Gilles Vinchant


Gilles Vinchant
Gilles Vinchant
«Mon ardeur, ma hardiesse»devise de Gilles Vinchant
«Mon ardeur, ma hardiesse»
devise de Gilles Vinchant

Surnom "le Capitaine"
Naissance 1543
Mons, Pays-Bas espagnols
Décès 11 juillet 1631 (à env. 88 ans)
Mons
Pays de résidence Belgique
Profession Militaire
Distinctions Ecuyer, récompensé par Philippe II d'Espagne
Conjoint Marguerite Dessus-le-Moustier
Enfant François Vinchant

Gilles Vinchant, surnommé: « le Capitaine », seigneur de la Haye, Morval, La Motte, Offrebaix,[1] écuyer, patriote, échevin de la ville de Mons[2] est né à Mons en 1543 et y est décédé le 11 juillet 1631. Il est le père du chroniqueur hainuyer, François Vinchant.

Sommaire

Eléments Biographiques

Gilles Vinchant naît à Mons, alors dans les Pays-Bas espagnols en 1543. Après avoir suivi une scolarité seyant à un gentilhomme, il s'engage à 17 ans et fut admis à la suite de Philippe II qui rentrait en Espagne. Il deviendra rapidement officier. Gilles Vinchant vivra durant quatre années à Gibraleón en Andalousie. Vers 1565, il est de retour à Mons, il est capitaine d'une compagnie d'infanterie wallonne affectée au régiment du Comte de Boussu. Gilles Vinchant ne tarda pas à se faire remarquer par la «fermeté de son caractère»[3].

Éperdument épris de Marguerite Dessus-le-Moustier, dame de Morval, fille du seigneur de Noirchain, il s'engage cependant, par contrat anténuptial, à renoncer à la carrière militaire. Le mariage fut célébré le 4 avril 1570. Le couple aura trois enfants: Gilles, François et Jean.

Bien qu'ayant renoncé au service militaire, Gilles Vinchant conserva un patriotisme et un vif attachement envers son souverain qui allaient trouver à s'illustrer dans un épisode historique de la ville de Mons.

Le soulèvement bourgeois de 1578

En 1578, le Duc d'Alençon est au porte de la ville de Mons. Disposant d'appuis solides à l'intérieur de la ville, il est bien décidé à en prendre possession sans coup férir. En effet, le Grand bailli, Philippe de Lalaing[4] et son épouse, tous deux acquis à la cause des français, projetaient de livrer la ville aux troupes du Duc d'Alençon. Les bourgeois (plus de trois milles[5]) ne tardèrent pas à avoir vent de ce complot. A leur tête, Gilles Vinchant, harranguait la foule en bravant les ordres du Grand Bailli. La milice montoise prit les armes, des corps de garde furent placés ça et là dans la ville. Le complot était déjoué.

[6]

Le comportement loyal de Vinchant plut tant à Philippe II qu'il lui fit envoyer une chaîne et une médaille en or à son effigie que lui et ses descendants pourront fièrement porter. Le Magistrat de Mons lui fit remettre un parchemin scellé du sceau de la ville pour le remercier de son action généreuse.

A la suite de cet épisode héroïque, il fut nommé capitaine d'une compagnie bourgeoise. Par la suite, il deviendra échevin et Grand-Maître de la confrérie des arbalétriers (En 1592 il sera sacré "roi" de la confrérie).

Le 23 février 1600, Gilles Vinchant est l'un des six échevins qui portaient le baldaquin des archiducs Albert et Isabelle, lors de leur "joyeuse entrée" à Mons.

Gilles Vinchant, devenu veuf, s'éteignit à Mons le 11 juillet 1631. Lui et son épouse repose en la chapelle Sainte Aye de la Collégiale Sainte-Waudru de Mons, dans le caveau de la famille Vinchant.

Armes

La famille de Vinchant portait d'abord d'azur à la bande d'argent chargée de trois étoiles de sable ; elle porte, depuis 1501, d'azur à la bande d'or chargée de trois étoiles de gueules. La devise de Gilles Vinchant était: «Mon ardeur, mon hardiesse».

Notes et références

  1. Adolphe Mathieu, Biographies Montoises, Mons, 1848
  2. cité en tant qu'échevin en 1594, 1595, 1596, 1599, 1600, 1601, 1603, 1604, 1605, 1607, 1608, 1610 et 1618
  3. Léopold Devillers in Annales du cercle archéologique de la ville de Mons, T. 1, 1857
  4. Léopold Devillers mentionne Antoine de Lalaing
  5. Strada, 2ème décade, liv. 1. — C. R. Marguerite de. Valois à Mons. Mons, 18o5. in-8°. « A Mons , plus de 3.000 bourgeois se sont soulevés, en disant «qu'il fallait jeter à l'eau le duc d'AIençon, le comte de Lalaing et tous les Français.» — Correspondance du duc de Parme, du 19 novembre 1578. Archives de Simancas
  6. «  le duc d'Alençon en sortant de Mons, qui avait été surpris par Louis de Nassau le 24 mai 1572 et repris par le duc d'Albe le 19 septembre suivant, y laissa, dit Paquot, quelques gens qui ne cessaient de remuer en faveur du parti des États. Gilles Vinchant avança un jour contre ces mutins, fonça d'un coup d'épieu le tambour séditieux qu'on touchait pour les assembler, et les poussa les armes à la main jusques hors de la ville. S. M. Catholique récompensa cette action de bravoure en le gratifiant, lui et sa postérité, de diverses marques d'honneur, entr'autres d'un portrait du Roi suspendu à une chaîne d'or; insigne qu'ils pouvaient porter. » in Mémoires et publications de la société des sciences, des arts et des lettres du Hainaut, T. 7, 1846-1847, Mons, 1867.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gilles Vinchant de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • François Vinchant — le Beffroi de la ville de Mons Naissance 1580 Mons Décès …   Wikipédia en Français

  • Mons — Pour les articles homonymes, voir Mons (homonymie). Mons (nl/de) Bergen …   Wikipédia en Français

  • Soignies — Géolocalisation sur la carte : Belgique …   Wikipédia en Français

  • Aat — Ath Pour les articles homonymes, voir Ath (homonymie). Ath …   Wikipédia en Français

  • Liste des rues d'Ath — Ath Pour les articles homonymes, voir Ath (homonymie). Ath …   Wikipédia en Français

  • Rue Ernest Cambier — Ath Pour les articles homonymes, voir Ath (homonymie). Ath …   Wikipédia en Français

  • Ath — Pour les articles homonymes, voir Ath (homonymie). Ath …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Crespin — Présentation Culte Catholique romain Type Abbaye Début de la construction 651 Géographie Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Histoire De Solesmes — Solesmes est une commune française du département du Nord dont l histoire remonte au VIe siècle. Sommaire 1 Étymologie 2 Préhistoire 3 …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Solesmes — Solesmes est une commune française du département du Nord dont l histoire remonte au VIe siècle. Sommaire 1 Étymologie 2 Préhistoire 3 Période gallo romaine …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.