League of Legends


League of Legends
League of Legends
Logo

Éditeur Riot Games (en)
Développeur Riot Games
Concepteur Rob Garret (concepteur)
Steve « Guinsoo » Feak (concepteur)
Tom « Zileas » Cadwell (directeur)
Shawn « Babagahnoosh » Carnes (directeur)
Steven Snow (producteur)
Travis « Volibar » George (producteur)

Date de sortie 27 octobre 2009
Version v1.0.0.127 (15 octobre 2011)
Genre MOBA
Mode de jeu Multijoueur en ligne
Plate-forme Windows
Média Téléchargement
Contrôle Clavier, souris

Évaluation ESRB : T

League of Legends (parfois abrégé en LoL) est une arène de bataille en ligne multijoueur (MOBA)[1] développé et édité par Riot Games pour la plate-forme Microsoft Windows[2] et est présentement, depuis le 11 juin 2011, sous forme de bêta pour Macintosh. Il a été annoncé pour la première fois le 7 octobre 2008 et son lancement pour septembre 2009[3]. Le jeu est entré dans sa phase bêta le 10 avril 2009[4].

Deux des principaux concepteurs du mod très populaire de Warcraft III, Defense of the Ancients: Allstars (plus connu sous son abréviation DotA), Steve « Guinsoo » Feak et Steve « Pendragon » Mescon, ont rejoint Riot Games pour la réalisation de League of Legends: Clash of Fates[5]. Guinsoo a créé DotA: Allstars en s’inspirant du DotA original, créé par Eul, en ajoutant son propre contenu, dont plus de quarante héros, de nombreux objets et plusieurs modifications importantes du jeu. Guinsoo a remis DotA: Allstars entre les mains de son développeur actuel[réf. souhaitée], Icefrog. Pendragon, qui est directeur des relations avec la communauté chez Riot Games, a participé à la création du site Internet de DotA: Allstars ainsi qu’à ses forums, et il travaille actuellement sur la suite de League of Legends: Clash of Fates, à savoir League of Legends: Dominion.

Sommaire

Développement

L’idée de créer un successeur spirituel à Defense of the Ancients mais qui serait un jeu à part entière, en profitant de son propre moteur, plutôt qu’un autre mod de Warcraft III, commença à prendre forme fin 2005[6]. League of Legends est né « quand deux membres très actifs de la communauté DotA ont jugé que le jeu était si amusant et si innovant qu’il contenait les germes d’un nouveau genre et méritait d’être traité professionnellement comme un vrai jeu commercial, avec des fonctions beaucoup plus avancées et des services plus nombreux. »[6]

Riot Games a été fondé par Brandon Beck et Marc Merrill[5]. Ils se sont associés à certains des esprits créatifs les plus importants derrière la conception de DotA: Allstars, Steve « Guinsoo » Feak et Steve « Pendragon » Mescon[6]. Riot Games a officiellement ouvert ses bureaux en septembre 2006 et compte aujourd’hui environ 300 personnes (juillet 2011) , qui travaillent sur League of Legends, « y compris sa plate-forme technologique robuste pour faire tourner le jeu, ainsi qu’une équipe complète dédiée aux relations avec la communauté. »[6]

D’après Marc Merrill, lors de la création des différents champions du jeu, plutôt que de laisser la création des champions entre les mains d’une petite équipe, il a été décidé de laisser tout le monde dans l’entreprise choisir en votant pour les champions qui seraient finalement intégrés dans le jeu[7].

Principes de jeu

League of legends est un STR.
Il existe plusieurs modes de jeu : le mode normal PvP (player versus player, joueur contre joueur), le mode Draft et les parties d’entraînement face à l’IA.
Le jeu se décompose en sessions, avec deux équipes qui s’affrontent par le biais de champions invoqués par les joueurs, lesquels incarnent des invocateurs[8],[9].

