Belmont (Orgelet)


Belmont (Orgelet)

Orgelet (Jura)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orgelet.
Orgelet
Blason d'Orgelet
Orgelet hiver.jpg
Pays
drapeau de la France
     France
Région Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Arrondissement de Lons-le-Saunier
Canton Canton d'Orgelet
(chef-lieu)
Code Insee 39397
Code postal 39270
Maire
Mandat en cours
Chantal Labrosse
2008-2014
Intercommunalité
Coordonnées
géographiques
46° 31′ 23″ Nord
       5° 36′ 40″ Est
/ 46.5230555556, 5.61111111111
46° 31′ 23″ N 5° 36′ 40″ E / 46.5230555556, 5.61111111111
Altitudes moyenne : 508 m
minimale : 374 m
maximale : 653 m
Superficie 23,11 km² (2 311 ha)
Population sans
doubles comptes
1 733 hab.
(2006)
Densité 72 hab./km²
Carte de localisation de Orgelet

Orgelet est une commune française, située dans le département du Jura et la région Franche-Comté.

Sommaire

Géographie

Histoire

Le Moyen-Age

On ignore la date de fondation de la ville, liée à l'édification du premier château d'Orgelet, sans doute au milieu du XIIe siècle. La prédominance d'Orgelet sur les environs va s'affirmer avec la venue d'une famille de grands seigneurs, les Comtes de Chalon, au début du XIIIe siècle. Jean l'Antique y établit ses quartiers de 1232 à 1234 et Orgelet devient bientôt le chef-lieu d'une vaste baronnie contrôlant tout le territoire compris entre la rive droite de l'Ain et le Revermont, de Largillay à Oliferne.

En 1267, à la mort de son père, Jean Ier de Châlon-Auxerre récupère après quelques contestations avec son plus jeune frère, Perrin, la baronnie d'Orgelet, et accorde à la cité une administration communale autonome assurée par quatre consuls élus par les habitants[1]. Cette charte de franchise fixe les droits que se réserve le seigneur. En 1292, Jean Ier fait construire un hôpital dont l'administration est confiée à l'hôpital du Saint Esprit à Besançon chargé d'en recruter le personnel et assurer le fonctionnement. C'est pourquoi il est nommé l'hôpital Notre Dame ou du Saint Esprit. C'est sans doute vers la même époque, qu'est posé dans le château le très beau carrelage mis au jour lors des fouilles menées dans les années 1975. Jean Ier participe au conflit qui oppose de 1294 à 1301 une ligue de barons comtois au roi de France Philippe le Bel, et en 1305 il est en guerre contre Renaud, Comte de Montbéliard, pour le forcer à reconnaître sa suzerainté sur les châteaux de Dramelay, Binans et Pimorin.

Le fils de Jean Ier ayant été tué en 1304 à la Bataille de Mons-en-Pévèle, c'est son petit fils, Jean II, qui lui succède en 1309. Celui-ci part prêter main forte en 1323 au comte de Savoie en guerre contre le dauphin du Viennois. Pris par l'ennemi à la bataille de Varey (1325), il demeure prisonnier jusqu'en 1329. En 1335, il conduit une rebellion des barons comtois contre le duc de Bourgogne Eudes IV, qui vient de réunir entre ses mains, par mariage, le Duché et le Comté de Bourgogne. Orgelet est brûlé lors de cette guerre qui se termine en 1336 par la défaite de Jean II à la bataille de la Malecombe[2]. En 1342, il crée à Orgelet un atelier monétaire[3] où l'on frappa des pièces d'or et d'argent, ce qui lui vaut condamnation et excommunication par son parent l'archevèque de Besançon. En 1356, il est fait prisonnier à la Bataille de Poitiers (1356), en même temps que le roi de France Jean le Bon, et est, comme lui, détenu à Londres jusqu'en 1360.

Comme toute la région, Orgelet est dépeuplée par plusieurs épidémies de peste noire, en 1349 et 1362 qui emporte au tombeau cette année-là Jean II[4].

C'est au cadet des fils de Jean II, Tristan que revient la baronnie d'Orgelet. Il s'empresse de confirmer les franchises accordées à la ville et renforce les fortifications pour faire face aux intrusions des Grandes Compagnies qui désolent la région.

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

Notes et références

  1. "Orgelet, cité comtoise de caractère", page 46, ouvrage collectif, Imprimerie Mourier, Lons le Saunier, 1992
  2. "La Franche-Comté, Histoire et Civilisation", page 73, Louis Renard, Imprimerie Jacques et Demontrond, Besançon, 1947
  3. "Orgelet, cité comtoise de caractère", page 47, ouvrage collectif, Imprimerie Mourier, Lons le Saunier, 1992
  4. "La Franche-Comté, Histoire et Civilisation", page 74, Louis Renard, Imprimerie Jacques et Demontrond, Besançon, 1947

