Lo Hsing Han


Lo Hsing Han

Lo Hsing Han ou Law Sit Han (birman လော်စစ်ဟန်, lɔ̀ sɪʔ hàɴ ; chinois 羅興漢 — 罗兴汉, Luó Xīnghàn, né en 1935) est un ancien trafiquant de drogues birman, et actuellement un homme d'affaires majeur de Birmanie, lié financièrement avec Singapour. Il est d'ethnie Kokang[1].

Sommaire

Première carrière

Il aurait commencé sa carrière de trafiquant d'opium comme chef d'une milice locale appelée Ka Kwe Ye (KKY, signifiant "défense" en birman), mise sur pied avec les encouragement du général Ne Win pour combattre le Parti communiste de Birmanie[2]. Au début des années 1970, il était devenu une figure importante du trafic de stupéfiants en Asie. Il fut arrêté en août 1973 en Thaïlande et condamné à mort pour trahison pour sa brève alliance avec les insurgés de l'Armée de l'État Shan (SSA). Il fut libéré à l'occasion de l'amnistie générale de 1980[2].

Nouveau départ

Quand les troupe du Kokang et de l'État Wa se révoltèrent contre le Parti communiste de Birmanie en 1989, le chef du renseignement militaire Khin Nyunt, trouva en Lo un utile intermédiaire pour arranger rapidement des accords de cessez-le-feu. En remerciement, Lo bénéficia d'intéressantes opportunités d'affaires et de la permission officieuse de reprendre son trafic de drogues avec les mutins. Il reconstruisit immédiatement son narco-empire, perdu 15 ans auparavant au profit de Khun Sa, chef rival du KKY de Loi Maw. 17 nouveaux laboratoires de fabrication d'héroïne furent installés en un an au Kokang et dans les zones voisines[2].

Homme d'affaires

En juin 1992, il fonda Asia World Company, d'abord simple société-écran pour son trafic de drogues. Son fils, Steven Law (ou Tun Myint Naing), marié à Cecilia Ng de Singapour en 1996, dirige la compagnie, qui a remporté des contrats pour des millions de dollars dans les secteurs de la construction et de l'énergie[2],[3],[4]. La famille Lo possède aussi 10% du Traders Hotel, dans le centre de Rangoon[1]. Après le Cyclone Nargis, en février 2008, le gouvernement américain a mis Lo, son fils et sa belle-fille, avec les 10 sociétés qu'ils possèdent à Singapour, sur la liste des barons d'affaires de la junte birmane objets de sanctions internationales[5].

Selon l'hebdomadaire britannique The Observer, Lo Hsing Han est un des organisateurs de l'opulent mariage de la fille du dictateur Than Shwe en 2006[6].

Notes et références

  1. a et b Anthony Davis and Bruce Hawke, « Business is Blooming », Asiaweek, January 23, 1997 Vol.24 No.3. Consulté le 2009-01-11
  2. a, b, c et d (en) Bertil Lintner, « The Golden Triangle Opium Trade: An Overview », Asia Pacific Media Services, March 2000. Consulté le 2009-01-06
  3. Tracking the Tycoons, The Irrawaddy, September, 2008 - Vol.16 No.9. Consulté le 2009-01-10
  4. Asia World Company est notamment impliquée dans la construction du barrage de Myitsone.
  5. Wai Moe : More Junta Cronies Hit By US Sanctions, The Irrawaddy, February 26, 2008. Consulté le 2009-01-10.
  6. Peter Beaumont and Alex Duval Smith : Drugs and astrology: how 'Bulldog' wields power, Guardian.co.uk, October 11, 2007 de London (2007-10-07). Consulté le 2007-10-11.

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lo Hsing Han de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lo Hsing-Han —    (Luo Xinghan, 1934 )    Born in Kokang in northeastern Shan State, Lo Hsing han served in forces commanded by the ruling Yang family before defecting to the Ne Win government in 1963 and becoming leader of a Ka Kwe Ye militia force. By the… …   Historical Dictionary of Burma (Myanmar)

  • Lo Hsing Han — aka Law Sit Han (zh tsp|t=羅興漢|s=罗兴汉|p=Luó Xīnghàn; born 1935) is a former Burmese drug trafficker and present day major Burmese business tycoon, with financial ties to Singapore. He is an ethnic Kokang. He reportedly started his opium trafficking …   Wikipedia

  • Hsing Yun — 星雲 Hsing Yun in 2009 School Linji Chan Buddhism Lineage Linji School (48th generation) …   Wikipedia

  • Han Pao-teh — (漢寶德), born in 1934, is a Taiwanese architect, educator and curator.Han Pao teh grew up in Shandong, a rural province in China and moved to Taiwan in 1952. In 1958, he graduated in architecture from the Tainan Institute of Technology in Tainan… …   Wikipedia

  • Han Yong-un — This is a Korean name; the family name is Han. Han Yong un Korean name Hangul …   Wikipedia

  • Burmese Chinese — ethnic group group=Burmese Chinese poptime=1,662,000 (est.) popplace=Myanmar rels=Predominantly Theravada Buddhism and/or Mahayana Buddhism, Taoism, Confucianism. Minority Islam (mostly among Panthay) langs=Burmese, Min Nan, Cantonese, Hakka… …   Wikipedia

  • Communist Party of Burma — Not to be confused with Communist Party (Burma). Burma (Myanmar) This article is part of the series: Politics and government of Burma …   Wikipedia

  • Muse, Burma — Muse မူဆယ် …   Wikipedia

  • Muse (Birmanie) — Pour les articles homonymes, voir Muse. Muse Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Kokang —    A region of northeastern Shan State, east of the Salween (Thanlwin) River and adjacent to the border with China, which since the 17th century has been populated by Chinese who had been loyal to the Ming Dynasty and opposed the Manchu conquest… …   Historical Dictionary of Burma (Myanmar)