Au début de chaque bataille, chacun des joueurs peut choisir un champion qui va le représenter au combat. Il pourra choisir parmi plus de quatre-vingt champions (dont dix gratuits changés chaque mardi) et « acheter plus de 200 objets uniques » pour créer des combinaisons gagnantes au combat. League of Legends comprendra trois paliers d’objets[10],[11]. Il y a les objets de base, comme les potions, les élixirs ou les balises de vision qui offrent des bonus temporaires ou permettent aux champions de se régénérer ; les objets du deuxième palier offrent des améliorations permanentes, par exemple des caractéristiques ou des capacités de combat ; enfin, le dernier palier regroupe les objets légendaires, créés en combinant plusieurs objets des paliers inférieurs[11]. Ces objets possèdent pour la plupart des propriétés "bonus" activables ou passives.

League of Legends comprend un élément persistant, l’invocateur, qui sert à déterminer les statistiques et les scores de chaque joueur. Au cours de sessions temporaires de jeu, l’invocateur fait intervenir des champions qui influencent l’issue de la partie de façon dynamique[9]. Les champions peuvent gagner des niveaux d’expérience sur les champs de bataille (alias les « Champs de justice »), jusqu’au niveau 18 maximum. Chaque champion dans League of Legends offre un style de jeu différent, allant du champion spécialiste du soutien au « nuker »[12]. Au fur et à mesure que le champion gagne des niveaux, il voit ses caractéristiques, ses points de vie et son mana augmenter. Il gagne également des points de compétence qui lui permettent d’apprendre de nouvelles compétences ou d'en améliorer, qui sont uniques et différentes pour chaque champion. Les champions gagnent également de l’or, acquis principalement en tuant les champions ennemis, ainsi que les monstres et sbires contrôlés par l’IA. Cet or peut être dépensé à la boutique située à votre base pour acheter de nombreux objets qui confèrent des talents ou des bonus particuliers à votre champion sur le terrain.

Invocateur

L’invocateur est l’élément persistant du jeu, à contrario des sessions de jeu qui sont du même style que DotA[9]. Un joueur dans League of Legends incarne un invocateur : un lanceur de sorts talentueux qui a le pouvoir de faire intervenir un champion qui le représente sur les champs de bataille de Valoran… L’invocateur contrôle le champion lors du combat, mais il influe également sur le résultat de la partie grâce, notamment, à ses sorts et à ses runes. Lorsqu’un combat est terminé, l’invocateur gagne des points d’expérience et d’influence. Les points d’expérience permettent à l’invocateur de monter de niveau (jusqu’au niveau 30) et d’accroître ses pouvoirs, tandis que les points d’influence lui permettent d’accéder à de nouveaux champions et à des talents supplémentaires pour les combats à venir. Il est aussi possible d’acheter des « Riot Points » (moyennant de l’argent réel) qui permet d’acquérir de nouveaux champions et « skins » (modifications de l’apparence du champion)[8].

Le joueur dispose d’un profil d’invocateur qui lui permet de garder la trace de ses victoires/défaites/abandons, expérience, niveau, runes, historique des matches, statistiques en mode classée, champions possédés et champions disponibles, ainsi que des champions les plus joués[8]. Plusieurs options de recherche et de tri sont disponibles pour accéder aux champions et en acheter[8].

Les sorts de l’invocateur peuvent être utilisés lors des sessions de jeu, mais seuls deux sorts peuvent être sélectionnés avant de lancer le combat sur la carte des « champs de justice »[8]. Ces sorts influent sur le jeu et sont liés à un délai de réutilisation, à la différence de ceux des champions qui réclament du mana, de l’énergie ou encore des points de vie[8].

L’invocateur peut utiliser des runes qui améliorent les capacités de combat de leur champion[8]. Il existe quatre types de runes : les glyphes (runes magiques 9 au niveau 30), les marques (runes offensives, 9 au niveau 30), les sceaux (les runes défensives, 9 au niveau 30) et les quintessences (runes surpuissantes et polyvalentes, 3 au niveau 30)[8]. Il y a trois paliers de runes : plus le palier est élevé, plus l’effet de la rune est puissant[8]. Les invocateurs peuvent utiliser une rune par niveau de puissance dans League of Legends et ils conservent leurs runes dans un livre de runes. Avant le début du match, un invocateur peut choisir parmi trois configurations de runes différentes qu’il possède déjà dans son livre de runes[8]. Il y a également une fonction qui permet de fusionner des runes pour créer d’autres runes plus puissantes ; par exemple, si vous combinez cinq runes du second palier, vous recevez une rune aléatoire du troisième palier[8]. Les runes pourront être achetées uniquement avec des points d’influence (gagnés dans le jeu)[13].

