Județ


Județ
Les județe de Valachie (jaune) et ținuturi de Moldavie (orange) en 1480
Les 70 județe du Royaume de Roumanie en 1939
Les 41 județe actuels de Roumanie

Un județ (API : /ʒu'deʦ/, au pluriel județe, de jude : « juge », « bourgmestre », du latin judicium, en ancien roumain « ЖYΔЕЦ ») est une division administrative :

Les județe sont aujourd'hui, en Roumanie, l'équivalent des départements français, des provinces canadiennes ou des cantons suisses. Les județe actuels sont en effet dirigés par un préfet assisté d'un Conseil général (Consiliu județean) qui élit en son sein un président. Les communes ont un maire (primar en roumain moderne).

Histoire

La division administrative en județe existait depuis le XIVe siècle en Valachie ; la Moldavie et la Transylvanie avaient le même système, mais leurs divisions étaient appelées respectivement ținuturi et megieșuri (comitate en roumain moderne). Chaque județ ou ținut était dirigé par un jude nommé par le voïvode, qui avait des pouvoirs administratifs et judiciaires.

Avec la création de la Roumanie, les județe modernes apparaissent au début du XIXe siècle. Étendus au début du XXe siècle à l'ensemble des pays roumanophones, les nouveaux județe conservent l'étendue territoriale des anciens județe, ținuturi et megieșuri, mais sont organisés d'après le modèle français, avec un préfet qui représentait le gouvernement et un Conseil général élu.

En 1951, les communistes ont changé l'organisation territoriale, adoptant le modèle soviétique de régions (dont certaines, où vivaient des minorités ethniques, autonomes) divisées en raions. Trois ans après son accession au pouvoir, en 1968, Nicolae Ceaușescu a réintroduit des județe, mais avec une nouvelle organisation territoriale, et avec des Secrétaires județeni du Parti unique à leur tête. En 1981, les județe d'Ilfov et de Ialomița ont été réorganisés pour donner la configuration actuelle, avec les județe de Giurgiu (Vlașca avant-guerre), Călărași, Ialomița et Ilfov. Le pouvoir post-communiste a conservé l'organisation territoriale héritée du régime Ceaușescu, à un détail près : en 1995, l'Ilfov qui dépendait de Bucarest en tant qu'arrondissement rural a retrouvé son statut de județ à part entière. En revanche, avec le retour progressif à la démocratie, le modèle français a été réintroduit, avec un préfet et un Conseil général élu.

Ultérieurement, deux autres niveaux d'organisation administrative ont été institués: les Macro-régions (Niveau I) et les Régions de développement (Niveau II), mais seuls les Județe (Niveau III) sont de véritables unités administratives pourvues d'institutions propres et d'instances décisionnelles locales (voir Subdivisions de la Roumanie).

Sur le plan héraldique, les communistes avaient supprimé les armoiries des anciens județe, ținuturi et megieșuri. Le régime Ceaușescu a recréé pour les nouveaux județe des armoiries qui, toutes, comportaient les emblèmes communistes. Après le retour à la démocratie, ces armoiries « communistes » ont été remplacées par de nouvelles armoiries, inspirées des symboles d'avant-guerre réarrangés selon la division territoriale actuelle, et respectant plus ou moins les règles héraldiques.

Les 9 județe de la République de Moldavie (1998-2001)
Subdivisions de la Roumanie
4 Macro-régions
8 Régions de développement
41 Judeţe (Département)
103 Municipalités
208 Villes
2825 Communes
Secteurs (Arrondissements) des grandes municipalités
Villages et Hameaux des Communes

Après l'indépendance de la République de Moldavie, la majorité autochtone et roumanophone de ce pays, en lutte politique contre la domination des colons russophones, a tenté d'y réintroduire, par les lois de 1998, le modèle franco-roumain des județe (il y en eut neuf). Mais cela n'a pas duré : cédant à la dépendance énergétique, économique et politique envers la Russie, les autochtonistes ont laissé le pouvoir aux communistes en 2001, et ces derniers ont aussitôt rétabli le modèle soviétique des raions.

