Geoffrey Winthrop Young


Geoffrey Winthrop Young
Geoffrey Winthrop Young en 1898

Geoffrey Winthrop Young (1876 – 1958) est un alpiniste et grimpeur britannique, auteur de premières ascensions notables dans les Alpes avant la Première Guerre mondiale.

Sommaire

Alpinisme

Young fit des études de littérature classique au Trinity College de Cambridge, où il gagna deux années de suite un prix de poésie le Chancellor's Medal for English Verse. C'est là qu'il commença l'escalade, et qu'il écrivit en 1899 un guide humoristique The Roof Climbers Guide to Trinity, parodiant les topoguides alpins, et décrivant les escalades des bâtiments de l'université[1].

Dans les Alpes il constitua dans les années d'avant-guerre avec son guide le valaisan Joseph Knubel, une des plus fortes cordées des débuts de « l'alpinisme acrobatique », qui après la conquête des sommets dans la seconde moitié du XIXe siècle entreprirent l'ascension des arêtes et faces difficiles (les deux autres étant les cordées Mummery-Burgener et V.J.E. Ryan-Lochmatter).

Premières

  • 28 août 1905 : face Sud-Est du Weisshorn avec V. J. E. Ryan et les guides Joseph Knubel et J. et G. Lochmatter[2]
  • 11 août 1906 : face Sud-Ouest dy Täschhorn avec V. J. E. Ryan et les guides Joseph Knubel, Franz et J. Lochmatter[2]
  • 18 août 1906 : arête du Klein Triftji au sommet Est du Breithorn avec R. J. Major , C.D. Robertson et les guides Joseph Knubel, M. Ruppen : c'est l'arête Young[2]
  • 10 août 1907 : traversée aiguille du Midi-aiguille du Plan avec Joseph Knubel
  • 21 août 1907 : versant Est du Zinalrothorn avec C.D. Robertson et les guides J. Knubel, H. Pollinger[2]
  • 31 août 1909 : versant Nord-Est du Weisshorn avec O.P Smith et le guide J. Knubel[2]
  • 9 août 1911 : arête du Brouillard au mont Blanc par le col Émile Rey, avec Karl Blodig, H. O. Jones et le guide Joseph Knubel[2]
  • 11 août 1911 : première descente de l'arête des Hirondelles des Grandes Jorasses avec H. O. Jones et le guide Joseph Knubel[2]
  • 14 août 1911 : arête Ouest des Grandes Jorasses avec H. O. Jones et les guideJoseph Knubelet L. Croux[2]
  • 19 août 1911 : versant mer de Glace du Grépon H. O. Jones et R. Todhunter, et les guides Joseph Knubel et H. Brocherel[2]
  • 1914 première ascension en libre de la Dent du Géant avec Joseph Knubel
  • 14 juillet 1914 : arête Sud-Ouest du Gspaltenhorn (Alpes bernoises) avec S. Herford et les guides J. Knubel et H. Brantschen[2]

La point Young (3 996 m) des Grandes Jorasses, a été nommée en son honneur.

En escalade il ouvrit des voies en Grande-Bretagne au Lake District et à Snowdonia au Pays de Galles, où il organisa de 1907 à 1914 des rassemblements Pen-y-Pass (près de Snwodonia) auxquels participaient J. M. Archer Thompson, George Leigh Mallory, Siegfried Herford, John Percy Farrar et Oscar Eckenstein[3]

Première Guerre mondiale

Durant la guerre Young fut d'abord correspondant pour le News Chronicle, puis en tant qu'objecteur de conscience ambulancier pour les Friends' Ambulance Unit. Le 31 août 1931, il fut blessé par une explosion, et amputé d'une jambe[4]. Cela ne l'empêcha de continuer l'alpinisme après la guerre, avec une jambe artificielle, et de gravir les voies normales du Cervin en 1928, du mont Rose, des Petits Charmoz, de l'aiguille du Requin, du Grépon…[5]

Éducation

En 1920 il publia un manuel d'alpinisme intitulé Mountain Craft, auquel contribuèrent aussi Oscar Eckenstein et John Norman Collie. Le rédacteur de l'Alpine Club, John Percy Farrar, écrivit à Young : « The book is magnificent ... It will be standard for so long as mankind is interested in mountaineering. The profound amount of work put into it staggers me. »[4]

Il travailla pour la Rockefeller Foundation, passant beaucoup de temps en Allemagne. Il aida Kurt Hahn qu'il avait rencontré avant la Guerre à immigrer en Angleterre en 1934. Leur collaboration et leurs projets éducatifs naquirent le Duke of Edinburgh Award et l'International Award Association, ainsi que le mouvement Outward Bound après la Seconde Guerre mondiale[4].