Chemins de fer vicinaux du Jura

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1646 1646 Jean Baptiste CAMELIN - notaire
1647 1647 Claude Philibert CHAPUIS - notaire
1648 1648 Jean Baptiste CAMELIN - notaire
1649 1649 Claude DONNEUX - avocat
1650 1650 Laurent MICHAILLE - notaire
1651 1651 Sébastien Désiré GODARD - avocat
1652 1652 Claude DONNEUX - avocat
1653 1653 Laurent MICHAILLE - notaire
1654 1654 Sébastien Désiré GODARD - avocat
1655 1655 Jean François DONNEUX - -
1656 1656 Laurent MICHAILLE - notaire
1657 1657 Sébastien Désiré GODARD - avocat
1658 1658 Jean François DONNEUX - -
1659 1659 Laurent MICHAILLE - notaire
1660 1660 Sébastien Désiré GODARD - avocat
1661 1661 Jean François DONNEUX - -
1662 1662 Guillaume PACCARD - avocat
1663 1663 Jean Baptiste SAILLARD - notaire
1664 1664 Sébastien Désiré GODARD - avocat
1665 1665 Jean-François DONNEUX - -
1666 1666 Pierre MICHAILLE - avocat
1667 1667 Sébastien Désiré GODARD - avocat
1668 1668 Humbert MICHAILLE - avocat
1669 1669 Jean FÉLIX - avocat
1670 1670 Charles BOREL - avocat
1671 1671 Pierre MICHAILLE - avocat
1672 1672 Sébastien Désiré GODARD - avocat
1673 1676 Daniel VAROD - avocat
1677 1677 Baptiste DONNEUX - avocat
1678 1678 Gaspard CHAPUIS - avocat
1679 1679 François DEBRAND - avocat
1680 1681 Joseph TARDY - avocat
1682 1682 Denis CHAPUIS - avocat
1683 1683 Joseph TARDY - avocat
1684 1684 Jean Baptiste DONNEUX - avocat
1685 1685 Jean FÉLIX - avocat
1686 1686 Denis CHAPUIS - avocat
1687 1687 Joseph TARDY - avocat
1688 1688 Pierre MICHAILLE - avocat
1689 1689 Jean FÉLIX - avocat
1690 1690 Denis CHAPUIS - avocat
1691 1691 Jean FÉLIX - avocat
1692 1694 Denis CHAPUIS - avocat
1695 1695 Joseph TARDY - avocat
1696 1698 Abel PERREAUD - médecin
1699 1699 Jean Antoine DONNEUX - avocat
1700 1700 Jean FÉLIX - avocat
1701 1701 Abel PERREAUD - médecin
1702 1702 Jean Antoine DONNEUX - avocat
1703 1705 Joseph TARDY - avocat
1706 1708 Jean Antoine DONNEUX - avocat
1709 1709 Abel PERREAUD - médecin
1710 1712 Jean Balthazar VAROD - avocat
1713 1713 Jean FÉLIX - avocat
1714 1714 Jean Balthazar VAROD - avocat
1715 1716 Claude MAGNIN - avocat
1717 1717 Claude CHAPUIS - avocat
1718 1718 Jean Balthazar VAROD - avocat
1719 1719 Jean Baptiste PERREAUD - médecin
1720 1720 Jean Joseph DONNEUX - avocat
1721 1721 Guillaume TISSOT - avocat
1722 1722 Claude CHAPUIS - avocat
1723 1723 Abel PERREAUD - médecin
1724 1724 Hippolyte ROMAND - procureur
1725 1726 ... TISSOT - avocat
1727 1727 Jean Balthazar VAROD - avocat
1728 1728 Jean Antoine DONNEUX - avocat
1729 1729 J B Joseph CLERC - avocat
1730 1730 Jean GARDEIN - médecin
1731 1731 Pierre François TISSOT - avocat
1732 1732 Laurent DRONIER - -
1733 1735 P François TISSOT - avocat
1736 1737 Abel MAGNIN - avocat
1738 1738 ... MUYARD DU GRAND VILLARD - -
1739 1739 Jean Simon GARDEIN - médecin
1740 1740 Jean Balthazar VAROD - avocat
1741 1741 Abel MAGNIN - avocat
1742 1743 Jean Baptiste PERREAUD - avocat
1744 1749 Abel MAGNIN - avocat
1750 1750 François BABEY - avocat
1751 1751 Abel MAGNIN - avocat
1752 1752 P François TISSOT DE MÉRONA - avocat
1753 1753 Abel MAGNIN - avocat
1754 1754 François BABEY - avocat
1755 1756 Abel MAGNIN - avocat
1757 1757 ... MUYARD DU GRAND VILLARD - -
1758 1758 Jean Simon GARDEIN - médecin
1759 1759 Abel MAGNIN - avocat
1760 1760 François BABEY - avocat
1761 1761 Abel MAGNIN - avocat
1762 1762 ... CORDIER - avocat
1763 1764 Abel MAGNIN - avocat
1765 1775 François CLÉMENT - avocat
1775 1785 Gabriel POUPON - avocat
1786 1787 ... MONNIER DE SAVIGNA - avocat
1788 1789 François Ignace CLÉMENT - avocat
1790 1790 François Gilbert CLERC - avocat
1790 1790 François Lazare BABEY - lieutenant général au bailliage
1791 1791 Georges François GENEAUD - avocat
1792 1792 François Xavier CHAMPION - avocat
1793 1793 Pierre Etienne CLERC - -
1794 1796 François Xavier CHAMPION - avocat
1797 1797 César Marie Joseph MORNAY - avocat
1798 1805 Louis Joseph DARBON - géomètre
1806 1815 François BABEY - avocat
1816 1830 Louis Gaspard PIDOUX - notaire
1831 1832 Constant PAPILLON - chirurgien militaire
1833 1833 Louis Alexandre DARBON - -
1834 1846 François Odon CHARNAL - notaire
1847 1847 Joseph VUILLEMENOT - notaire
1848 1850 Louis MENOUILLARD - médecin
1851 1851 Jean Joseph MICHAUD - -
1852 1860 Jean Marie PACQUELIN - notaire
1861 1862 Charles GACON - -
1863 1869 Charles Urbain DEVAUX - -
1870 1870 Jean Baptiste MOUSSEY - -
1871 1872 Louis Joseph Michel BONDIVENNE - -
1873 1874 Louis MENOUILLARD - médecin
1875 1878 Timothée VAILLANT - -
1879 1880 Louis MENOUILLARD - médecin
1881 1891 Louis Eugène CHAVET - -
1892 1892 Lucien WISHOFFE - tanneur
1893 1895 Timothée VAILLANT - -
1896 1928 Marius VERNIER - bourrelier
1929 1941 Armand VERGUET - négociant
1941 1944 Henri KARCHER - Général - président de la délégation spéciale
1944 1947 Marcel Tremblay - Electricien
1947 1950 Armand Verguet - Négociant
1950 1981 Pierre Futin - Négociant
1981 2001 Gérard Perrier - Transporteur
2001 Chantal Labrosse - secrétaire
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[1])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1540 1696 1711 1622 1700 1686 1733
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Jumelées

