Intelligence des céphalopodes


Intelligence des céphalopodes

L'intelligence des céphalopodes est la capacité de ces derniers à s'adapter et à complexifier leur comportement en fonction des événements de leur environnement. Reposant sur un système nerveux fondamentalement différent de celui des vertébrés[1], son étude d'un point de vue comparatif permet une meilleure compréhension de l'intelligence de ceux-ci et donc de l'homme. Les représentants de classe des céphalopodes, en particulier ceux de la sous-classe des coléoïdes (seiches, calmars et pieuvres), sont considérés comme les plus intelligents des invertébrés et comme un exemple de l'évolution cognitive.

Sommaire

Historiquement

On retrouve déjà chez Pline l'Ancien et son Histoire naturelle cette anecdote[2] :

« Le coquillage n'a ni la vue ni aucune autre sensation que celle qui lui fait connaître l'aliment et le danger. En conséquence, les poulpes guettent le moment où il est ouvert, et mettent un petit caillou entre les valves, mais en dehors du corps même de l'animal, de peur qu'il ne chasse le caillou par ses contractions : dès lors ils attaquent leur proie avec sécurité, et ils extraient les chairs ; l'animal se contracte, mais en vain ; un coin rend ses efforts inutiles. Tant est grande l'habileté des animaux même les plus stupides !  »

Pieuvres, poulpes

Utilisation d'outils

À ce jour, la pieuvre est le seul invertébré à avoir démontré sa capacité à faire usage d'outils. Au moins quatre spécimens d'Octopus marginatus ont été observés alors qu'ils manipulaient des coquilles de noix de coco pour s'en faire une sorte de carapace protectrice[3],[4]. La découverte de ce comportement a été reportée par le journal Current Biology et a aussi été filmée. Beaucoup d'autres invertébrés usent de divers objets pour s'en faire des coquilles ou un camouflage, mais ces comportements sont loin d'égaler celui de la pieuvre en complexité.

Apprentissage

Chez toutes les espèces de pieuvre, la femelle surveille sans relâche ses œufs jusqu'à leur éclosion, puis elle meurt, affaiblie par le jeûne. Elle ne peut donc transmettre ses connaissances à sa progéniture[5]. Mais il existe peut-être une transmission culturelle de connaissances par les pairs, comme le laissent supposer de récentes observations de comportements sociaux chez cet animal initialement considéré comme solitaire[réf. nécessaire]. Les colonies observées et les expériences menées en aquarium ont montré que les poulpes non seulement apprennent par eux-mêmes, mais aussi par l'observation de leurs congénères[6].

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) T. Hanlon Roger et John B. Messenger, Cephalopod Behaviour, Cambridge University Press, 1996 (ISBN 0521420830) 
  • (en) Marion Nixon et John Z. Young, The Brains and Livees of Cephalopods, Oxford University Press, 2003 

Références

  1. (en)« Cephalopod intelligence » in The Encyclopedia of Astrobiology, Astronomy, and Spaceflight.
  2. Pline l'Ancien, Histoire naturelle, livre IX, 48,2
  3. BBC news La pieuvre peut s'emparer d'une noix de coco et courir avec.
  4. http://www.edutube.org/video/coconut-shelter-evidence-tool-use-octopuses
  5. Tous les animaux du monde : Les invertébrés, t. 8, Librairie Larousse, 1974 (ISBN 2-03-015180-7), p. 182 
  6. Émission Thalassa du 18/04/2010, France 3

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Intelligence des céphalopodes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Intelligence animale — Note : Par souci de concision, cet article ne traite pas de l intelligence des êtres humains, bien qu ils soient eux aussi des animaux intelligents. Pour un article spécifique sur l intelligence humaine, voir intelligence. Une comparaison du …   Wikipédia en Français

  • Historique des critiques des théories de l'Évolution — En tant que théorie scientifique, la théorie de l évolution fait l objet de diverses critiques. Certains milieux religieux rejettent l idée d évolution biologique car elle s oppose d après eux à certains textes sacrés, comme la Bible, et lui… …   Wikipédia en Français

  • Historique des critiques des théories de l'évolution — En tant que théorie scientifique, la théorie darwinienne de l évolution fait l objet de diverses critiques. Certains milieux religieux rejettent l idée d évolution biologique car elle s oppose d après eux à certains textes sacrés, comme la Bible …   Wikipédia en Français

  • Calmar — Cet article concerne les céphalopodes de l ordre Teuthida. Pour les articles homonymes, voir Calmar (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Pieuvre — Pour les articles homonymes, voir Le Poulpe. Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Poulpe ou pieuvre » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • Pieuvre commune — Octopus vulg …   Wikipédia en Français

  • Paul le poulpe — Le poulpe dans son aquarium. Paul le poulpe ou Paul la pieuvre, surnommé « l’oracle d’Oberhausen », (Weymouth, 2008 – Oberhausen, 26 octobre 2010) est une pieuvre commune mâle maintenue en captivité à l’aquarium Sea Lif …   Wikipédia en Français

  • Pieuvre mimétique — Thaumoctopus mim …   Wikipédia en Français

  • Histoire évolutive de l'œil — L œil est un système sensoriel utilisé dans l ensemble du règne animal. En effet, la lumière donnant un grand nombre d informations sur l environnement, elle est, et a été, une force sélective majeure, qui a conduit à la formation d une grande… …   Wikipédia en Français

  • ZOOLOGIE — Par son étymologie, la zoologie (zoon , animal ; logos , science) est la science qui étudie les animaux. Son domaine est donc immense, et sa démarche est, au départ, analytique. À partir des animaux récoltés, elle décrit l’aspect extérieur,… …   Encyclopédie Universelle