Jean-Claude Hauc


Jean-Claude Hauc

Jean-Claude Hauc (né en 1949 à Béziers) est romancier, historien de la littérature et critique d'art.

Jean-Claude Hauc / Conférence 2010 Autour Giacomo Casanova" à Montpellier

Sommaire

Biographie

Jean-Claude Hauc est né en 1949. Il passe son enfance dans différentes villes de province, au hasard des pérégrinations familiales, puis séjourne à Béziers durant son adolescence et sa jeunesse. Il fait ensuite des études de Lettres à l’Université Paul Valéry de Montpellier, ville où il décide de se fixer durablement. Il découvre alors le structuralisme, la psychanalyse, lit Sade, Bataille, Joyce… En 1975, il publie ses premiers textes dans la revue Entailles et débute une carrière d’enseignant de français.
L’année suivante, il fonde avec d’autres jeunes écrivains (Jean-Marie de Crozals, Anne-Marie Jeanjean et Bernard Teulon-Nouailles), Textuerre, une revue littéraire exigeante, ouverte et expérimentale, faisant aussi la part belle aux arts plastiques, dont il sera l’un des maîtres d’œuvre jusqu’à sa dissolution en 1992 (70 numéros parus). Durant cette période, il se lie avec d’autres écrivains animateurs de revues : Dominique Labarrière (Rue Rêve), Christian Prigent, Jean-Pierre Verheggen, Valère Novarina… (TXT), Frédéric J.M. Bergounioux (Dirty), Gérard-Georges Lemaire (L’ennemi), Alain Frontier (Tartalacrème), etc., avec lesquels il participe à de nombreuses lectures de textes, ouvrages collectifs et manifestations de l’avant-garde littéraire. Jean-Claude Hauc publie alors aussi ses premiers ouvrages : Le fil du miroir, 1980 ; Necromancer machine, 1983, Roman du plus mort que vif, 1984. Il produit des textes sur la littérature et collabore à diverses revues artistiques (Art Press, Artension, Pictura, Spirales…) Il noue des liens solides avec plusieurs artistes qui illustrent ses livres ou pour lesquels il rédige des textes de catalogue : Serge Lunal, Daniel Dezeuze, Ladislas Kijno, Mathias Pérez…
En 1985, Jean-Claude Hauc rencontre Gérard Fabre qui vient de fonder Cadex éditions auquel il confiera désormais la plupart de ses ouvrages : Erratiques, 1985 ; Les macchabs vites, 1988 ; Fragments d’un meurtre, 1991, etc. Ces romans et récits, souvent âpres et violents, ont suscité chez Philippe Lekeuche ce commentaire éclairant : « Depuis le début des années quatre-vingt, dans la lignée de Sade et de Bataille, Jean-Claude Hauc poursuit son expérience littéraire. Mais alors que le premier découvrit le vide au cœur du désir et le second le néant de l’ « expérience intérieure » par une sorte de mystique à l’envers, la démarche de Hauc ne vise aucun point conclusif à partir d’une thèse apriorique : il ne s’agit pas de démontrer mais de « monstrer ». Le texte est conçu tel un dispositif, un laboratoire au sein duquel l’auteur se livre à une alchimie qui lui est propre. Si l’écrivain met à nu, à vif, le noyau noir de l’être, s’il lui est nécessaire d’en arriver là – pour ainsi dire « au fond » (et jusqu’à s’y dissoudre comme dans Les eaux noires) -, ce qui importe, c’est autre chose qui fait pour lui question. L’essentiel chez Hauc réside dans l’écriture et sa dynamique, acte en tension vers la primitivité sauvage qui remue le ventre du texte et s’y traduit en épopée. L’économie qui anime son récit réalise une poétique de l’extrême, s’efforce de cerner quelque chose qui n’a pas de fin, littéralement un infini se dépliant monstrueusement dans les limites de notre condition. Comme si le texte nous posait la question suivante : dès lors qu’elle outrepasse ce que nous croyons être, que peut, à la fin, la littérature ?»
Au milieu des années 1990, Jean-Claude Hauc commence à s’intéresser aux auteurs libertins, aux aventuriers et aux mauvais sujets du XVIIIe siècle auxquels il consacre plusieurs livres : Casanova et la belle Montpelliéraine, 2001 ; Ange Goudar, un aventurier des Lumières, 2004 ; Aventuriers et libertins au siècle des Lumières, 2009, Trois femmes des Lumières, 2010, etc. Depuis 1999, il collabore régulièrement à la revue L’intermédiaire des casanovistes (Genève).

