Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles


Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jullien et Courcelles.
Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles
Nom de naissance Jean-Baptiste-Pierre Jullien
Surnom Le chevalier de Courcelles
Naissance 14 septembre 1759
Orléans, France
Décès 24 juillet 1834 (à 74 ans)
France
Nationalité Drapeau de France France
Profession Généalogiste
Historiographe
Magistrat
Distinctions Civiles :

Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, dit le chevalier de Courcelles, de son nom de naissance Jean-Baptiste-Pierre Jullien, né le 14 septembre 1759 à Orléans, mort le 24 juillet 1834[1] à Saint-Brieuc, est un historiographe français; magistrat, président de l'administration des hospices, membre correspondant de la société des sciences, arts et belles-lettres, de la ville d'Orléans; administrateur en chef de l'Asile royale de la Providence à Paris, et généalogiste honoraire du roi.

Sommaire

Famille

Son père Pierre-Nicolas Jullien (1728-1795), conseiller du roi et notaire au Château d'Orléans, et sa mère Marie-Madeleine Gorrant ont cinq enfants. Il a deux frères, Nicolas-Étienne, Denis-Michel, et deux sœurs, Marie-Madeleine et Catherine-Victoire.

Il épouse Marie-Madeleine Lormeau (1758-1807) le 31 décembre 1781, avec qui il a deux enfants, Catherine-Madeleine Pauline Jullien (1783-1807) et Augustin-Étienne-Pierre Jullien (1789-).

Il prend le nom de Courcelles, en référence aux terres acquises dans le Gâtinais à Courcelles-le-Roi, près de Pithiviers.

Un second mariage le 6 janvier 1818, avec Étiennette-Élisabeth-Jeanne-Athénaïs-Ursule de Picot de la Motte (1785-), fille unique de Bernard-François-Bertrand, marquis de Picot de la Motte (1734-1797), ils ont quatre enfants, Marie-Louise-Geneviève-Athénaïs Jullien de Courcelles (1810-), Marie-Anne-Amélie Jullien de Courcelles (1814-1816), Pierre-Marie-Charles-Victor Jullien de Courcelles (1817-), et Edme-François-Marie-Léon Jullien de Courcelles (1821-).

Biographie

Il fait ses études au collège de Vendôme.

Après la Révolution, il occupe divers postes dans la Magistrature à Orléans.

En 1807, il s'installe à Paris, où il s'intéresse à l'Histoire, et en 1820, il achète le Cabinet de M. de Saint-Allais avec ses éditions, dont l'Art de vérifier les dates, avant et après J.-C., et rassemble de nombreux titres originaux et documents de l'Histoire de la Noblesse. Dès 1821, il poursuit l'ouvrage de Saint-Allais, depuis l'an 1770 jusqu'à nos jours, et après deux tomes cède le travail au Marquis de Fortia d'Urban, qui en publie cinq autres, auxquels il contribue.

Ses recherches et travaux lui concède le titre de Généalogiste honoraire du roi, ainsi que celui d'Historiographe de plusieurs Ordres.

Chrétien, il s'occupe d'œuvres de charité, et, est pendant plusieurs années, président de l'Administration des hospices à Orléans.

En 1830, il est administrateur en chef, poste bénévole nommé par le roi, de l'Asile royale de la Providence (maison de retraite) à Montmartre, a la survivance, et remplaçant du chevalier de La Vieuville, Mathurin-Jules-Anne Micault (1755-1829), fondateur de l'établissement en 1804 et reconnu établissement royal par le roi en 1817[2].

Sa santé est altérée par des recherches ardues pour ses travaux, il décède le 24 juillet 1834 à Saint-Brieuc[3].

Bibliographie

  • 1820 à 1823 - Dictionnaire historique et biographique des généraux français, depuis le onzième siècle jusqu'en 1820 et 1823. Vol.1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, et 9
  • 1820-1822 - Dictionnaire universel de la Noblesse de France. 13, 4, 5
  • 1826 - État actuel de la pairie de France, ou, Notices historiques et généalogiques, ... extrait de l'Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France. (12 volumes). Vol.1, 2, 3.
  • Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, vol. 12 vol. [détail des éditions] 

Distinctions

Armoiries

Figure Blasonnement
Ruault de la Bonnerie.svg Les armes de Jullien de Courcelles, en Bourgogne, en Gâtinais et en Beauce[6], se blasonnent ainsi :

