Lustucru


Lustucru
Logo Lustucru.png

Logo de Lustucru
Création 1871
Dates clés 1900
Fondateurs Louis Cartier-Millon
Siège social Drapeau de France Aix-en-Provence (France)
Activité Agroalimentaire
Produits Pâtes sèches
Société mère Pastacorp
Site web Lustucru
Logo Lustucru Selection.png

Logo de Lustucru
Création 1871
Dates clés 1900
Fondateurs Louis Cartier-Millon
Siège social Drapeau de France Saint-Genis-Laval  (France)
Activité Agroalimentaire
Produits Pâtes fraîches, oeufs, riz
Société mère Panzani
Site web Lustucru Frais-Oeufs Lustucru-Riz Lustucru

Lustucru était une entreprise française de pâtes alimentaires originaire de Grenoble. Elle a donné naissance à deux nouvelles entités :
- La première Lustucru est détenue par Pastacorp SAS et produit des pâtes sèches.
- La deuxième Lustucru Sélection appartient au groupe Lustucru Frais SAS et est une filiale de Panzani. Elle commercialise des pâtes fraîches, du riz et des oeufs.


Sommaire

Histoire de l'entreprise

Les débuts avec la manufacture de pâtes Cartier-Millon

L'entreprise Lustucru est née sous l'impulsion d'une famille habitant la région grenobloise, les Cartier-Millon. Né à Bernin, dans la vallée du Grésivaudan le 12 novembre 1837, Louis Cartier-Millon, fils de paysans deviendra quelques années plus tard le fondateur de la célèbre marque au damier bleu. Issu d'une famille pauvre Louis dut partir en 1860 afin d'effectuer son service militaire pour une durée de 7 ans. Cette période lui permit de s'émanciper de la ferme familiale et de voir d'autres horizons durant lesquels il fut un militaire actif, consciencieux et réfléchi et fut ainsi repéré par ses supérieurs hiérarchiques. Il devint de ce fait quelques mois après son entrée dans l'armée l'ordonnance du Général Février (également de Bernin) qu'il servit pendant plusieurs années jusqu'à la fin de son service militaire, et malgré la proposition du Général de prolonger son service en une carrière militaire, Louis Cartier-Millon refusa ayant d'autres projets en tête. Malgré ce refus, le Général Ferrié promit d'aider Louis dans ses projets si ce dernier en avait besoin.

En 1871 Louis Cartier-Millon racheta une petite usine de pâtes alimentaires située depuis 1824 place de Gordes à Grenoble. Le prix demandé pour le rachat de cette fabrique était à l'époque de 12 000 francs or. Louis Cartier-Millon était loin de posséder une telle fortune et se rappelant des paroles du Général Ferrié, il alla le voir et lui expliqua son projet, ainsi le général lui prêta 10 000 francs or. Ainsi Louis Cartier-Millon put se mettre à la fabrication de ses pâtes tandis que sa femme, Joséphine, qu'il avait épousée la même année, géra les comptes et se mit à la caisse de la petite fabrique artisanale. En 1872 la production annuelle de la manufacture était de 98 000kg, soit plus de 300kg de pâtes qui sortaient tous les jours de la petite usine. Puis au fil des années, la qualité des pâtes des Cartier-Millon fut reconnue et la production dut augmenter pour faire face à une demande croissante et l'usine de la place de Gordes commença à montrer ses limites. Il était temps de trouver de nouveaux locaux et ce fut donc toujours à Grenoble, rue Thiers, qu'une nouvelle usine vit le jour. Dès la première année, en 1885, ce fut plus de 162 188kg de pâtes qui furent fabriquées dans ces nouveaux bâtiments. Les ventes ayant pratiquement doublée, Louis s'enrichit et put ainsi rembourser le Général.

Les trois frères

Louis et Joséphine eurent trois fils, Félix (1871), Gabriel (1877), et Albert (1881), tous auront un rôle et des responsabilités dans l'entreprise familiale. Ainsi Félix prit la direction de l'établissement à partir 1900. Pendant ce temps Gabriel fit fonction de vendeur et le benjamin de la famille, Albert, chercha des moyens pour développer l'entreprise en dehors du département en trouvant notamment des vendeurs au delà de l'Isère, et en travaillant sur l'image de la marque et le packaging. En effet au début du XXe siècle, les pâtes comme de nombreux autres produits alimentaires étaient vendues « en gros » à l'épicier, emballées dans des sacs de jute ou dans des caisses en bois. Le commerçant servait ensuite au client la quantité qu'il désirait. Puis au fil des années apparurent les premières boites en carton avec un poids net des 250 ou 500g, l'emballage affichant ainsi la forme (spaghetti, coquillettes...), puis le nom du fabricant et de la marque devenant ainsi un objet de promotion du produit et de la fabrique Cartier-Millon. Le succès des pâtes Cartier-Millon grandit encore et l'usine de la rue Thiers devint à son tour trop petite. Ainsi une nouvelle usine fut construite sur un grand terrain, rue Abbé Grégoire et cette dernière produit ces premières pâtes en 1910.

