Lycée Ferdinand-Foch (Rodez)


Lycée Ferdinand-Foch (Rodez)
Lycées Ferdinand-Foch
Image illustrative de l'article Lycée Ferdinand-Foch (Rodez)
Généralités
Création 1562 (collège jésuite)
Pays Drapeau de France France
Académie Toulouse
Coordonnées 44° 21′ 02″ N 2° 33′ 50″ E / 44.350577, 2.56390744° 21′ 02″ Nord
       2° 33′ 50″ Est
/ 44.350577, 2.563907
  
Adresse 1 rue Vieussens
12000 Rodez
Site internet pedagogie.ac-toulouse.fr/lyc-foch-rodez/presentation/mot.htm
Cadre éducatif
Type Établissement public
Pouvoir organisateur Conseil régional de Midi-Pyrénées
Proviseur M. Lacchini
Proviseur-adjoint M. Mestdagh et Mme Brigitte Vabois
Population scolaire 1142 élèves[1],[2]
Niveau Secondaire
Langues étudiées Anglais
Chinois
Espagnol
Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Le lycée Ferdinand-Foch est un établissement public d'enseignements général et professionnel de la ville de Rodez, en Aveyron.

Sommaire

Histoire

Ce lycée a été fondé en 1562[3] par le cardinal d'Armagnac[3], un évêque de Rodez. Construit dans l'actuel centre-ville de Rodez, il était destiné à être un collège jésuites. Aujourd'hui, ce lycée est matérialisé par la chapelle de l'ancien collège des Jésuites, et la place Foch, qui, autrefois, jouait le rôle de "cour de récréation". Pendant deux siècles, les jésuites en font un lieu prestigieux, un grand lieu de culture. Mais, en 1762, les Jésuites sont expulsés, et le collège devient un collège royal. Après la Révolution, en 1796, il porte le nom d’École centrale. Puis, en 1808, il obtient le titre de lycée impérial. Son appellation va bien évidemment être modifiée suivant les différents régimes politiques qui se succèdent en France durant le XIXe siècle. Sous la Restauration, il redevient collège royal, puis à nouveau lycée impérial sous Napoléon III. Sous Première République, on l'appelle simplement lycée de Rodez. C'est d'ailleurs durant cette courte période qu'il est fait lycée national. Son succès est tel qu'en 1884, on envisageait de le déplacer dans des locaux plus récents, à son emplacement actuel. Pendant la guerre de 1914-1918, il est transformé en hôpital militaire, il ne retrouve son activité d'enseignement que durant l'entre-deux guerres, où il reçoit le nom d'un de ces anciens élèves : le Maréchal Ferdinand Foch. On parle désormais du lycée Foch (depuis 1931). Durant la Seconde Guerre mondiale, de jeunes juifs y trouvent refuge. C'est au début des années 1960 que sont construits les bâtiments actuels de la rue Vieussens. L'installation est achevée en 1962. À la rentrée 1968, le lycée Foch (qui comptait déjà quelques filles dans les sections de 5e et de 6e ) et le collège Fabre (établissement qui assurait jusque là la scolarité des jeunes filles de la 6e à la terminale) fusionnent. Foch devient un lycée mixte de second cycle. Peu après, le lycée d'enseignement professionnel tertiaire y est installé.

Enseignement général

Seconde

Enseignements d'explorations

  • Principes fondamentaux de l’économie et de la gestion
  • Sciences économiques et sociales
  • Arts visuels (Arts du son)
  • Allemand
  • Chinois
  • Littérature et société
  • Méthodes et pratiques scientifiques

Section européenne

Trois langues enseignées en section européenne : anglais, espagnol, allemand. En seconde section européenne, 2h hebdomadaires se rajoutent à l'emploi du temps des élèves. Pendant ces deux heures le professeur de langue et le professeur d'histoire-géographie interviennent. L'enseignement est réalisé dans la langue choisie.

Ces sections sont ouvertes aux élèves ayant un bon niveau de langue tant à l'écrit qu'à l'oral, ainsi qu'en histoire et géographie.

Options facultatives

  • Allemand LV3
  • Latin
  • Occitan
  • Chinois
  • Arts plastiques
  • Musique
  • EPS (à partir de la 1re)

Baccalauréats généraux

Résultats

Taux de réussite aux Baccalauréats généraux au lycée Foch[4]
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2011
L 88% 88% 81% 83% 83,8% 88,5% 87,5%
S 89% 88% 96% 96% 93,2% 94,7% 97%
ES 94% 92% 91% 90% 92,4% 95,9% 96,7%

Enseignement professionnel

3e Découverte professionnelle

Taux de réussite aux brevets des collèges ; session 2007-2008[5]

  • Taux de réussite au brevet des collèges pour la série professionnelle : 95,00%
  • Taux de réussite au brevet des collèges pour la série technologique : 87,50%

CAP

Le lycée professionnel Foch propose un seul CAP : le CAP ECMS (Employé Commerce MultiServices).

BEP

  • VAM (Vente Action Marchande)
  • CSS (Carrière Sanitaire et Sociales)

Baccalauréats professionnels

  • Comptabilité
  • Service (classe européenne)
  • Secrétariat
  • Vente

Résultats

Taux de réussite aux BEP au lycée Foch[6]
2008
Métiers de la comptabilité 87,50%
Métiers du Secrétariat 89,47%
Vente Action Marchande 96,77%
Carrières Sanitaires et Sociale 100,00%


Taux de réussite aux Baccalauréats professionnels au lycée Foch[7]
2008
Comptabilité 100,00%
Service 100,00%
Secrétariat 100,00%

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lycée Ferdinand-Foch (Rodez) de Wikipédia en français (auteurs)