Jean-Marie Lelièvre


Jean-Marie Lelièvre
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lelièvre.
Jean-Marie Lelièvre
Lelievre.jpg
Naissance 27 juillet 1900
à Mamers
Décès 11 avril 1976 (à 75 ans)
à Beaucé (Solesmes)
Nationalité Française
Pays de résidence Drapeau de France France
Profession Président-directeur général de la Mutuelle générale française (1931-1966)
Activité principale président de l’Automobile Club de l'Ouest (1952)
Autres activités défenseur des 24 Heures du Mans
Formation Licence en droit

Jean-Marie Lelièvre, né le 27 juillet 1900 à Mamers et mort le 11 avril 1976 à son domicile de Beaucé, commune de Solesmes, était une personnalité mancelle et sarthoise de premier plan qui, de longues années durant, joua un rôle éminent dans le domaine des assurances et de l’automobile.

Biographie

Il fit sa scolarité au collège de jésuite Notre-Dame-de-Sainte-Croix au Mans. Licencié en droit, il entrait à la Mutuelle générale française (aujourd'hui MMA) fondée par son grand-père, pour en devenir le directeur en 1931. En 1947, après la nationalisation de cette importante société, il fut nommé en conseil des ministres, président directeur général. Il présida jusqu'en 1966 aux destinées de cette grande institution mancelle avec compétence et autorité.

D'une grande générosité de cœur, il sut allier aux heures sombres de la seconde guerre mondiale son sens du dévouement et du devoir patriotique, acceptant la présidence du Secours national et participant à la lutte contre l'occupant, ce qui lui valut la croix de guerre 1939-1945 pour faits de résistance. Il était également chevalier de la légion d'honneur et président de l'amicale des résistants de l'association française.

Sportif, il se passionna très tôt pour l'automobile. C'est en 1952 qu'il accepta la présidence de l’Automobile Club de l'Ouest, succédant ainsi à Paul Jamin. Il était membre de l'A.C.O. depuis 1920, il avait été élu administrateur en 1937. Cette longue carrière à la tête du Club fut marquée par un enthousiasme toujours égal et une grande courtoisie. La visite au Mans — ou il était venu donner le départ des 24 Heures du Mans — du président de la république Georges Pompidou, devait marquer pour Jean-Marie Lelièvre une des plus grandes dates de ses 21 années de présidence pourtant déjà riche en événements. Sous sa présidence le nombre de sociétaires de l'A.C.O. avait doublé passant de 80 000 en 1952 à 160 000 en 1973.

La création des centres mobiles de sécurité (1953), la reconstruction du circuit des 24 Heures (1956),après la catastrophe de 1955, et d'autres initiatives comme le critérium du jeune conducteur, le Musée automobile de la Sarthe, la création du circuit Bugatti, le siège de l'A.C.O. sur le circuit, le nouveau tracé de Maison-Blanche, portent la marque, dans l'histoire du grand club manceau, de l'action énergique et passionnée de Jean-Marie Lelièvre.

Jean-Marie Lelièvre n'était pas seulement un défenseur passionné des 24 Heures du Mans, c'était aussi un défenseur de l'automobile en général. Dans son style pondéré et bienveillant, il en élevait pas moins la voix avec fermeté quand il pensait que l'avenir de l'automobile était menacé.

Historien de l'automobile en général et du sport automobile en particulier, Jean-Marie Lelièvre, témoin privilégié des riches heures de la grande aventure du siècle, avait publié de nombreux article sur l auto. Il était le co-auteur, avec Jean-Robert Dulier d'un ouvrage sur la conquête de la vitesse, préfacé par Jacky Ickx.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Marie Lelièvre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lelièvre — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Personnalités Patronymes Lelièvre est un nom de famille notamment porté par : (par ordre alphabétique) Adolphe Lelièvre (1836 1915), homme politique… …   Wikipédia en Français

  • Jean-nicolas pache — Jean Nicolas Pache, né à Verdun le 5 mai 1746 et mort à Thin le Moutier (Ardennes) le 18 novembre 1823, est un homme politique français, actif pendant la Révolution. Jean Nicolas Pache …   Wikipédia en Français

  • Jean Nicolas Pache — Jean Nicolas Pache, né à Verdun le 5 mai 1746 et mort à Thin le Moutier (Ardennes) le 18 novembre 1823, est un homme politique français, actif pendant la Révolution. Jean Nicolas Pache …   Wikipédia en Français

  • Jean Mansart de Jouy — Jean Baptiste Mansart de Jouy dit également Mansart l Aîné est un architecte français né à Paris en 1705 et mort après 1779[1]. Petit fils du Premier architecte du Roi, Jules Hardouin Mansart, et frère aîné de l architecte Jacques Hardouin… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Nicolas Pache — Pour les articles homonymes, voir Pache. Jean Nicolas Pache, né à Verdun le 5 mai 1746 et mort à Thin le Moutier (Ardennes) le 18 novembre 1823 (à 77 ans), est un homme politique français, actif pendant la Révolution …   Wikipédia en Français

  • Jean Cottereau — Jean Chouan Pour les articles homonymes, voir Cottereau et Chouan (homonymie). Jean Cottereau Surnom Jean Ch …   Wikipédia en Français

  • Jean-pierre cassel — Pour les articles homonymes, voir Cassel. Jean Pierre Cassel Nom de naissance Jean Pierre Crochon Naissance 27 octobre 1932 Paris, France Nationalité(s) …   Wikipédia en Français

  • Jean de Lasco — Nom de naissance Jan Łaski Naissance 1499 Łask Décès 1560 (à 61 ans) Pińczów …   Wikipédia en Français

  • Jean Chouan — Pour les articles homonymes, voir Cottereau et Chouan (homonymie). Jean Cottereau …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste-Marie Campenon — Le général Jean Baptiste Marie Edouard Campenon, né à Tonnerre le 5 mai 1819, décédé à Neuilly sur Seine le 16 mars 1891 ;général et un homme politique français. Il étudie à l École spéciale militaire de Saint Cyr d où il sort le… …   Wikipédia en Français