En 1911 Albert Cartier-Millon est conscient de la nécessité de personnaliser ses pâtes et ils décident de lancer un concours d'affiches afin de faire la réclame de ses produits. Ce fut le dessinateur Synave qui remporta ce concours grâce à son affiche représentant une boîte de pâtes peinte d'un damier bleu clair et bleu foncé, damier qui est toujours présent sur les produits de la marque Lustucru. Ce nom de « Lustucru » trouva son origine le même jour et est attribué à Jean-Louis Forain qui dans l'exultation du banquet qui suivit le concours se mit à chanter l'ancienne comptine « C'est la mère Michel ». Ainsi naquirent les noms de Mèr'Michel pour désigner les pâtes sans œufs et Pèr'Lustucru pour les pâtes aux œufs.

Mais la première guerre mondiale approche à grands pas et bouleverse le lancement de ces nouvelles marques, la Mèr'Michel n'y survécut pas et quelques années plus tard le Pèr'Lustucru devint simplement Lustucru. En 1914, Félix reste à Grenoble pour gérer l'entreprise, Albert part comme ambulancier et Gabriel est affecté dans l'infanterie ou il tombe malade avant de décéder des suites de sa maladie en 1921. La même année s'ensuivit une altercation entre les deux frères restants à propos de la direction et de l'orientation à donner à l'entreprise et ce fut Albert qui prit la tête de la fabrique. Un nouvel élan fut donné à l'usine des Cartier-Millon, et la production annuelle atteignit 3 000 tonnes, la moitié des pâtes sortant de l'usine portait la marque Pèr'Lustucru (aux œufs frais) et l'autre moitié était estampillée Mèr'Michel (pâte sans œuf). Pendant ce temps Félix reprit la chocolaterie grenobloise du Dauphin fondée par les Bouchayer et créa la marque de chocolat Cémoi.

La troisième génération des Cartier-Millon

Arbre généalogique de la famille Cartier-Millon
Les noms en bleu et en gras correspondent aux membres de la famille ayant été à la tête de l'entreprise

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Louis Cartier-Millon
1837-1914
 
 
 
 
 
Joséphine Cartier-Millon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Albert Cartier-Millon
1881-1973
 
 
 
 
 
Gabriel Cartier-Millon
1877-1921
 
 
 
 
 
Félix Cartier-Millon
1871-1965
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean Cartier-Millon
1913-1999
 
 
 
 
 
 
Robert Cartier-Millon
1910
 
Madeleine
 
Odette Yvonne Paul Pierre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Claude Olivier Jacques
 
 
Catherine Bruno Cartier-Millon
1936
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En 1940, Albert Cartier-Millon, refusant tout contact avec les allemands préféra laisser la direction de l'entreprise à ses deux fils Jean et Robert qui restèrent présent dans l'entreprise jusque dans les années 1975-1980. En tant que PDG de l'entreprise, Robert développa tout un réseau d'aviculteurs dans le nord-Isère et dans la Drôme afin de pouvoir compter sur une production constante d'œufs, indispensable pour la réalisation des pâtes Lustucru. L'approvisionnement en œufs sa faisant auparavant par le biais des fermiers de la région qui ramassaient eux-mêmes leurs œufs. Mais la production de pâtes augmentant et la ponte des œufs étant sensible aux variations saisonnières, cette méthode devint obsolète. Et afin de supprimer l'importation d'œufs venant d'Israël ou du Maroc, et de faire face aux besoins qui se chiffre à 180 000 œufs par jour en 1958, Robert décida de développer une aviculture professionnelle dans le Dauphiné. Le tout s'organisa autour de trois zones géographiques ; la production de poussin dans les alentours de Vourey, la croissance des poulettes dans le diois, sur une aire géographique allant de Luc-en-Diois jusqu'à Aurel, et enfin un troisième site consacré au pondeuse dans la région de Chabeuil.

La fin de l'entreprise familiale

En 1968, en prévision de l'ouverture du marché commun, et voulant devancer l'arrivée des grands groupes européens comme l'italien Barilla ou l'allemand Birkel sur le territoire français, la famille Carret qui connaissait la famille Cartier-Millon par l'intermédiaire du syndicat des fabricants de pâtes leur proposa un rapprochement. Ainsi vit le jour en 1969 un holding à deux filiales, Rivoire & Carret et Lustucru, chacune des filiales détenant respectivement 58 et 42% des actions, ces dernières étant réparties entre 32 actionnaires familiaux.

