Jean Frédéric Garnier de La Boissière


Jean Frédéric Garnier de La Boissière
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garnier et La Boissière.

Jean Frédéric Garnier, 2e comte de La Boissière[1] (6 mars 1796 - Saint-Claud (Charente) † 19 mars 1873 - Angoulême), est un militaire et homme politique français du XIXe siècle.

Il fut député de la Charente de 1839 à 1842 et représentant du peuple en 1848, fondateur des forges de Chirac[réf. à confirmer] [2], maire de Chirac (Charente)[réf. à confirmer] [2] (1840-1843 et 1860-1873).

Sommaire

Biographie

Fils de Pierre Garnier de La Boissière, Jean Frédéric Garnier fut d'abord page de Napoléon Ier et officier de cavalerie. Il poursuivit sa carrière militaire sous la Restauration française, et, parvenu au grade de chef d'escadron, donna sa démission en 1829 : il devint alors maître de forges à Chérac[réf. à confirmer] [3] (ou Chirac (Charente)[réf. à confirmer] [2]).

Connu pour ses opinions républicaines, il se présenta à la députation, le 5 juillet 1831, et échoua[4] comme candidat d'opposition, dans le 4e collège électoral de la Charente (Confolens), contre M. Pougeard du Limbert. Le 21 juin 1834, il échoua[5] pour la seconde fois dans le même collège contre le député sortant, réélu. Enfin élu[6], le 2 mars 1839 dans le même collège, il se trouva mêlé, durant cette législature, à divers mouvements politiques avec son ami, M. de Ludre, et siégea sur les bancs de l'opposition.

Aux élections générales du 9 juillet 1842, il échoua de nouveau[7] contre son ancien concurrent, M. Pougeard-Dulimbert. Enfin, le 1er août 1846, il échoua[8] encore, toujours dans le même collège, cette fois-ci contre M. Béchameil, candidat ministériel.

Ayant organisé le parti républicain en Charente, il fut nommé, à la révolution de Février 1848, commissaire du gouvernement provisoire dans ce même département, et élu[9] représentant de la Charente à l'Assemblée constituante, le 23 avril 1848, le 2e sur 9.

Il siégea parmi les républicains modérés, fit partie du comité du commerce, et vota :

M. Garnier de Laboissière n'a pas fait partie d'autres assemblées.

Armoiries

Figure Blasonnement
Blason fam fr Garnier de La Boissière.svg Armes des Garnier de La Boissière

Gironné d'or et d'azur, le cinquième giron, qui est d'azur, ch. d'une épée d'or.[10]

Ascendance et postérité

Jean Frédéric Garnier était le fils de Pierre Garnier, comte de La Boissière (1755-1809), général de la Révolution française, sénateur du Premier Empire, et de Marie-Eulalie Boissière ( † 1er septembre 1830).

Annexes

Bibliographie

Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article : Ouvrage utilisé comme source pour la rédaction de cet article

Notes et références

  1. Ou Laboissière.
  2. a, b et c Jean Frédéric Garnier de La Boissière sur roglo.eu. Consulté le 13 août 2011
  3. « Garnier de Laboissière (Jean-Fédéric, comte) » , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889 [détail de l’édition]
  4. Avec 62 voix contre 172 accordées à son concurrent, élu.
  5. Avec 105 voix contre 161 au député sortant, réélu.
  6. Par 173 voix sur 284 votants et 372 inscrits.
  7. Avec 18 voix contre 166, et 10 voix à M. Hyde de Neuville.
  8. Il obtint, sans être élu, toujours daus le même collège, 174 voix contre 191 à M. Béchameil
  9. Par 66 388 voix sur 92 994 votants.
  10. (en) Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. 2 : (tome 1 et 2), Gouda, 1884-1887 

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Frédéric Garnier de La Boissière de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Garnier - получить на Академике действующий промокод Pharmacosmetica или выгодно garnier купить со скидкой на распродаже в Pharmacosmetica

  • Pierre Garnier de la Boissière — Pierre Garnier de Laboissière  Cet article concerne Pierre Garnier de Laboissière. Pour les homonymies Garnier, voir Garnier. Pierre Garnier de Laboissière Origine …   Wikipédia en Français

  • Garnier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Garnier est un nom d origine germanique, formé sur le vieux haut allemand warin « protection » et hari « armée ». Sommaire 1 Variantes …   Wikipédia en Français

  • Frédéric Bérat — Pour les articles homonymes, voir Bérat. Frédéric Bérat Frédéric Bérat, né le 20 Ventôse de l an IX (11 mars  …   Wikipédia en Français

  • La Boissière —  Cette page d’homonymie répertorie les différents lieux partageant un même toponyme. La Boissière, commune française du Calvados La Boissière, commune française de l Eure La Boissière, commune française de l Hérault La Boissière, commune… …   Wikipédia en Français

  • Pierre Garnier de Laboissière — Pour les articles homonymes, voir Garnier et La Boissière. Pierre Garnier de Laboissière Surnom Garnier Dubois[1] Naissance 10 mars  …   Wikipédia en Français

  • Liste des députés de la Charente — Cet article dresse la liste des députés élus dans le département de la Charente. Sommaire 1 Circonscriptions 2 Cinquième République 2.1 XIIIe législature (2007–2012) …   Wikipédia en Français

  • Château de Fleurac (Nersac) — Pour les articles homonymes, voir Château de Fleurac. Château de Fleurac Façade sud est Nom local Château de Fleurac …   Wikipédia en Français

  • Liste des préfets de la Charente — Liste des préfets du département français de la Charente. Sommaire 1 Consulat et Premier Empire 2 Première Restauration 3 Cent Jours 4 …   Wikipédia en Français

  • Charles Henri Auguste de Saulces de Freycinet — Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles Henri Auguste de Saulces de Freycinet, amiral français, est né le 17 février 1823 à Saint Denis (La Réunion) et décédé le 26 novembre 1881 à Rochefort (Charente Maritime). Il est nommé… …   Wikipédia en Français

  • Chirac (Charente) — Pour les articles homonymes, voir Chirac (homonymie). 45° 54′ 53″ N 0° 39′ 21″ E …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.