Chaque invocateur possède également un arbre de talents personnalisable, ses maîtrises[8]. Il y a plusieurs catégories de maîtrises dans lesquelles dépenser ses points de maîtrise : offensives, défensives et utilitaires[8]. Le joueur peut toutefois modifier son arbre de maîtrises selon ses besoins[8]. Depuis fin mai 2011, il est possible de sauvegarder plusieurs pages de maîtrises.

Modes de jeu

Il existe actuellement deux grands modes de jeu sur League of Legend, le mode « normal », tiré de DotA, et le mode « Dominion ».

Normal

  • Le mode Aveugle : partie en 3c3 ou 5c5 sur deux cartes différentes où le but est de détruire le nexus ennemi. La sélection des champions est libre mais les champions qu'une équipe choisit ne sont pas visibles par l'autre.
  • Le mode Draft : identique à un mode aveugle, sauf que la partie ne compte pas pour l'Elo et que la sélection des champions n'est pas libre.
  • Les parties Classées : c'est un mode Draft entre invocateurs de niveau 30 (plus haut niveau pouvant être atteint) comptant pour le classement Elo.

Dominion

Le mode Dominion, qui se joue en 5c5, consiste à capturer le plus de points de capture possible pour avoir un avantage sur l'équipe ennemie. Les points de vie du nexus (500 PV) de l'équipe possédant le moins de points de capture sont drainés, et cela jusqu'à ce qu'elle reprenne le dessus. L'équipe qui mène en nombre de point de capture conserve ses points de vie. L'équipe perdante est celle qui, à la fin du match, ne possède plus aucun point de vie.

De plus, des objets présents dans le mode normal sont supprimés tandis que d'autres, nouveaux, sont ajoutés.

Cartes

Faille de l’Invocateur

La première carte annoncée, la Faille de l’Invocateur (5v5, c’est-à-dire 5 contre 5 joueurs), est similaire à la carte de DotA. Comme dans DotA, vous commencez la partie dans votre propre base et vous combattez sur trois voies, pour détruire les tourelles ennemies, ce qui permet de faire avancer votre équipe et vos sbires jusqu’au nexus de la base adverse,le but étant de le détruire[14]. L’équipe ennemie tente bien entendu de faire de même.

Ces voies sont reliées entre elles par un espace neutre appelé « la jungle » dans lequel on peut trouver des monstres neutres qui octroient des bonus, et par une rivière parcourant toute la carte, en bordure de laquelle on trouve deux monstres épiques : le dragon, et le baron Nashor ; les tuer rapporte de l’or et de l’expérience à toute votre équipe ou encore un « buff » (effet temporaire qui procure certains avantages) suprême concernant le baron.

En plus de la faille de l’invocateur « normale », vous pouvez trouvez deux autres cartes : La Faille de l’Invocateur « été » et « automne » (version Halloween) qui sont des remaniements graphiques de la carte de base, mais dont les caractéristiques sont identiques.

La Faille de l’Invocateur existait aussi en version hiver (hiver 2010), mais elle n’est actuellement plus disponible. Une nouvelle carte nommée Chambre de Magma serait en projet mais aucune date n'est annoncée.