Œuvres

Romans et récits

Essais et histoire littéraire

Ouvrages de luxe ou à tirage limité

  • Le Défilé sous l’arche, Coprah, 1978.
  • Sacro Bosco, Muro Torto, 1979.
  • Erratiques III, IV & V Carte Blanche, 1981.
  • Mémoire(s) (collectif), Ecbolade, 1981.
  • La Peinture encore PARC, 1982.
  • Kijno (avec Jean-Luc Parant et Bernard Noël), Carte Blanche, 1983.
  • Treize configurations (collectif), Ecbolade, 1983.
  • Fusée 3, Carte Blanche, 1984.
  • Els Tretze vents (collectif), Musée de Céret & Carte Blanche, 1984.
  • L’Œuvre au noir, Rivières, 2009.

Annexes

Liens externes

Couvertures de Livres

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Claude Hauc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Don Juan — Pour les articles homonymes, voir Juan et Don Juan (homonymie). Présentation du Don Juan de Mozart lors de l ouverture de l Opéra …   Wikipédia en Français

  • Liste d'écrivains de langue française par ordre chronologique — Cette liste est incomplète ou mal ordonnée. Votre aide est la bienvenue ! Liste d écrivains de langue française, classés par année de naissance (puis par ordre alphabétique au sein de chaque année) : Sommaire 1 Nés au XIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Franc-maçonnerie bruxelloise au XVIIIe siècle — Anima Spiritus, gravure tirée de Les plus secrets mystères des hauts grades de la Maçonnerie dévoilés... à Jérusalem, 1778 …   Wikipédia en Français

  • Anne de Rohan (poétesse) — Anne de Rohan, ou Anne de Rohan Soubise, née en 1584, morte le 20 septembre 1646 à Paris, est une poétesse protestante française. Sommaire 1 Vie et extraits 1.1 Éléments biographiques 1.2 Généalogie de la famille Rohan Parthenay …   Wikipédia en Français

  • Aventurier — Un aventurier est une personne, réelle ou fictive, dénuée de scrupules qui cherche l aventure pour faire fortune et au cours de laquelle il affronte des dangers divers. Sommaire 1 Typologie d aventuriers 2 Dans l Histoire 2.1 au… …   Wikipédia en Français

  • Ange Goudar — Goudar représenté à gauche, un exemplaire de l’Espion chinois dans la poche dans le frontispice du Diable dans un bénitier d’Anne Gédéon La Fite de Pellepore. Pierre Ange Goudar, plus connu sous le nom d’Ange Goudar[1], né le …   Wikipédia en Français

  • Stefano Zannowich — Stefano Zannowich, dit aussi Zanovich Babbindon, né le 18 février 1756 à Budva, décédé le 26 mai 1786 à Amsterdam, connu au XVIIIème siècle comme étant le comte de Zannowich, voire le prince d Albanie, est un de ces aventuriers de talent qui ont… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Sélectionnés En Équipe De France De Rugby À XV — Liste des 1016 sélectionnés en équipe de France de rugby à XV (équipe fanion seulement) comptabilisés au 27 juin 2009. Les joueurs signalés par un astérisque (*) disposent d un numéro d international sans avoir toutefois joué en match officiel.… …   Wikipédia en Français

  • Liste des selectionnes en equipe de France de rugby a XV — Liste des sélectionnés en équipe de France de rugby à XV Liste des 1016 sélectionnés en équipe de France de rugby à XV (équipe fanion seulement) comptabilisés au 27 juin 2009. Les joueurs signalés par un astérisque (*) disposent d un numéro d… …   Wikipédia en Français

  • Liste des sélectionnés en équipe de France A de rugby — Liste des sélectionnés en équipe de France de rugby à XV Liste des 1016 sélectionnés en équipe de France de rugby à XV (équipe fanion seulement) comptabilisés au 27 juin 2009. Les joueurs signalés par un astérisque (*) disposent d un numéro d… …   Wikipédia en Français