Initiative populaire « pour la création d'un service civil »


Initiative populaire « pour la création d'un service civil »
Initiative populaire fédérale
Pour la création d'un service civil
(initiative de Münchenstein)

Déposée le : 12 janvier 1972
Déposée par : Comité d'initiative pour la création d'un service civil

Résultat : acceptée[NB 1]

L'initiative populaire fédérale « Pour la création d'un service civil » dite initiative de Münchenstein, est une initiative populaire suisse présentée en termes généraux et approuvée par l'Assemblée fédérale le 18 septembre 1973. La modification constitutionnelle résultant de cette initiative a, quand a elle, été refusée en votation le 4 décembre 1977.

Sommaire

Contenu

Cette initiative, conçue en terme généraux, demande une modification de l'article 18 de la Constitution fédérale pour y introduire la possibilité, outre le service militaire qui reste obligatoire, d'effectuer l'obligation de servir sous la forme d'un service civil[1].

Déroulement

Contexte historique

Le mouvement de refus de servir au sein de l'armée voit le jour dès le début du XXe siècle, en particulier suite à un mouvement d'opposition lancé de Genève par des membre de différentes communautés religieuses. Une première proposition formelle d'introduire une possibilité de service civil pour « les hommes astreints aux obligations militaires et condamnés une première fois pour refus de servir pour des motifs religieux, moraux ou politiques » ; cette proposition, soutenue par le département militaire n'a cependant pas été mise en œuvre par le Conseil fédéral jugeant qu'une modification aussi fondamentale ne pouvait être prise dans le cadre spécial des pleins pouvoirs qui lui étaient alors dévolus.

Par la suite, plusieurs voix se font entendre pour relancer la mise en place d'un service civil de remplacement ; en 1924 en Suisse, le Conseil fédéral rend un rapport sur le sujet dans lequel il prend fermement position contre une telle proposition, arguant en particulier qu'en « abolissant l'obligation générale de faire du service militaire, on créerait, dans l'organisation de notre défense, une brèche que les gens opposés à notre armée ne manqueraient pas d'utiliser pour lui porter de nouveaux coups ».

Après la Seconde Guerre mondiale, une première révision du code pénal militaire, datant de 1950 diminue les peines infligées aux objecteurs de conscience ; une seconde modification, approuvée en 1967, assouplit encore ces mesures, en particulier par la prise en compte de motifs d'ordre moral comme éléments en faveur d'une réduction de peine. Malgré ces assouplissements, des pétitions et sont encore régulièrement adressées en faveur de l'établissement d'une alternative au service militaire ; c'est en particulier le but de cette initiative populaire.

Récolte des signatures et dépôt de l'initiative

La récolte des 50 000 signatures nécessaires par le comité d'initiative composé de membres du corps enseignant du gymnase cantonal de Münchenstein (dans le canton de Bâle-Campagne) s'est déroulée entre le 15 septembre 1970 et le 12 janvier 1972. Le même jour, elle a été déposée à la chancellerie fédérale qui l'a déclarée valide le 31 janvier[2].

Discussions et recommandations des autorités

Dans son rapport aux Chambres fédérales[3], le Conseil fédéral recommande d'accepter cette initiative et de lancer, dans ce but, « les travaux indispensables à la revision de l'article 18 de la constitution » qui devraient être précédés par une large consultation de tous les milieux concernés. Le Parlement accepte la proposition du Conseil fédéral et approuve l'initiative le 18 septembre 1973[4].

Effets

Comme pour tout changement constitutionnel, la modification de l'article 18 introduisant, suite à cette initiative, un service civil de remplacement pour toute personne qui, « du fait de ses convictions religieuses ou morales, ne peut concilier avec les exigences de sa conscience l'accomplissement du service militaire dans l'armée », est soumise à la votation populaire. Cette votation, qui se déroule le 5 mai 1977, résulte sur un refus populaire de cette modification par 62,4% des votants[5]. Par la suite, une nouvelle initiative « pour un authentique service civil basé sur la preuve par l'acte » est également refusée le 26 février 1984 par 63.8% des votants[6], avant que la création d'un service civil en Suisse ne soit finalement accepté par le peuple le 17 mars 1992 par 82.5 % des votants[7].

Notes

  1. Une initiative rédigée en terme généraux et acceptée par le Parlement est classée en faveur d'une modification constitutionnelle présentée en votation publique

Références

  1. Texte de l'initiative populaire fédérale sur Chancellerie fédérale. Consulté le 28 décembre 2010
  2. Initiative populaire 'pour la création d'un service civil' sur admin.ch. Consulté le 28 décembre 2010
  3. « Rapport du Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale sur l'initiative populaire pour la création d'un service civil »  (5 février 1973) de la Feuille fédérale référence FF 1973 I 89
  4. « Arrêté fédéral sur l'initiative populaire pour la création d'un service civil »  (15 octobre 1973) de la Feuille fédérale référence FF 1973 II 573
  5. Votation no 277 - Tableau récapitulatif sur Chancellerie fédérale. Consulté le 27 décembre 2010
  6. Votation no 318 Tableau récapitulatif sur Chancellerie fédérale. Consulté le 14 avril 2010
  7. Votation no 379 Tableau récapitulatif sur Chancellerie fédérale. Consulté le 14 avril 2010

Voir aussi

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Initiative populaire « pour la création d'un service civil » de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Initiative populaire « pour un authentique service civil basé sur la preuve par l'acte » — Initiative populaire fédérale Pour un authentique service civil basé sur la preuve par l acte Déposée le : 14 decembre 1979 Déposée par : Comité ad hoc Contre projet : non Votée le : 26 février 1984 Participation  …   Wikipédia en Français

  • Initiative populaire « pour une politique de sécurité crédible et une Suisse sans armée » — Initiative populaire fédérale Pour une politique de sécurité crédible et une Suisse sans armée Déposée le : 10 octobre 1999 Déposée par : Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) Contre projet : non Votée le : 2 décembre 2001… …   Wikipédia en Français

  • Initiative populaire fédérale — L initiative populaire fédérale est un droit civique suisse permettant, sur le plan fédéral, à un nombre donné de citoyens ayant le droit de vote, de faire une proposition et de la soumettre à la votation populaire pour modifier la Constitution.… …   Wikipédia en Français

  • Service civique — Pour les articles homonymes, voir Service civil (homonymie). Le service civique (nommé dans un premier temps service civique volontaire) est un dispositif français créé par la loi du 10 mars 2010[1] et entré en vigueur le… …   Wikipédia en Français

  • Campagne pour l'élection présidentielle française de 2007 — Campagne présidentielle française de 2007 Article principal : Élection présidentielle française de 2007. La campagne présidentielle française de 2007 a vu s affronter douze candidats, dont Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, qui ont accédé au …   Wikipédia en Français

  • République Algérienne Démocratique et Populaire — Algérie الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية …   Wikipédia en Français

  • République algérienne démocratique et populaire — Algérie الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية …   Wikipédia en Français

  • République algérienne démocratique populaire — Algérie الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية …   Wikipédia en Français

  • Combat pour la laïcité — Laïcité Devise de l’État français sur le tympan d’une église. La laïcité est un concept qui trouve ses racines dans les écrits des philosophes grecs et romains, tels que Marc Aurèle et …   Wikipédia en Français

  • République populaire d'Albanie — Albanie  Ne doit pas être confondue avec l Albanie du Caucase ou Aghbanie Republika e Shqipërisë (sq) …   Wikipédia en Français