Forêt Torturée

La Forêt Torturée (3v3) est une carte plus petite que la Faille de l’Invocateur. C’est une carte très technique du fait de sa forme et surtout du nombre de joueurs. En effet, une erreur en 5v5 est bien moins grave qu’une erreur en 3v3 qui pourra modifier totalement le cours de la partie. C’est pourquoi, dans ce mode, adopter la prudence ou attaquer en groupe très tôt sont des tactiques efficaces. Les parties en forêt torturés (généralement 20 à 30 minutes[réf. souhaitée]) durent en moyenne moins longtemps que les parties en faille de l’invocateur (souvent de l’ordre de 30 à 45 minutes[réf. souhaitée])

Brèche de Cristal

En septembre 2011 est apparue une nouvelle carte : la Brèche de Cristal. Celle-ci offre un tout nouveau mode de jeu appelé Dominion, basé sur la capture de points stratégiques. Il existe cinq points de capture en tout sur la carte : la raffinerie, l'ossuaire, la carrière, la foreuse et le moulin. Contrôler plus de points que l’adversaire endommagera son nexus. La première équipe dont les PV du nexus atteignent zéro perd la partie. Le style de jeu de cette carte est beaucoup plus frénétique, on gagne l’or et l’expérience plus rapidement, les temps de mort sont réduits… Une partie dans la Brèche de Cristal dure environ 15 à 25 minutes[réf. souhaitée].

Bientôt plus de détails.

Les Champions [15] [16]

Il existe sept grandes catégories différentes de champions : Assassins, Combattants, Carrys, Mages, Soutiens, Tanks et Hybrides :

  • Assassin : Les assassins sont des champions spécialisés pour tuer d’autres héros rapidement. Ce sont généralement des bons combattants avec un bon ratio de DPS (dégâts par seconde) ou des sorts faisant de nombreux dégâts. Certains ont même des formes d’invisibilité ou une facilité aux embuscades. Ils sont néanmoins fragiles !
  • Carry : Ce sont des combattants puissants, mais fragiles. Infligeant d’importants dégâts avec leurs attaques.
  • Combattant (ou off-tank) : Un mélange de DPS (dégâts par seconde) et de tanking.
  • Mage : Ce sont des champions dont les principaux dégâts sont réalisés grâce aux sorts.
  • Soutien : Les soutiens sont des champions qui ont été créés dans le but direct d’aider l’équipe. Ils peuvent soit protéger un héros, le soigner ou encore exécuter d’autres buffs.
  • Tank : Les tanks ont été conçus pour encaisser de nombreux dégâts. Ils ont, par conséquent, une bonne santé et armure et possèdent des capacités pour subir eux-mêmes les dégâts à la place de leur équipe.
  • Hybrides : Des champions regroupant les caractéristiques des combattants (attaque au corps a corps) et des mages.
  • Jungler : Les junglers ont certains des traits précédents en commun avec les autres champions (combattant, tank), mais ils peuvent en plus affronter les monstres neutres sans la moindre aide, ou juste au début (pull). Généralement, ces champions sont capables de récupérer des PV ou d’infliger des dégâts colossaux en peu de temps. Puis aller gank (tendre une embuscade aux champions ennemis, en étant en supériorité numérique avec ses alliés ou par surprise) sur les autres lignes et ainsi donner un avantage à leur équipe. Ils sont aussi importants que les autres champions, mais nécessitent une technique et des runes adaptées.

Cependant, il existe plusieurs manières de jouer un même champion.

