Heidelberg School


Heidelberg School

The Heidelberg School, aussi généralement « école d'art d'Heidelberg », est un mouvement artistique australien de la fin du XIXe siècle. Les origines de l'art australien sont souvent associées à l'école d'Heidelberg des années 1880-1890. Des artistes comme Arthur Streeton, Frederick McCubbin et Tom Roberts se sont efforcés de donner une image plus vraie de la lumière et des paysage unique d'Australie. Le nom n'est plus limité à ces artistes qui ont peint dans la région d'Heidelberg, mais est employé pour décrire les artistes australiens de la fin du XIXe siècle qui a peint en plein air à de divers emplacements populaires de peinture[1].

Frederick McCubbin, Pioneer, 1904.

Sommaire

Histoire

Le Bush australien, l'inspiration pour le mouvement.

L'histoire de l'art en Australie à compter de 1788 est souvent relaté comme le décalage progressif d'un sens européen de lumière à un sens australien de lumière. Vers la fin du XIXe siècle, l'art des peintres comme ceux de l'Heidelberg School et la prose des écrivains comme Banjo Paterson et Henry Lawson ont fait naître un sentiment croissant d'identité nationale en australie[2]

Tom Roberts (1856-1931) a été l'un des premiers peintres à identifier le caractère spécial du paysage australien. À Melbourne, avec son ami Frederick McCubbin, il étudia la peinture en cours du soir sous la direction de Louis Buvelot et d'Eugen von Guerard avant de retourner étudier à plein temps à la Royal Academy of Arts. En 1881, Tom Roberts est devenu le premier peintre australien à choisir pour étudier à l'Académie à Londres. Il a étudié l'impressionnisme en Europe.

Après être revenu en Australie, il a joint Frederick McCubbin, Arthur Streeton et Charles Conder, se spécialisant en peignant la images australien. La lumière et la flore en Australie est distinctement différente de celle de l'Europe, et les peintres d'Heidelberg ont essayé de le refléter dans leurs paysages, comme dans Down On His Luck par McCubbin (1889), qui raconte l'histoire d'un journalier itinérant (swagman) découragé, ou Golden Summer, Eaglemont (1889) par Streeton. Roberts a peint un nombre considérable de paysages et de portraits, certains avec son ami McCubbin. Un de ses travaux le plus célèbres était Shearing the Rams (1890): une célébration de la vie et de travail pastoraux, travail fort et masculin.

Le premier atelier d'artistes a été installé à Box Hill en 1886. Au début de 1887, peignant aux Beaumaris et Mentone (banlieues de Melbourne au bord de la mer), Roberts ont rencontré Streeton. Conder les a joints de Sydney en 1888. En 1889, ils ont établi un camp à Eaglemont. En août, Roberts, Streeton et Conder a arrangé une exposition des impressions (avec quelques contributions par quatre autres, comprenant McCubbin). L'exposition a été montrée dans un cadre esthétique et de Bohème. Plusieurs des peintures ont été moquées par des critiques. En 1890, Shearing the Rams, par Roberts s'est appelé trop naturaliste[3]. Le mouvement a été baptisé en juillet 1891, quand le critique d'art Sidney Dickinson a écrit un examen des expositions des travaux de Walter Withers et d'Arthur Streeton. Dickinson a noté que ces artistes, dont les travaux ont été la plupart du temps peints dans la région d'Heidelberg (Australie), pourraient être considérés comme appartenant à la Heidelberg School[1]

L'école a eu quelques défenseurs, mais le public était généralement détaché et en 1891, Roberts a suivi Streeton à Sydney et a établi un atelier d'artistes à la Sirius Bay, la où Streeton et A.H. Fullwood l'ont joint. Inspiré par les impressionnistes français, les ateliers d'artistes se sont épanouis autour du Sydney Harbour dans les années 1880 et 1890, aux endroits idylliques - allant de Balmoral Beach et Curlew Camp à Sirius Cove, là où Streeton et Roberts ont peint certains des chefs d'œuvre reconnus de l'art australien[4].

Par la suite, l'école d'Heidelberg a pris une signification plus large et englobe les artistes australiens de la fin du XIXe siècle qui ont peint en plein-air dans la tradition impressionniste. Ces artistes ont été inspirés par les beaux paysages du Yarra et de la lumière unique qui caractérise le bush australien.

Artistes[5]

Arthur Streeton, par George Lambert, 1917.
Frederick McCubbin, self-portrait, 1913.

Emplacements

  • Heidelberg
  • Bulleen
  • Templestowe
  • Warrandyte
  • Hahndorf
  • Eltham
  • Research
  • Diamond Creek
  • Ferntree Gully
  • Kallista
  • Olinda
  • Mount Dandenong
  • Kalorama
  • Silvan
  • Lilydale
  • Yarra Glen
  • Coldstream
  • Yering

Galerie

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Heidelberg School de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Heidelberg School —   [ haɪdlbəːg skuːl, englisch], 1891 geprägte Bezeichnung für australische Impressionisten, die sich zwischen 1888 und 1900 in der Künstlerkolonie Eaglemont in Heidelberg (Victoria) und in anderen Kolonien in der Umgebung trafen, um sich der… …   Universal-Lexikon

  • Heidelberg School — The Heidelberg School was an Australian art movement of the late 19th century.The name refers to the then rural area of Heidelberg near Melbourne where practitioners of the style found their subjects, though usage expanded to cover other… …   Wikipedia

  • Heidelberg School — /ˈhaɪdlbɜg skul/ (say huydlberg skoohl) noun a group of Australian artists, including Tom Roberts, Frederick McCubbin, Charles Conder and Arthur Streeton, who painted in a distinctively Australian impressionist style. {named after the Melbourne… …   Australian English dictionary

  • Heidelberg, Gauteng — Heidelberg is a South African town situated at the foot of the Suikerbosrand (Sugarbush Ridge) next to the N3 highway, which connects Johannesburg and Durban. Heidelberg began in 1862 as a trading station built by a German HJ Ueckermann. A town… …   Wikipedia

  • Heidelberg (disambiguation) — Heidelberg as a place name: *Heidelberg, Germany *Heidelberg, Victoria, Australia *Heidelberg, Ontario (near Kitchener, Ontario), Canada*South Africa: **Heidelberg, Gauteng **Heidelberg, Western Cape*United States: **Heidelberg, Pennsylvania… …   Wikipedia

  • Heidelberg, Victoria — Infobox Australian Place | type = suburb name = Heidelberg city = Melbourne state = vic caption = Heidelberg Town Hall lga = City of Banyule postcode = 3084 pop = 5249 (2006) Census 2006 AUS | id = SSC21333 | name = Heidelberg (State Suburb) |… …   Wikipedia

  • Heidelberg —    The Heidelberg university’s department of psychiatry was the epicenter of the phenomenology movement in Germany and a source of much innovative thought, including key editions of Emil Kraepelin’s textbook.    The university psychiatric and… …   Historical dictionary of Psychiatry

  • Heidelberg High School — is a school operated by the Department of Defense Dependents Schools (DoDDS) located on Mark Twain Village, a housing area for American military members and their families in Heidelberg, Germany. It is one of DoDDS s original five high schools… …   Wikipedia

  • Heidelberg (Texas) — Heidelberg …   Deutsch Wikipedia

  • HEIDELBERG — HEIDELBERG, city in Baden, Germany. Heidelberg is mentioned in the will of Judah b. Samuel he Ḥasid (d. 1217), but the reference may be a later addition. The first reliable evidence for the presence of Jews in the town dates from 1275. In the… …   Encyclopedia of Judaism


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.