Les Étrennes des orphelins


Les Étrennes des orphelins

Les Étrennes des orphelins est un poème d'Arthur Rimbaud vraisemblablement composé à la fin de l'année 1869, et publié le 2 janvier 1870 dans La Revue pour tous, après que l'auteur eut effectué quelques coupes à la demande de l'éditeur[1]. Si l'on excepte les poèmes écrits en latin, il s'agit de la plus ancienne des compositions poétiques connues de l'auteur des Illuminations.

Composé de cinq strophes d'alexandrins à rimes plates, « Les Étrennes... » évoque le sort de deux petits enfants qui viennent de perdre leur mère et sont livrés à eux-mêmes « en la maison glacée » (v.39), le jour de Noël.

Largement inspiré d'une poésie de la pitié sociale non dénuée de sensiblerie, illustrée notamment par Marceline Desbordes-Valmore (La Maison de ma mère), et dans une certaine mesure par le Victor Hugo des Pauvres gens (paru dans la seconde série de La Légende des siècles), le Jean Reboul de L'Ange du berceau, et surtout le François Coppée des Enfants trouvés[2], ce poème a diversement été apprécié par les commentateurs de Rimbaud, qui y ont généralement vu un poème de jeunesse peu représentatif de l'œuvre ultérieur[3].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. Jean-Luc Steinmetz, Arthur Rimbaud, Une question de présence, Tallandier 1991, p.45
  2. cf. par exemple Pierre Brunel, Ce sans-cœur de Rimbaud, Verdier-poche, 2009, p.16.
  3. Voir, pour une vue d'ensemble de ces jugements négatifs, depuis celui de Verlaine, Steve Murphy, Le Premier Rimbaud ou l'apprentissage de la subversion, CNRS éditions/Presses Universitaires de Lyon, 1991, p.25 à 27.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Étrennes des orphelins de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Étrennes — Les étrennes[1] sont un présent offert en début d année, au début du mois de janvier. Sommaire 1 Dans l Antiquité 2 Révolution française 3 Sources …   Wikipédia en Français

  • Les Poètes de sept ans — est un poème en alexandrins d Arthur Rimbaud daté par lui du 26 mai 1871[1] et figurant dans la lettre qu il adresse à Paul Demeny le 10 juin[2]. Sommaire 1 Présentation et contexte …   Wikipédia en Français

  • Les Remembrances du vieillard idiot (Rimbaud) — Pour les articles homonymes, voir Les Remembrances du vieillard idiot. Les Remembrances du vieillard idiot est un poème d’Arthur Rimbaud, intégré dans l’Album zutique, recueil constitué en 1871 et 1872 par plusieurs poètes, notamment Verlaine,… …   Wikipédia en Français

  • Lettres du voyant — Les « Lettres du voyant » sont le nom sous lequel l histoire littéraire a pris l habitude de désigner deux lettres écrites par Arthur Rimbaud en mai 1871, dans lesquelles il développe une critique radicale de la poésie occidentale… …   Wikipédia en Français

  • Arthur Rimbaud — « Rimbaud » redirige ici. Pour les autres significations, voir Rimbaud (homonymie). Arthur Rimbaud …   Wikipédia en Français

  • étrenne — [ etrɛn ] n. f. • 1636; estreine, estraineXIIe; lat. strena « cadeau à titre d heureux présage » 1 ♦ (Vieilli au sing.) Présent à l occasion du premier jour de l année. Je vous donne cela pour étrenne. « les keepsakes qu elles avaient reçus en… …   Encyclopédie Universelle

  • Rimbaldien — Arthur Rimbaud Arthur Rimbaud Rimbaud âgé de 17 ans, en 1871 (portrait par Carjat) Nom de naissance …   Wikipédia en Français

  • Rimbaud — Arthur Rimbaud Arthur Rimbaud Rimbaud âgé de 17 ans, en 1871 (portrait par Carjat) Nom de naissance …   Wikipédia en Français

  • Poésies (Rimbaud) — Pour les articles homonymes, voir Poésies. Poésies est le titre attribué aux recueils des poèmes écrits par Arthur Rimbaud entre 1869 et 1872. Les seuls poèmes publiés pendant la « vie littéraire » de Rimbaud furent : « Les… …   Wikipédia en Français

  • Illuminations (Rimbaud) — Pour les articles homonymes, voir Illumination. Illuminations est le titre d un recueil de 57 poèmes en prose ou en vers libres composés par Arthur Rimbaud entre 1872 et 1875. Le nombre de 57 poèmes est approximatif cependant. A la différence des …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.