Nombre de champions actuel : 86


Liste des Champions
Nom Rôle
Akali Hybride/Assasin/Melee
Alistar Tank/Soutien/Mage/Melee
Amumu Tank/Mage/Melee
Anivia Mage
Annie Mage/Nuker
Ashe Carry/Distance
Blitzcrank Tank/Soutien/Combattant
Brand Mage
Caitlyn Carry/ À distance
Cassiopeia Mage
Cho’gath Combattant/Tank/Mage
Corki Carry/Distance
Dr Mundo Tank/Combattant
Evelynn Assassin
Ezreal Carry/Mage/Hybride/Distance
Fiddlesticks Mage/Jungler
Galio Tank/Mage
Gangplank Combattant/Melee
Garen Tank/Combattant/Melee
Gragas Tank/Mage
Graves Combattant/Distance
Heimerdinger Mage/Distance
Irelia Assassin/Combattant/Hybride
Janna Soutien/Mage
Jarvan IV Off-tank AD/Jungler
Jax Hybride/Combattant
Karthus Mage
Kassadin Mage/Assasin
Katarina Assassin/Mage/Hybride
Karma Mage/Soutien
Kayle Soutien
Kennen Carry AP
Kog’Maw Carry/Mage/Hybride/À distance
LeBlanc Mage/Assassin
Lee Sin Combattant/Assassin/Jungler
Leona Tank/Soutien
Lux Mage/Soutien
Malphite Tank
Malzahar Mage
Maître Yi Carry/Assassin/Melee
Maokai Off-tank AP
Miss Fortune Carry/Distance
MordeKaiser Tank/Combattant/Mage/Hybride
Morgana Mage/Soutien
Nasus Off-tank AD
Nidalee Soutien/Mage/Combattant/Hybride
Nocturne Assassin/Combattant/Jungler
Nunu Off tank AP/Jungler
Olaf Off-tank AD/Jungler
Orianna Carry AP
Pantheon Combattant
Poppy Combattant/Hybride/Melee
Rammus Tank/Jungler
Renekton Off-tank AD
Riven Combattant/Assassin/Jungler
Rumble Off-tank AP
Ryze Mage
Shaco Carry/Assassin
Shen Tank/Soutien
Shyvana Combattant/Hybride
Singed Off-tank AP
Sion Off tank
Sivir Carry/Distance
Skarner Hybride/Combattant
Sona Soutien
Soraka Soutien
Swain Mage
Talon Assassin
Taric Tank/Soutien
Teemo Assassin/Combattant/Mage/Distance
Tristana Carry/Distance
Trundle Combattant/Jungler
Tryndamere Combattant/Carry/Assassin/Melee
Twisted Fate Assassin/Mage/Carry/Distance
Twitch Assassin/Carry
Udyr Off-tank AD/Jungler
Urgot Carry/Distance
Vayne Assassin/Carry/Distance
Veigar Mage
Vladimir Mage tanky
Warwick Assassin/Combattant/Jungler
Wukong Combattant
Xerath Mage/Distance
Xin Zhao Combattant/Jungler
Yorick Combattant
Zilean Soutien/Mage

Distribution

Riot Games a signé des accords de distribution pour League of Legends: Clash of Fates en Asie, Europe et Amérique du Nord. Le jeu devrait également être lancé partout ailleurs dans le monde, y compris en Australie. Aucune annonce officielle concernant d’autres pays n’a encore été faite.

En Asie, Tencent Inc., la plus importante société de services Internet à valeur ajoutée de Chine., plus connue pour son client de messagerie instantanée QQ sera responsable de la distribution du jeu auprès de sa base de plus de 300 millions d’utilisateurs en pleine croissance et via son portail QQ Game. Cet accord est l’un des rares partenariats visant à promouvoir des jeux en ligne développés aux États-Unis directement en Chine.

Pour la distribution du jeu en Europe, Riot Games avait signé un partenariat de licence international avec GOA, le département jeu vidéo d’Orange, et le plus important portail de jeux vidéo en Europe. Depuis mai 2010, Riot Games a repris le contrôle des serveurs européens.

En Amérique du Nord, Riot Games assure l’édition ainsi que le fonctionnement du jeu et de tous les services associés.

Le 14 juillet 2009, Riot Games a annoncé que l’accès au jeu League of Legends serait gratuit, sans « faux frais »[17],[8]. Il est possible de télécharger une copie numérique du jeu, mais une version numérique Collector est également disponible à l’achat, laquelle offre des « skins » exclusifs, 10 $ de crédits pour acheter des points Riot, vingt champions accessibles immédiatement sans qu’il soit nécessaire de les déverrouiller dans le jeu et quatre runes « spéciales » ; le pack Collector est actuellement disponible aux États-Unis en précommande pour 29,99 $[18],[10]. Bien que le jeu soit gratuit, Riot Games « prévoit de continuer à ajouter du contenu (personnages , etc.) à intervalles réguliers et de conserver une équipe de développement complète ». Le jeu étant gratuit, Riot Games espère tirer ses profits du nombre de joueurs plutôt que grâce à la publicité[19].