D'azur, au lion d'or, armé et lampassé de gueules.[7]
Supports : deux lions regardants au naturel.[7]

Sources

Notes

  1. Jullien de Courcelles (Jean Baptiste Pierre) Bibliographie biographique universelle: Dictionnaire des ouvrages relatifs à l'histoire de la vie publique et privée des personnages célèbres, Volume 1, 1866. Par Eduard Maria Oettinger (p.869)
  2. Administrateur en chef de l'asile royale de la providence Almanach royal, 1830. (p.879)
  3. quatre empereurs Jullien de Courcelles&pg=PR3#v=onepage&q=ordre quatre empereurs Jullien de Courcelles&f=false Notice sur la vie et les ouvrages de M. de Courcelles Catalogue des livres et documents historiques, du cabinet de M. de Courcelles, 1834. ( p.III)
  4. Notice sur l'ordre Chapitral de Saint-Hubert de Lorraine et du Barrois Bulletin et annales de l'Académie d'archéologie de Belgique, tome 2e, 1844, (p.214)
  5. Notice sur l'origine et le rétablissement de l'ordre chapitral d'ancienne noblesse des quatre empereurs d'Allemagne 1839. Par Félix Bogaerts, (p.14)
  6. Armorial universel, précédé d'un traité complet de la science du blason Volume 2. 1848. Par Jouffroy d'Eschavannes, (p.239)
  7. a et b M. le chevalier de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume, précédée de la généalogie des maisons de France, t. 10, 1829, 140 p. [lire en ligne (page consultée le 1er fév. 2011)], p. 22 (158) , Héraldique - Armorial de J.B. RIETSTAP - et ses Compléments Site euraldic.com



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles — Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, genannt Chevalier de Courcelles (* 14. September 1759 in Orléans; † 24. Juli 1834 in Saint Brieuc[1]) war ein französischer Historiograph und Genealoge. Sein eigentlicher Name war Jean Baptiste Pierre… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-Baptiste Berthier (1721-1804) —  Pour les autres membres de la famille, voir : famille Berthier. Pour les articles homonymes, voir Berthier …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste Symon De Solémy — Jean Baptiste de Solémy portant les insignes de Commandeur de l ordre de Saint Louis. Jean Baptiste Symon de Solémy est un général français né à Verdun en Lorraine le 30 octobre 1746, d une famille noble originaire de Provence, et décédé le 5… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste Symon de Solemy — Jean Baptiste Symon de Solémy Jean Baptiste de Solémy portant les insignes de Commandeur de l ordre de Saint Louis. Jean Baptiste Symon de Solémy est un général français né à Verdun en Lorraine le 30 octobre 1746, d une famille noble originaire… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste de Solemy — Jean Baptiste Symon de Solémy Jean Baptiste de Solémy portant les insignes de Commandeur de l ordre de Saint Louis. Jean Baptiste Symon de Solémy est un général français né à Verdun en Lorraine le 30 octobre 1746, d une famille noble originaire… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste de Solémy — Jean Baptiste Symon de Solémy Jean Baptiste de Solémy portant les insignes de Commandeur de l ordre de Saint Louis. Jean Baptiste Symon de Solémy est un général français né à Verdun en Lorraine le 30 octobre 1746, d une famille noble originaire… …   Wikipédia en Français

  • Jean-baptiste symon de solémy — Jean Baptiste de Solémy portant les insignes de Commandeur de l ordre de Saint Louis. Jean Baptiste Symon de Solémy est un général français né à Verdun en Lorraine le 30 octobre 1746, d une famille noble originaire de Provence, et décédé le 5… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste Symon de Solémy — Jean Baptiste de Solémy portant les insignes de Chevalier de l ordre de Saint Louis. Jean Baptiste Symon de Solémy est un général français né à Verdun en Lorraine le 30 octobre 1746, d une famille noble originaire de Provence, et décédé le 5… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste Nompère de Champagny — Pour les autres membres de la famille, voir : Famille de Nompère de Champagny. Jean Baptiste de Nompère Comte de Champagny …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste Berthier — Pour les autres membres de la famille, voir : famille Berthier. Pour les articles homonymes, voir Berthier. Jean Baptiste Berthier Naissance …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.