamoto
Drapeau du Canada Robert Wickens
Caractéristiques techniques
Moteurs Drapeau : Royaume-Uni Cosworth CA2010
Pneumatiques Drapeau de l'ItaliePirelli
Résultats
Début en CM de F1 2010 Grand Prix de Bahreïn
GP disputés 27

Marussia F1 Team est une écurie de course automobile russe qui succède à l'écurie britannique Marussia Virgin Racing précedemment dénommée Virgin Racing, elle-même née sous le nom Manor Motorsport. John Booth a créé Manor Motorsport en 1990 pour s'engager en Formule 3 Euro Series[1] et en Formule Renault.

Le 12 juin 2009, l'écurie est inscrite pour le championnat du monde de Formule 1 de 2010[2] sous le nom Manor Grand Prix et poursuit ses engagements dans les autres formules de course. Le 17 novembre 2009, Virgin Group, le sponsor principal de l'écurie, prend une participation dans le capital de l'écurie qui est rebaptisée et engagée en Formule 1 sous l'appellation Virgin Racing.

Fin 2010, Marussia Motors, commanditaire principal de l'écurie, acquiert environ 40% du capital de l'équipe qui est alors engagée en championnat du monde sous le nom Marussia Virgin Racing[3]. L'écurie s'engage en 2011 sous licence russe, devenant la seconde écurie de Formule 1 russe après Midland F1 Racing.

Sommaire

Historique

1990-2009 : Formule Renault et F3 Euroseries

Logo de Manor Motorsport

Manor est créée en 1990 par John Booth et s'engage principalement en Formule Renault et en Formule 3 Euro Series, une discipline fréquentée par de nombreux futurs pilotes de GP2, puis de Formule 1. L'équipe se révèle en 2000 grâce à Kimi Räikkönen qui remporte largement le championnat de Formule Renault avec Manor avant d'aller directement en F1. Un autre champion du monde, Lewis Hamilton fait ses débuts chez Manor en Formule Renault, puis en Formule 3 Euro Series. L'équipe forme également Antonio Pizzonia, Lucas di Grassi ou Kazuki Nakajima.

2009 : Inscription et préparation en F1

Lucas di Grassi à bord de la Virgin VR-01 en Malaisie

Au printemps 2009, la FIA lance un appel d'offres visant à accueillir de nouvelles équipes en championnat du monde de Formule 1. John Booth postule en s'associant avec Wirth Research, la société de Nick Wirth, qui est nommé directeur technique. Le 12 juin 2009, Manor est sélectionné et, courant décembre, LDC, la filiale investissement de la banque britannique Lloyd's entre dans le capital de l'écurie à hauteur de 15 millions d'euros[4],[5]. Virgin Group possède 20 % de l'écurie[6]. L'équipe est basée à Dinnington en Angleterre et à Bicester dans les locaux de Wirth Research. La voiture est la seule du plateau développée sans avoir recours à la soufflerie mais uniquement grâce à la Mécanique des fluides numérique[7] tandis que Cosworth fournit les moteurs.

Le pilote allemand Timo Glock est officialisé pour 2010 puis, le 15 décembre 2009, Lucas di Grassi est à son tour recruté[8] alors qu'Alvaro Parente et Luiz Razia sont promus pilotes-essayeurs. Le 17 novembre 2009, Virgin Group renomme l'écurie Virgin Racing[9].

Les commanditaires principaux de l'écurie sont le manufacturier de pneumatiques Bridgestone, Carbon Green, le shampooing Clear, CSC, FxPro, Kappa, Oxigen et le constructeur automobile russe Marussia Motors. Le 13 janvier 2010, Cosworth livre ses premiers moteurs Cosworth CA2010 à l'écurie. Le 11 janvier 2010, le team manager Alex Tai est remplacé par John Booth avant que la saison 2010 ne débute[10]. La VR-01 est présentée le 3 février 2010 et effectue ses premiers essais à Silverstone le 5 février.