Durant la Seconde Guerre mondiale, Young fut président de l'Alpine Club, et sous son impulsion le British Mountaineering Council fut créé en 1945[4] .

Références

  1. W. P. Spalding, The Roof Climber's Guide To Trinity (description pratique de tous les itinéraires), Cambridge, 1899 - Some References to Cambridge Night climpbing, Scottish Mountaineering Club Journal Volume 6 Number 2, mai 1900
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Yves Ballu, Les alpinistes, Éditions Glénat, 1997
  3. Alan Hankinson, The Mountain Men, Heinemann
  4. a, b, c et d Alan Hankinson, Geoffrey Winthrop Young: Poet, Educator, Mountaineer, Hodder & Stoughton, 1995
  5. Yves Ballu, Les alpinistes, p. 188

Ouvrages

  • Mountain Craft, Scribner, 1920 sur googlebooks
  • On High Hills : memories of the Alps , Dutton, 1927
    • (fr) Geoffrey Winthrop Young, Mes Aventures alpines, Editions V. Attinger, traduit par B. Lemoine, 1926,(rééd. 1936)
    • (fr) Geoffrey Winthrop Young, Nouvelles escalades dans les Alpes 910-1914,Victor Attinger , 1939
  • Collected Poems, 1936 sur googlebooks
  • Mountains with a Difference, 1951

Bibliographie

  • Alan Hankinson, Geoffrey Winthrop Young: Poet, Educator, Mountaineer, Hodder & Stoughton, 1995

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Geoffrey Winthrop Young de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Geoffrey Winthrop Young — um 1898 Geoffrey Winthrop Young (* 25. Oktober 1876 in London; † 6. September 1958 in London), war ein englischer Alpinist, Schriftsteller und Pädagoge. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Geoffrey Winthrop Young — D.Litt. (1876 – 1958) was a British climber and author of several notable books on mountaineering. He was also a poet of some distinction and an educator who sought alternatives.He began rock climbing shortly before his first term at Trinity… …   Wikipedia

  • Geoffrey Winthrop Young — (1876 – 1958) fue una escalador inglés y autor de varios libros sobre montañismo. Fue también poeta de cierta distinción y un educador que trató de encontrar formas de educación alternativas. Comenzó a escalar en roca justo antes de su primera… …   Wikipedia Español

  • Young (Familienname) — Young ist ein englischer Familienname (in der Bedeutung „jung“, „neu“, „unerfahren“ – ein Übername – oder als englische Schreibweise des chinesischen Namens Yang). Bekannte Namensträger Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O P Q …   Deutsch Wikipedia

  • Young (desambiguación) — Young es una voz inglesa que significa joven. Puede referirse a: Contenido 1 Toponimia 2 Apellido 2.1 Personajes 2.2 Personajes de ficción …   Wikipedia Español

  • Young Baronets — Sir William Young, 1st Baronet, of North Dean, and his family. There have been five Baronetcies created for persons with the surname Young, one in the Baronetage of England, one in the Baronetage of Great Britain and three in the Baronetage of… …   Wikipedia

  • Night climbing in Cambridge — Night climbing is a term used principally at Oxford and Cambridge universities, England, to describe the sport of climbing up the walls of colleges and public buildings, and exploring the rooftops. This activity is frowned on by college… …   Wikipedia

  • Josef Knubel — (* 2. März 1881 in St. Niklaus; † 31. Mai 1961 ebenda) war ein Schweizer Bergführer. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Erstbegehungen 3 Literatur …   Deutsch Wikipedia

  • John Percy Farrar — Captain John Percy Farrar DSO (1857 – 1929), also known as Percy Farrar and as J. P. Farrar, was an English soldier and mountaineer. He was President of the Alpine Club from 1917 to 1919 and a member of the Mount Everest Committee.FamilyFarrar… …   Wikipedia

  • Oscar Eckenstein — in the 1890s Oscar Johannes Ludwig Eckenstein (9 September 1859 – 1921) was an English rock climber and mountaineer, and a pioneer in the sport of bouldering. Inventor of the modern crampon,[1] he was an innovator in climbing technique and… …   Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.