Korban pessa'h


Korban pessa'h
Korban pessa'h
Image illustrative de l'article Korban pessa'h
Les Israélites mangent la Pâque, illustration de Gérard Hoet et al., Figures de la Bible, 1728
Sources halakhiques
Textes dans la Loi juive relatifs à cet article
Bible Exode 12:1-13
Talmud de Babylone traité Pessahim
Sefer Hamitzvot assin n°55, 56 & 58, lavin n°121-123, 125-128
Sefer HaHinoukh mitzvot n°5-8, 13-17, 89-90 & 487

Le korban pessa'h (hébreu : קורבן פסח « offrande pascale ») ou zeba'h pessa'h est l’offrande d’un agneau à réaliser dans chaque foyer au soir du 14 nissan et à consommer pendant la nuit suivante avec du pain azyme et des herbes amères. Ce rituel n’est plus observé de nos jours par les Juifs, du fait de la destruction du Temple, mais il l’est encore par les Samaritains. L’interprétation chrétienne du korban pessa'h a par ailleurs donné naissance à l’image de l’agnus Dei.

Sommaire

Le korban pessa'h dans les sources juives

Dans la Bible hébraïque

Le korban pessa'h est réalisé pour la première fois au quatorzième jour du mois de l’aviv. Quatre jours plus tôt, Dieu a prescrit à l’assemblée d’Israël de prendre un agneau par foyer (ou d’en partager la dépense avec les voisins en cas de difficultés financières). Cet agneau, sans défaut et âgé d’un an, est immolé au soir du quatorzième jour. Chacun barbouille les linteaux de la demeure avec son sang avant de faire rôtir sa chair, ses jarrets et ses entrailles au feu pour les consommer avec du pain azyme et des herbes amères. Il est prescrit de n’en rien laisser jusqu’au matin et de consommer le korban en hâte, ceinture aux reins, bâton à la main et chaussures aux pieds car c’est en jour qu’Israël quitte l’Égypte. Cet agneau est appelé pessa'h pour YHWH car « le sang, dont seront teintes les maisons où vous habitez, vous servira de signe: je reconnaîtrai ce sang et je passerai au-dessus de vous (hébreu : וּפָסַחְתִּי עֲלֵכֶם oufassa'hti alekhem) ; le fléau n'aura pas prise sur vous lorsque je sévirai sur le pays d'Égypte »[1].

Notes et références

  1. Exode 12:1-13

Annexes

Bibliographie



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Korban pessa'h de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pessa'h chéni — Pessa h sheni Pessa h Sheni (la seconde Pâque ) est une fête mineure du judaïsme, célébrée un mois juif après la Pâque, c est à dire le 14 Iyar, 4 jours avant Lag BaOmer. Histoire de la Seconde Pâque Il arriva en la deuxième année suivant l Exode …   Wikipédia en Français

  • Korban — Un Korban (hébreu: קרבן; plur. Korbanot קרבנות, de la racine QRV קרב, signifiant « approcher, apporter ») est une offrande rituelle décrite et prescrite dans la Torah centrale pour le culte du sanctuaire. Elles étaient apportées par les …   Wikipédia en Français

  • Pessa'h sheni —  Ne doit pas être confondu avec Shevi i shel Pessa h ni Pourim sheni. Pessa h sheni Illustration de l’offrande pascal …   Wikipédia en Français

  • Pessa'h —  Pâque redirige ici. Pour les autres Pâques, voir Pâque (homonymie) Pessa h …   Wikipédia en Français

  • Korban haomer — Le fauchage de l’omer au kibboutz Guivat Hayim Meou had, entre 1935 et 1945 Sources halakhiques Textes dans la Loi juive re …   Wikipédia en Français

  • Shevi'i shel Pessa'h —  Ne doit pas être confondu avec Pessa h sheni. Shevi i shel Pessa h Le Pa …   Wikipédia en Français

  • 'Hag Hamatzot — Pessa h Pessa h Un seder de Pessa h dans un kibboutz des années 1950 Nom officiel …   Wikipédia en Français

  • Passover — Pessa h Pessa h Un seder de Pessa h dans un kibboutz des années 1950 Nom officiel …   Wikipédia en Français

  • Pesach — Pessa h Pessa h Un seder de Pessa h dans un kibboutz des années 1950 Nom officiel …   Wikipédia en Français

  • Pessah — Pessa h Pessa h Un seder de Pessa h dans un kibboutz des années 1950 Nom officiel …   Wikipédia en Français