Les 47 députés de la noblesse ralliés au tiers état en 1789


Les 47 députés de la noblesse ralliés au tiers état en 1789

Les "47" sont les députés de la noblesse qui, le 25 juin 1789, après 149 députés du clergé, ont rallié le tiers état entraînant la transformation des États généraux en Assemblée constituante.

Sommaire

Historique

En 1789, lors de la convocation des Etats Généraux à Versailles par Louis XVI, les députés sont divisés en trois ordres (tiers état, Noblesse, Clergé) qui se réunissent chacun dans une salle différente. Réunis dans la Salle des Délibérations, les députés du Tiers Etat appellent à la réunion des trois ordres en une Assemblée sur le modèle anglais des Communes. La Noblesse et le Clergé refusent de les suivre et se déclarent constituées.

Le 17 juin, à l'initiative de Sieyès, le Tiers se déclare Assemblée Nationale au motif qu'il représente la quasi-totalité de la Nation. Alors que 149 députés du Clergé se joignent au tiers état, la Noblesse persiste dans son refus. Le 25 juin, 47 députés de la Noblesse, dits de la tendance libérale, décident de rallier à leur tour le Tiers Etat. A 10 heures, guidés par Philippe-Egalité, le Duc d'Orléans, et le Comte de Clermont-Tonnerre, ils font une entrée triomphale dans la salle des Etats. Stanislas de Clermont-Tonnerre, prenant la parole exprime "le regret" qu'ils avaient de "quitter leurs frères", mais ajoute qu'"un sentiment plus fort, l'esprit de justesse et l'amour du bien public" les avait portés à se réunir à l'Assemblée nationale, espérant que les autres députés de la Noblesse les rejoindront bientôt.

De fait, mis devant le fait accompli, le reste des députés de la Noblesse et du Clergé furent poussés dès le lendemain par Louis XVI à se réunir sans délai au Tiers Etat. Ainsi s'accomplit l'évènement capital de la Révolution française qui vit se substituer une Assemblée Nationale, puis Constituante aux trois ordres des Etats Généraux.

Par la suite, le groupe des "47" s'associera aux réformes majeures de 1789, comme la Déclaration des Droits de l'Homme et l'abolition des privilèges lors de la Nuit du 4 août.

Les "47"

Le groupe des "47" forme l'aile libérale de la Noblesse, réunie derrière le Duc d'Orléans. Il est composé essentiellement par des membres de la haute Noblesse de l'époque, convertie aux Lumières et aux idées libérales d'origine anglo-saxonnes. L'élite politique de la Noblesse y est représentée. N' y figurent pas le Duc de La Rochefoucauld, le Marquis de La Fayette et le Vicomte de Noailles qui, s'ils n'en pensaient pas moins, n'ont pas voulu rejoindre le Tiers sans en recevoir l'ordre du roi.

Si les députés de Paris et du Dauphiné sont les plus nombreux dans ce groupe, l'ensemble du territoire y est représenté (hormis la Bretagne qui avait refusé d'élire ses représentants).

Députés de Paris (8 sur 10)

Députés du Dauphiné (8 sur 8)

  • Henri de Blacons
  • Nicolas de Langon
  • Alexandre de La Blach
  • Jean d'Agoult
  • François-Henri de Virieu
  • René de Morge de Roux
  • Laurent-César de Chaleon
  • Jean-Louis de Marsanne

Députés de Tours (4 sur 4)

Député de Reims (1 sur 2)

Député de Montargis (1 sur 1)

Député de Crépy-en-Valois (1 sur 1)

Député de Péronne (1 sur 2)

Députés de Montfort L'Amaury (2 sur 2)

Député du Puy-en-Velay (1 sur 1)

Député de Melun (1 sur 1)

Député de Beauvais (1 sur 1)

Député de Meaux (1 sur 1)

Député de Gex (1 sur 1)

  • Jean-Étienne de Prez de Crassier

Député de Montbrison (1 sur 2)

Députés de Forcalquier (2 sur 2)

Député de Chateauneuf en Thymerais (1 sur 1)

Député de Charolles (1 sur 1)

  • Benjamin de Lacoste-Messelière

Député de Blois (2 sur 2)

Députés de Lons le Saunier (2 sur 2)

  • Claude de Lezay-Manezia
  • François de Toulongeon

Député d'Agen (1 sur 3)

Député de Calais (1 sur 1)

Député de Guéret(1 sur 2)

Députés de Vesoul (3 sur 3)

Député d'Aix (1 sur 1)


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les 47 députés de la noblesse ralliés au tiers état en 1789 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Charles César de Fay de La Tour-Maubourg — Pour les articles homonymes, voir Fay, La Tour Maubourg, Latour, De La Tour et Maubourg. Pour les autres membres de la famille, voir : Famille de Faÿ. Charles Césa …   Wikipédia en Français

  • Aimery-Louis-Roger de Rochechouart — Le marquis Aimery Louis Roger de Rochechouart (1744 1791) est un général et un homme politique français. Sommaire 1 Carrière militaire 2 Député aux Etats Généraux 3 Voir aussi 4 …   Wikipédia en Français

  • Emmanuel Marie Michel Philippe Fréteau de Saint Just — Pour les articles homonymes, voir Saint Just. Fréteau de Saint Just Emmanue …   Wikipédia en Français

  • Jacques de Menou de Boussay — Pour les articles homonymes, voir Menou. Jacques François de Menou Jacques François de Menou Boussay …   Wikipédia en Français

  • Napoléon III — Pour les articles homonymes, voir Bonaparte et Napoléon (homonymie).  Ne doit pas être confondu avec Napoléon Louis Bonaparte (1804 1831) ni Louis Napoléon Bonaparte (Prince impérial) …   Wikipédia en Français

  • Pierre André de Suffren — Pour les articles homonymes, voir Suffren. Pierre André de Suffren …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives françaises de 2007 — Élections législatives de 2007 Majorité sortante Majorité présidentielle (UMP, UDF, DVD) Gouvernement sortant …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives françaises de 1893 — Élections législatives de 1893 Majorité sortante Républicains Gouvernement sortant Charles Dupuy (1) Législature élue Sixième de la IIIe Rép …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Bourgogne — Le palais des Ducs et des États de Bourgogne de Dijon, lieu de résidence des ducs de Bourgogne. L histoire de la Bourgogne retrace le passé du territoire que la région administrative française de Bourgogne a en majeure partie repris de l …   Wikipédia en Français

  • Élections législatives françaises de 1898 — Élections législatives de 1898 Majorité sortante Républicains Gouvernement sortant Jules Méline Législature élue Septième de la IIIe Rép …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.