Lieux et monuments

Intérieur de l'église d'Orgelet

L'existence d'une église paroissiale du XIIIe siècle, à l'emplacement des chapelles nord de l'édifice actuel, est attesté par le compte de décimes de l'an 1275. Cette église primitive faisait partie des défenses de la ville dont les remparts s'ancraient dans ses murs. Il n'en subsiste que les fondations. Au milieu du XVe siècle, une nouvelle construction constituant la structure du clocher, des chapelles et des bas côtés nord de l'église actuelle fut édifiée. Après un incendie en 1606, le maitre-maçon dolois Odot Maire fut chargé de relever les parties écroulées et d'agrandir l'église qui fut achevée en 1627, dans ses dimensions actuelles : nef de 46 mètres de longueur et de 15 mètres de hauteur recoupée en son milieu par un transept de 32 mètres. Lors de la prise de la ville en 1637, l'église subit de nouvelles dégradations dans l'incendie provoqué par les soldats français du duc de Longueville. Le clocher trouva son allure définitive en 1658 avec l'édification d'un dôme et d'une lanterne qui portèrent sa hauteur à 55 mètres.

Orgue de l'église d'Orgelet

En 1776 furent entrepris de grands travaux de décoration intérieure : murs et voûtes blanchis, arêtes, cordons et arceaux de voûtes peints en mélange d'ocre rouge et jaune. Au cours de la Révolution, l'édifice fut le Temple de la Raison et de l'Etre Suprême avant d'être converti en magasin à fourrage. Classée monument historique en 1913, d'importants travaux de rénovation ont été entrepris entre 1986 et 1994 sous la maîtrise d'ouvrage du Ministère de la Culture.

Personnalités liées à la commune

Elle est la ville natale de :

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la Franche-Comté Portail de la Franche-Comté
  • Portail du département du Jura Portail du département du Jura
Ce document provient de « Orgelet (Jura) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Belmont (Orgelet) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Orgelet — Orgelet …   Wikipedia

  • Belmont — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cet article possède un paronyme, voir : Belmonte (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Anciennes Communes Du Département Du Jura — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département du Jura qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes du Jura — Anciennes communes du département du Jura Cette page retrace toutes les anciennes communes du département du Jura qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes du departement du Jura — Anciennes communes du département du Jura Cette page retrace toutes les anciennes communes du département du Jura qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes du département du Jura — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département du Jura qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes du département du jura — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département du Jura qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français

  • Liste des anciennes communes du département du Jura — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département du Jura qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français

  • Comté (fromage) — Pour les articles homonymes, voir Comté. Comté …   Wikipédia en Français

  • Liste des bureaux de poste français classés par oblitération Gros Chiffre — Liste des bureaux de poste français classés par oblitération Gros Chiffres Lettre montrant le cachet Gros Chiffre sur le Timbre et le cachet dateur sur la lettre Cette liste recense les Marques postales françaises de type oblitération par losange …   Wikipédia en Français