Melolontha melolontha


Melolontha melolontha
Aide à la lecture d'une taxobox Melolontha melolontha
Melolontha melolontha - Muséum de Toulouse
Melolontha melolontha - Muséum de Toulouse
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Hexapoda
Classe Insecta
Sous-classe Pterygota
Infra-classe Neoptera
Super-ordre Endopterygota
Ordre Coleoptera
Famille Melolonthidae
Sous-famille Melolonthinae
Genre Melolontha
Nom binominal
Melolontha melolontha
(Linnaeus, 1758)
 Face ventrale

Face ventrale

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Melolontha melolontha (nom vernaculaire : Hanneton commun) est un gros insecte coléoptère, de la sous-famille des Melolonthinae. La larve de hanneton se nourrit de racines, et l'adulte se nourrit de feuilles.

Il s'attaque, surtout à l'état larvaire, à de nombreuses plantes et figure parmi les insectes les plus nuisibles à l'agriculture.

Sommaire

Morphologie

Adulte

Il mesure de 25 à 30 mm de long. Ses élytres sont brun rougeâtre. Le mâle peut-être distingué de la femelle grâce aux « feuilles » sur les antennes : il en a 7, alors que la femelle en a 6.

Larve

La larve de hanneton commun est blanchâtre complètement arquée, de consistance molle, avec une tache noire à l'extrémité de l'abdomen.

Elles sont parfois confondues avec celles de la cétoine dorée. On peut pourtant noter des différences visibles à l'œil nu : les larves de cétoine ont une petite tête, des pattes courtes, et une extrémité d'abdomen large, alors que les larves de hanneton ont une grosse tête, de longues pattes et une extrémité d'abdomen assez fine. De plus, leurs couleurs diffèrent. Il est important de distinguer ces deux espèces de larves car les larves de hannetons sont souvent détruites par l'homme car elles se nourrissent de racines et sont donc "nuisibles" aux cultures, alors que les larves de cétoine se nourrissent de déchets végétaux et ne posent aucun problème.

Cycle biologique

Cycle de développement du hanneton commun

Le cycle du hanneton se déroule sur trois années. La première année, la femelle pond ses œufs dans le sol à quelques centimètres de profondeur. Les larves, écloses 4 à 5 semaines plus tard, rongent les racines, mais les dégâts sont peu importants. À la fin de l'été, elles s'enfoncent dans le sol à 50 cm de profondeur pour hiberner. À la fin du printemps, les larves remontent près de la surface et commettent des dégâts importants en dévorant les racines de toutes les plantes. À l'automne, les larves s'enfoncent à environ 70 cm de profondeur, pour hiberner à nouveau. Elles remontent à nouveau au printemps, puis vers le mois de juillet, elles redescendent à 1 m de profondeur environ, et là se produit la nymphose. Un à deux mois plus tard, l'imago se libère de la nymphe, mais reste en terre. Au printemps, l'imago remonte à la surface et un nouveau cycle commence. Ainsi l'apparition des insectes, les « grands vols », est périodique.

Dégâts sur les activités humaines

  • Les larves dévastent les cultures en rongeant les racines d'un grand nombre de plantes cultivées.
  • Les adultes se nourrissent des feuilles des arbres et arbustes, notamment dans les vergers.
  • Les larves dégradent les pelouses en soulevant des mottes de terre.

Les hannetons se sont raréfiés dans les régions de grande culture du fait de la mécanisation des labours et des pesticides.

Moyens de lutte

  • Ramassage des adultes (« hannetonnage ») et destruction des insectes par diverses méthodes.
  • Destruction des larves par labour d'hiver (sur au moins 40-50 cm de profondeur. Les larves de hanneton doivent être distinguées de celles de cétoine, inoffensives car se nourrissant de déchets végétaux.
  • Destruction des œufs par un travail superficiel du sol. Dans les massifs de fleurs ou les espaces non labourables un binage profond peut suffire à blesser suffisamment de larves et maintenir la population sous le seuil nuisible.

Ennemis naturels

Culture enfantine

Les enfants utilisaient comme « cerf-volant » cet insecte autrefois abondant. Ils lui attachaient une ficelle au corps et le laissaient voltiger et tournoyer au-dessus d’eux.

Sources

A. Tracol et G. Montagneux Les animaux nuisibles aux plantes ornementales Éditions M.A.T (ISBN 9782902646180)

Voir aussi

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Melolontha melolontha de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Melolontha — A cockchafer (Melolontha melolontha) at take off Scientific classification Kingdom: An …   Wikipedia

  • Melolontha Melolontha — Melolontha melolontha …   Wikipédia en Français

  • Melolontha melolontha — Melolontha melolontha …   Wikipédia en Français

  • Melolontha — Melolontha …   Wikipédia en Français

  • Melolontha pectoralis — Melolontha pectoralis, Weibchen Systematik Klasse: Insekten (Insecta) Ordnung …   Deutsch Wikipedia

  • Melolontha Albida — Melolontha albida …   Wikipédia en Français

  • Melolontha albida — Melolontha albida …   Wikipédia en Français

  • Melolontha — Melolontha, so v.w. Maikäfer …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Melolontha — Melolontha, der Maikäfer …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Melolontha melolontha — Feldmaikäfer Feldmaikäfer (Melolontha melolontha), ♂ beim Abflug Systematik Klasse: Insekten (Insecta) …   Deutsch Wikipedia

  • Melolontha — Maikäfer Feldmaikäfer (Melolontha melolontha), ♂ beim Abflug Systematik Klasse: Insekten (Insecta) …   Deutsch Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.