Hérésie des Judaïsants


Hérésie des Judaïsants

L'hérésie des Judaïsants (Zhidovstvuyushchiye[1] - « Ceux qui suivent les traditions juives »), est un mouvement religieux lancé par Skhariya (ou Zacharie) le Juif, qui apparaît à Novgorod et Moscou dans la seconde moitié du XVe siècle.

Sommaire

Développement historique

Ses adeptes mènent une intense campagne, et l'un des fidèles, l'archiprêtre Aleksei, parvient à convertir l'entourage d'Ivan III, grand-duc de Moscou. Cependant, bien qu'initialement tolérée, la secte est ensuite réprimée (Skhariya le Juif est exécuté en 1491 sur l'ordre d'Ivan III) et semble disparaître au début du XVIe siècle. Sa doctrine n'est connue que par les textes de ses persécuteurs, Gennade de Novgorod et surtout Joseph de Volokolamsk dans son Illuminateur.

Doctrine

De nombreuses traductions à partir de l'hébreu furent réalisées (Bible, ouvrages d'astrologie, traductions de Maïmonide et d'Al-Ghazali pour l'usage des synagogues dans une langue russe caractéristique de la Lithuanie de l'époque (Zacharie était de Kiev).

Dans l'atmosphère d'effervescence intellectuelle qui caractérise Novgorod au XVIème siècle, les commentaires se développèrent alors sur la Genèse, les Prophètes, le Livre des Rois, le Livre des proverbes, mais aussi sur d'autres ouvrages, tels que Sylvestre, pape de Rome ou le discours de Cosmas sur les Bogomiles ou encore sur les œuvres de Ménandre, Athanase d'Alexandrie, Denys l'Aréopagite

L'astrologie se popularisa, notamment avec la lecture des Six Ailes d'Emmanuel ben Jakov, une compilation de tables astronomiques du XVIème siècle. Les calculs des dates de Pâques juif et chrétien orthodoxe s'opposaient et provoquaient un conflit avec l'Église : Gennade de Novgorod et l'Eglise orthodoxe prévoyait en effet une fin du monde imminente avec l'entrée dans le septième millénaire alors que les calculs juifs rapportaient l'époque contemporaine au sixième millénaire[2].

Globalement, ce fut surtout le doute de plus en plus généralisé sur les Écritures, doute qui poussa peut-être à rejeter la divinité de Jésus[3] qui provoqua la réaction de l'Église orthodoxe russe.

Sa pleine adhésion au judaïsme reste très discutée, malgré les accusations portées[4], mais une reprise d'au moins certaines pratiques semble assez assurée. Certains chercheurs affilient ce mouvement aux cercles qaraïms.


Articles liés

Sources

Notes et références

  1. Le terme Zhid pour désigner les Juifs est actuellement péjoratif mais ne l'était pas à l'époque.
  2. Georges Florovsky, Les Voies de la théologie russe, Paris, 1937 ; trad. et notes de J.C. Roberti, Paris, Desclée de Brouwer, 1991, p26
  3. Simon Dubnow, History of the Jews in Russia and Poland, Volume 1, traduction anglaise par I. Friedlaender, Philadelphie, Jewish Publication Society of America, 1916.
  4. À ce sujet, voir l'article de la Jewish encyclopedia, 1905, Judaizing Heresy (Zhidovstvu-Yushchaya Yeres)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hérésie des Judaïsants de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Histoire des Juifs en Russie — L histoire des Juifs en Russie ou dans le territoire lui correspondant actuellement, remonte aux premiers siècles avant l’ère commune et se poursuit jusqu’à ce jour. Les premières communautés juives sont fondées en Crimée et sur le littoral… …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Juifs en Espagne — Les Juifs d Espagne ont constitué l une des plus importantes et des plus prospères communautés juives de la Diaspora, sous la domination successive de royaumes musulmans et chrétiens. Depuis leur conversion forcée suite au décret de l Alhambra,… …   Wikipédia en Français

  • Histoire Des Juifs En Tunisie — L histoire des Juifs en Tunisie remonte à l Antiquité. Leur présence sur le territoire de l actuelle Tunisie est en effet avérée à partir du IIe siècle, au moins, même si, selon certaines hypothèses, leur arrivée y serait bien plus ancienne …   Wikipédia en Français

  • Histoire des juifs en Tunisie — L histoire des Juifs en Tunisie remonte à l Antiquité. Leur présence sur le territoire de l actuelle Tunisie est en effet avérée à partir du IIe siècle, au moins, même si, selon certaines hypothèses, leur arrivée y serait bien plus ancienne …   Wikipédia en Français

  • Histoire des juifs en tunisie — L histoire des Juifs en Tunisie remonte à l Antiquité. Leur présence sur le territoire de l actuelle Tunisie est en effet avérée à partir du IIe siècle, au moins, même si, selon certaines hypothèses, leur arrivée y serait bien plus ancienne …   Wikipédia en Français

  • Subbotnik — Subbotniks  Cet article traite des Subbotniks ; pour les des Samedis communistes, ou Subbotniki, voir Samedis communistes Subbotniks Populations significatives par régions …   Wikipédia en Français

  • Subbotniki — Subbotniks  Cet article traite des Subbotniks ; pour les des Samedis communistes, ou Subbotniki, voir Samedis communistes Subbotniks Populations significatives par régions …   Wikipédia en Français

  • Subbotniks —  Cet article traite des Subbotniks ; pour les Samedis communistes, ou Subbotniki, voir Samedis communistes Subbotniks Populations Population totale Quelques dizaines de milliers (Russie et Israël) (200 …   Wikipédia en Français

  • Gennade de Novgorod — Pour les articles homonymes, voir Gennade. Gennade de Novgorod, lithographie de 1895 Gennade, né vers 1410 à Moscou, mort le 5 décembre 1505, fut archevêque …   Wikipédia en Français

  • Inquisition Espagnole — Autodafé sur la Plaza Mayor de Madrid, Francisco Ricci, 1683. L Inquisition espagnole ou Tribunal du Saint Office de l Inquisition est une juridiction ecclésiastique instaurée en Espagne en 1478, avant la fin de la Reconquista, par une …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.