Gilen Epherre


Gilen Epherre

Gilen Epherre ou Guillaume Epherre, né le 19 Octobre 1911 à Aussurucq et mort le 17 Octobre 1974 à Bayonne, est un écrivain, prêtre et académicien basque français de langue basque. Souletin, Gilen Epherre est un acteur culturel important de cette période de l'après-Seconde Guerre mondiale[1].

Gilen Epherre suit ses études secondaires au collège de Mauléon, des études en philosophie au séminaire d'Ustaritz, puis de théologie au séminaire de Bayonne (1931-1936) et de mathématiques à la faculté de Toulouse.

Ordonné prêtre le 5 Juillet 1936, il occupe la fontion de secrétaire auprès de l'évêque de Bayonne en 1937. Il est l'auteur de Katechima, en dialecte souletin (1941), Elizako libria (1943), "Eucologio" (1947), Botzez eta bihotzez, un manuel de chansons basques, également traduit en souletin (1949), et Haurren lehen catichima (1955)[2],[3].

En 1949, Gilen Epherre est chanoine honoraire de Bayonne et aumônier au collège Saint-Bernard. En 1957, il est nommé membre titulaire de l'Académie de la langue basque, mais aussi rédacteur en chef du magazine Gure Herria et collaborateur au magazine Herria. L'Eukaltzaindia (nom basque de l’Académie de la langue basque), semble être assez mal connue en Soule, mais pourtant un souletin y représente toujours la province, conformément à ses statuts. Après le Père Lhande, l'un des fondateurs de l'académie, c'est Gilen Epherre qui occupera le siège de 1958 à 1974 puis, à sa mort, Jean-Louis Davant en prendra le relai (1975). Gilen Epherre est aussi un familier de Piarres Lafitte[1].

En 1959, dans sa promotion pour l'euskara comme langue liturgique, Gilen Epherre est responsable de la traduction des textes en dialecte souletin. En 1966, il devient secrétaire de l'Assemblée des Euskaltzales d'Espelette.

Il meurt en 1974, deux jours avant d'atteindre l'âge de 63 ans.

Bibliographie

Chansons
  • Botzez eta bihotzez, 1949.
Livres sur la religion
  • Katechima, 1941;
  • Elizako libria, Bayonne, 1943;
  • Eucologio, 1947;
  • Haurren lehen catichima, 1955.

Notes et références

  1. a et b Etxahun-Barkoxe (1786 -1862) Du poète populaire au mythe littéraire par Jean Casenave p. 185-199
  2. (eu) Guillaume Epherre zuberotarra 1911. urteko urriaren 19an jaio zen Zuberoan
  3. (es) Escritores euskéricos: catálogo biobibliográfico de escritores contemporáneos en vascuence par Juan San Martín, La Gran Enciclopedia Vasca, 1968, 183 pages.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gilen Epherre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Académie de la langue basque — L Académie de la langue basque ou Euskaltzaindia, est l institution académique officielle qui se consacre à la défense de la langue basque (euskara). Elle a, entre autres, pour objectifs de veiller sur les droits de la langue, d en établir les… …   Wikipédia en Français

  • Aussurucq — 43° 09′ 01″ N 0° 55′ 57″ W / 43.1503, 0.9325 …   Wikipédia en Français

  • Bernardo Atxaga — Bernardo Atxaga, pseudonyme de Joseba Irazu Garmendia, est un écrivain basque, né en 1951 à Asteasu, au Guipuscoa dans la Communauté autonome du Pays basque (Espagne). Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Gabriel Aresti — Segurola, né le 14 octobre 1933 et mort le 5 juin 1975 à Bilbao est un écrivain, poète et académicien basque espagnol de langue basque et espagnole. Il grandit dans un entourage hispanophone, et bien que son père parle basque… …   Wikipédia en Français

  • Georges Lacombe (linguiste) — Pour les articles homonymes, voir Lacombe et Georges Lacombe. Réunion en 1927 à l Euskaltzaindia Haut: Orixe, Jean Elizalde, Seber Altube, Julio Urkixo et Erramun Ol …   Wikipédia en Français

  • Henri Gavel — Henri Gavel, né le 22 mai 1880 à Saint Pol sur Ternoise et mort le 17 octobre 1959 à Anglet, est un linguiste français, spécialiste en langue occitane et basque. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres …   Wikipédia en Français

  • Joan Coromines — Pour les articles homonymes, voir Coromines. Joan Coromines i Vigneaux (Barcelone, Catalogne, Espagne, 1905 – Pineda de Mar, Catalogne, Espagne, 1997), linguiste et philologue espagnol de langue catalane, auteur du Dictionnaire étymologique et… …   Wikipédia en Français

  • José Ignacio Tellechea Idígoras — né le 15 avril 1928 et mort le 8 mars 2008 à Saint Sébastien est un historien, théologien, prêtre catholique et académicien basque espagnol de langue basque et espagnole. Il est considéré comme l un des historiens les plus… …   Wikipédia en Français

  • José Miguel de Barandiarán Ayerbe — José Miguel de Barandiaran Le Père Barandiaran en 1979 Nom de naissance José Miguel Barandiarán Ayerbe Autres noms Ai …   Wikipédia en Français

  • Juan María Lekuona — Pour les articles homonymes, voir Lekuona. Juan Maria Lekuona ou Juan Mari Lekuona Berasategi, connu aussi sous le pseudonyme « Oyanburu », né le 11 novembre 1927 à Oiartzun et mort le 5 décembre 2005 à Saint Sébastien, est un …   Wikipédia en Français