Déroulement d'une partie

Statistiques

Le 26 juillet 2011, dans un message adressé aux joueurs des différentes plates-formes, le Président de Riot Games annonça que le jeu League of Legends avait atteint un niveau sans précédent d’inscrits. En effet, le jeu compte plus de 15 millions d’inscrits, dont 4 millions d’actifs. Aux moments de grande affluence, plus de 500 000 personnes jouent simultanément, et chaque seconde 10 parties sont créées[20].

Le jeu n’étant pas encore disponible en Asie, il faut s’attendre à une grosse croissance du jeu pour le futur, au fur et à mesure qu’il s’ouvrira à ces pays-là.

Récompenses et nominations

Date Récompense Catégorie Résultat
14 décembre 2009 IGN PC Best Strategy Game 2009 Readers’ Choice Vainqueur[21]
21 décembre 2009 Gamespy Gamers’ Choice Awards 2009 PC Gamers’ Choice Vainqueur[22]
8 octobre 2010 1st Game Developers Online Choice Awards Audience Award Vainqueur[23]
22 octobre 2011 Golden Joystick Award Meilleur Free to play Vainqueur[24]

Notes et références

  1. (en)Tack, Daniel, « Exclusive League of Legends Q&A with Riot Games », Examiner.com, 16 juillet 2009. Consulté le 19 juillet 2009.
  2. http://www.leagueoflegends.com/
  3. http://forums.leagueoflegends.com/board/showthread.php?t=5611
  4. http://forums.leagueoflegends.com/board/showthread.php?t=2918
  5. a et b (en)Riot Games Insider Team, Riot Games. Consulté le 19 juillet 2009.
  6. a, b, c et d (en)Ford, Suzie, « League of Legends: Marc Merrill Q&A », WarCry Network, 23 janvier 2009. Consulté le 19 juillet 2009.
  7. (en)2.o, « E3 ’09: 'League Of Legends: Clash of Fates - Riot Games Founder Inteview », True Game Headz, 7 juillet 2009. Consulté le 19 juillet 2009.
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o (en)Riot Games Summoner Page, Riot Games, 14 juillet 2009. Consulté le 19 juillet 2009.
  9. a, b et c (en)League of Legends FAQ, Riot Games. Consulté le 19 juillet 2009.
  10. a et b (en) Pre-Order the League of Legends Digital Collector’s Pack, Riot Games, 14 juillet 2009. Consulté le 19 juillet 2009.
  11. a et b (en)League of Legends FAQ, Riot Games. Consulté le 19 juillet 2009.
  12. (en) League of Legends Champions, Riot Games. Consulté le 19 juillet 2009.
  13. Riot Games Summoner FAQ Page, Riot Games, 14 juillet 2009. Consulté le 19 juillet 2007.
  14. (en)League of Legends Fields of Justice, Riot Games. Consulté le 19 juillet 2009.
  15. Liste des champions (obsolète), sur le site officiel. Consultée le 5 juin 2011.
  16. Liste non-officielle des champions, à jour., sur le site lol-fr.
  17. (en)League of Legends is Free, Riot Games, 14 juillet 2009. Consulté le 19 juillet 2009.
  18. (en)League of Legends is Free thread page 12, Riot Games, 15 juillet 2009. Consulté le 19 juillet 2009.
  19. (en)League of Legends is Free Forum page 13, Riot Games, 15 juillet 2009. Consulté le 19 juillet 2009.
  20. Word from de President & Executive Producer Marc Merrill, sur le site officiel.
  21. (en)PC Best Strategy Game Readers’ Choice 2009, IGN, 21 décembre 2009. Consulté le 28 mai 2011.
  22. (en)PC Gamers’ Choice 2009, Gamespy, 21 décembre 2009. Consulté le 28 mai 2011.
  23. (en)Riot’s League of Legends Leads Game Developers Choice Online Award Winners, Gamasutra, 28 octobre 2010. Consulté le 28 mai 2011.
  24. (en)Portal 2 Tops Golden Joystick Winners , Gamasutra, 22 octobre 2011. Consulté le 22 octobre 2011.

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article League of Legends de Wikipédia en français (auteurs)