Liste des județe de Roumanie

Depuis 2003, la Roumanie est divisée selon le NUTS niveau III, en 41 județe et une municipalité, de la façon suivante :

Nom Abréviation Chef-lieu
Județ d'Alba AB Alba Iulia
Județ d'Arad AR Arad
Județ d'Argeș AG Pitești
Județ de Bacău BC Bacău
Județ de Bihor BH Oradea
Județ de Bistrița-Năsăud BN Bistrița
Județ de Botoșani BT Botoșani
Județ de Brașov BV Brașov
Județ de Brăila BR Brăila
Județ de Buzău BZ Buzău
Județ de Caraș-Severin CS Reșița
Județ de Călărași CL Călărași
Județ de Cluj CJ Cluj-Napoca
Județ de Constanța CT Constanța
Județ de Covasna CV Sfântu Gheorghe
Județ de Dâmbovița DB Târgoviște
Județ de Dolj DJ Craiova
Județ de Galați GL Galați
Județ de Gorj GJ Târgu Jiu
Județ de Giurgiu GR Giurgiu
Județ de Harghita HR Miercurea-Ciuc
Județ de Hunedoara HD Deva
Județ de Ialomița IL Slobozia
Județ de Iași IS Iași
Județ d'Ilfov IF Bucarest
Județ de Maramureș MM Baia Mare
Județ de Mehedinți MH Drobeta-Turnu Severin
Județ de Mureș MS Târgu Mureș
Județ de Neamț NT Piatra Neamț
Județ d'Olt OT Slatina
Județ de Prahova PH Ploiești
Județ de Satu Mare SM Satu Mare
Județ de Sălaj SJ Zalău
Județ de Sibiu SB Sibiu
Județ de Suceava SV Suceava
Județ de Teleorman TR Alexandria
Județ de Timiș TM Timișoara
Județ de Tulcea TL Tulcea
Județ de Vaslui VS Vaslui
Județ de Vâlcea VL Râmnicu Vâlcea
Județ de Vrancea VN Focșani
Bucarest B (Municipalité de Bucarest)

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Județ de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • judeţ — JUDÉŢ, (I, 1, 2) judeţi, s.m., (I, 3, 4, II) judeţe, s.n. I. 1. s.m. (În vechea organizare a Ţării Româneşti) Denumire dată cârmuitorului unui oraş; primar. 2. s.m. (Învechit şi regional) Judecător (1). 3. s.n. Judecată (3). 4. s.n. (înv.; în… …   Dicționar Român

  • Judeţ — Saltar a navegación, búsqueda Un judeţ es una división administrativa de Rumania, que fue también usada durante algún tiempo en Moldavia. Es más comúnmente conocida como distrito o condado. El nombre deriva del rumano jude (del latín judicis ),… …   Wikipedia Español

  • Judet — Judeţe de Roumanie Subdivisions de la Roumanie 4 Macro régions 8 Régions de développement 41 Judeţe (Département) 103 Municipalités 208 Villes 2825 Communes Secteurs (Arrondissements) des grandes municipalités Villages et Hameaux des Communes Les …   Wikipédia en Français

  • Judeţ — Judeţe de Roumanie Subdivisions de la Roumanie 4 Macro régions 8 Régions de développement 41 Judeţe (Département) 103 Municipalités 208 Villes 2825 Communes Secteurs (Arrondissements) des grandes municipalités Villages et Hameaux des Communes Les …   Wikipédia en Français

  • Judeţ — A judeţ /IPA|ʒu deʦ/ is an administrative division in Romania and was also used for some time in Moldova. It is commonly translated to English as county .Its name is derived from Romanian jude (< Latin judicis ), which was an office with… …   Wikipedia

  • Judet — Kreise Rumäniens Generalkarte Rumäniens Derzeit ist Rumänien in 41 Kreise (rumänisch Judeţ, Plural Judeţe, mit nachgestelltem Artikel Judeţul: Der Kreis) und eine Stadt untertei …   Deutsch Wikipedia

  • Judeţ — Diese Schreibung ist obsolet. Das Stichwort ist unter „Județ“ zu finden. In der rumänischen Orthographie finden statt der Buchstaben Şş und Ţţ die Buchstaben Șș und Țț Anwendung …   Deutsch Wikipedia

  • Județ — Un județ (AFI: [ʒuˈdet͡s]) es una división administrativa de Rumania, que fue también usada durante algún tiempo en Moldavia. Es más comúnmente conocida como distrito o condado. El nombre deriva del rumano jude (del latín judicis ), que era… …   Wikipedia Español

  • Judet — Provenance. Vient de l hébreu Yehûdah Signifie: qui rend gloire à Yahvé Se fête le 28 octobre. Histoire. Frère de Jacques, Joseph et Simon, les cousins de Jésus, à Nazareth, en Galilée, Jude est l un des douze apôtres, appelé aussi Thaddée. Selon …   Dictionnaire des prénoms français, arabes et bretons

  • judéţ — I. (primar,judecãtor)s. m.,pl. judéţi II. (unitate administrativ teritorialã, judecatã) s. n., pl. judéţe …   Romanian orthography