Première saison en 2010

Logo de Virgin Racing en 2010
Timo Glock à bord de la Virgin VR-01 à Barheïn

Critiquées avant le premier départ en course pour leur manque de rythme et l'écart de performance par rapport aux meilleures écuries, Virgin GP arrive au Grand Prix automobile de Bahreïn 2010 avec une voiture dont l'aérodynamisme est développé uniquement à partir de simulation sur ordinateurs. A Sakhir, Timo Glock signe le 19e temps de la première séance des essais libres alors que Lucas di Grassi n'effectue aucun tour. Lors de la seconde séance, les deux pilotes se classent 20e et 21e à plus de 6 secondes de la tête. En qualifications, Glock termine à la 19e place et di Grassi trois rangs derrière. Aucune des monoplaces ne termine la course.

Après la première course du championnat, Nick Wirth révèle que les monoplaces ne possèdent pas un réservoir assez important pour embarquer tout le carburant nécessaire à un Grand Prix. Les pilotes sont obligés de « rouler à l'économie » pour atteindre le drapeau à damier. Ayant reçu l'autorisation de la FIA d'agrandir le réservoir de ses voitures, l'équipe s'est rapidement penchée sur le problème afin que les modifications nécessaires soient apportées aux VR-01 pour le Grand Prix d’Espagne. Or l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll, conduisant à des problèmes de rapatriement des monoplaces de Chine vers l'Europe, a contrarié les projets de l'écurie qui n'a pu modifier que la monoplace de Timo Glock avant de partir pour Barcelone, Lucas di Grassi devant attendre le Grand Prix de Turquie pour rouler avec sa nouvelle voiture.

Durant la pause estivale, Virgin Racing déménage dans sa nouvelle usine de Banbury, qui appartenait anciennement au constructeur de voitures de sport Ascari. L'écurie termine à la douzième et dernière place du championnat du monde des constructeurs, sans avoir inscrit de point.

2011 : Stagnation

Jérôme d'Ambrosio à bord de la MVR-02 à Sepang en 2011

Fin 2010, le constructeur russe Marussia Motors devient actionnaire de l'écurie à hauteur de 40%, et celle-ci est engagée pour 2011 sous le nom Marussia Virgin Racing[11]. Timo Glock rempile, et sera épaulé par le jeune belge Jérôme d'Ambrosio. La monoplace MVR-02, est dévoilée le 7 février à Londres[12]. De plus, l'ancien ingénieur de Renault Pat Symonds devient consultant technique[13].

Toutefois, le début de saison est décevant, les Virgin s'éloignent des Lotus dont elles étaient proches en 2010, et les HRT se sont rapprochées. Glock explique ces contre-performances par l'absence de passage en soufflerie[14]. Le 2 juin 2011, après un début de saison désastreux, Virgin se sépare de son directeur technique Nick Wirth, qui avait privilégié la conception assistée par ordinateur en se passant totalement des services d’une soufflerie, et n'aura plus recours aux services de la société Wirth Research. Malgré la rupture avec Wirth, la Virgin MVR-02 recevra encore quelques nouveaux éléments conçus par Wirth Research au cours des prochains mois. Virgin va par ailleurs passer sa monoplace en soufflerie dans l'espoir de la faire progresser le plus rapidement possible et pourrait monter son propre département technique dans les anciens locaux de Super Aguri F1 à Leafield. La conception de la monoplace 2012 est provisoirement confiée à Pat Symonds, ancien de chez Renault et désormais consultant technique auprès de cette équipe[15].

Durant l'été, l'écurie annonce un partenariat technique avec McLaren-Mercedes lui permettant de disposer des infrastructures (banc d'essais, soufflerie etc) de l'équipe anglaise[16].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes GP disputés Points inscrits Classement
2010 Virgin Racing VR-01 Cosworth V8 Bridgestone Drapeau de l'Allemagne Timo Glock
Drapeau du Brésil Lucas di Grassi
19 0 12e
2011 Marussia Virgin Racing MVR-02 Cosworth V8 Pirelli Drapeau de l'Allemagne Timo Glock
Drapeau de la Belgique Jérôme d'Ambrosio
17 0 12e
2012 Marussia F1 Team Cosworth V8 Pirelli Drapeau de l'Allemagne Timo Glock
Drapeau de la France Charles Pic

Notes et références

Lien externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marussia F1 Team de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.