Ainsi afin de faire face à cette possible concurrence allemande et italienne, le holding récemment créé décida de construire une nouvelle usine près de la région parisienne, dans l'Oise à Ourscamp. Cette dernière installation produisit vite plus de 200 tonnes de pâtes par jour contre 130 tonnes à Marseille (usine des Rivoire & Carret) et 100 tonnes à Grenoble. Mais le risque lié à la concurrence fut surévalué, et les pâtes allemandes n'entrèrent que très peu sur le marché français. Puis durant les années 70-80, les ventes de Rivoire & Carret commencèrent à stagner tandis que celles de Lustucru continuèrent à croitre. Durant cette même période en 1971, les Cartier-Millon furent pris de court par la revente de la majeure partie des actions de la famille Carret à une famille de semouliers marseillais les Cohen-Skalli. Ces derniers devant la situation de l'époque et le suréquipement en usines décidèrent de fermer l'usine de Grenoble et de fusionner Rivoire & Carret et Lustucru en 1981. De nombreuses procédures judicaires s'ensuivirent sur une période de 7 ans, jusqu'au rachat en 1987 des 42% de la famille Cartier-Millon par les Cohen-Skalli. Lustucru fut transférée à Marseille et en 1989 l'usine de Grenoble fut fermée laissant près de 600 salariés sans emplois.

Anecdotes

Les objets publicitaires à l'effigie de la marque Lustucru sont multiples et font l'objet d'un intérêt certain de la part des collectionneurs, notamment pour la période des années 50 et 60. PLV, plaques émaillées, accessoires, jouets, ces objets au damier bleu et blanc connaissent une valeur parfois conséquente.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lustucru de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lustucru — (le père) type grotesque de sot; son nom viendrait de l eusses tu cru? . ⇒LUSTUCRU, subst. masc. A. Vx et pop. Pauvre diable, personnage niais et ridicule. Un drôle de lustucru (Lar. Lang. fr.). B. [Employé comme nom propre] Le père Lustucru.… …   Encyclopédie Universelle

  • lustucru — (lu stu kru) s. m. Terme populaire. Pauvre diable, ou homme ridicule. •   Du pied d un arbre que j ai vu, Qu avait planté ce lustucru, POISSON Sot vengé, dans LE ROUX, Diction. comique..    Le père Lustucru, personnage de fantaisie qu on met… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Révolte des Lustucru — La Révolte des Lustucru a eu lieu en 1662 dans le Boulonnais. Le roi Louis XIV vient d acheter au roi d Angleterre la place forte de Dunkerque, enlevée quatre ans plus tôt aux Espagnols par la coalition franco britannique. Les Boulonnais,… …   Wikipédia en Français

  • Roger de Valerio — (né à Lille en 1886, décédé en 1951) est un dessinateur, affichiste et peintre français qui est plus particulièrement connu pour ses affiches publicitaires. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 2.1 Couvertures de par …   Wikipédia en Français

  • Panzani — Pour les articles homonymes, voir Panzani (homonymie). Création 1940 …   Wikipédia en Français

  • Panzani (entreprise) — Pour les articles homonymes, voir Panzani. Logo de Panzani Création …   Wikipédia en Français

  • Roger Fernay — Roger Fernay, né le 5 décembre 1905, mort le 9 juillet 1983 à Villefranche sur Mer, intervint des années 1930 à sa mort dans le monde du spectacle et du cinéma, d abord comme acteur puis auteur, ensuite comme dirigeant du Syndicat national des… …   Wikipédia en Français

  • Marie Galante (pièce) — Pour les articles homonymes, voir Marie Galante (homonymie). Marie Galante est une pièce de Jacques Deval (1934), d après son roman du même titre (1931), avec une importante musique de scène par Kurt Weill. La pièce Marie Galante de Jacques Deval …   Wikipédia en Français

  • Lustucrus — Révolte des Lustucru La Révolte des Lustucru a eu lieu en 1662 dans le Boulonnais. Le roi Louis XIV vient d acheter au roi d Angleterre la place forte de Dunkerque , enlevée quatre ans plus tôt aux Espagnols par la coalition franco britannique,… …   Wikipédia en Français

  • Contes de la rue Broca — Die Contes de la rue Broca ist eine Sammlung franzosischsprachiger Kindergeschichten von Pierre Gripari. Inhalt Die Geschichten aus der Rue Broca, die Pierre Gripari ursprünglich in Paris für die Kinder aus seiner Nachbarschaft schrieb, bestehen… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.