Gare de Hausbergen

Gare de Hausbergen
Hausbergen
Localisation
Pays France
communes Schiltigheim (20 ha)
Bischheim (20 ha)
Hoenheim (8 ha)
Niederhausbergen (2 ha)
Souffelweyersheim (40 ha)
Mundolsheim (10 ha)
Coordonnées géographiques 48° 37′ 09″ N 7° 43′ 25″ E / 48.6191, 7.723548° 37′ 09″ N 7° 43′ 25″ E / 48.6191, 7.7235  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services Triage
Caractéristiques
Ligne(s) Paris - Strasbourg
Altitude 145 m
Historique
Mise en service 1904 (dépôt)
1906 (triage)

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Gare de Hausbergen

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Gare de Hausbergen

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Gare de Hausbergen

La gare de Hausbergen est une gare de triage ferroviaire, située au nord-ouest de Strasbourg sur la ligne Paris - Strasbourg, à trois kilomètres de la gare de Strasbourg.

Le triage s'étend sur 100 ha répartis sur le territoire de plusieurs communes : Schiltigheim (20 ha), Bischheim (20 ha), Hoenheim (8 ha), Niederhausbergen (2 ha), Souffelweyersheim (40 ha) et Mundolsheim (10 ha). Devant le nombre de communes concernées, et afin de n'en favoriser aucune, il fut décidé de donner le nom des collines de Hausbergen, au pied desquelles il se situe.

Le site comprenait également un important dépôt de locomotives à vapeur.

Sommaire

Site

Le Hausbergen est un ensemble de collines situées au nord-ouest de Strasbourg, principalement sur le territoire des communes de Niederhausbergen, Mittelhausbergen et Oberhausbergen. Le site a été le théâtre d'une bataille le 8 mars 1262 opposant l'évêque de Strasbourg, Walther de Geroldseck, à la ville de Strasbourg menée par ses bourgeois et soutenue par Rodolphe de Habsbourg, landgrave de Haute-Alsace et prétendant au trône du Saint Empire (dont il sera empereur en 1273, mettant ainsi fin au Grand Interrègne).

Historique

À la fin du XIXe siècle, la gare de triage de Strasbourg, située le long de la gare voyageurs centrale de Strasbourg, était devenue trop petite. La construction d'un nouveau triage fut alors envisagée.

Mis en chantier en 1902, le triage fut inaugurée en 1906. L'ancienne gare de triage devenant le dépôt pour les rames voyageurs de la gare centrale de Strasbourg.

Des voies réservées aux trains de voyageurs traversent la gare sur son flanc est. Sur l'extrême marge est se trouvent aussi trois voies d'environ deux kilomètres, une à large quai et deux d'attente, réservées aux militaires comme dans toutes les installations ferroviaires construites sous le régime allemand.

Sur la marge nord-ouest, le dépôt de locomotives, constitué de deux rotondes en grès des Vosges, est terminé en 1904. En face des rotondes se trouvait un chantier de combustibles d'une capacité de 7 000 tonnes. Un château d'eau de 500 à 600 m3 assurait l'alimentation des machines.

À partir de 1912, la construction d'une nouvelle ceinture de fortifications est entreprise autour de Strasbourg : deux forts surplombent le triage sur les collines de Hausbergen ; l'un d'eux est construit à l'extrémité nord du triage.

Une troisième rotonde, en béton armé, fut construite en 1927, complétée d'un atelier de réparation et d'un magasin.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les 27 mai et 25 septembre 1944, la gare de triage de Hausbergen fut bombardée par les Alliés, ainsi que Strasbourg et ses faubourgs. Après la libération de Strasbourg, le 23 novembre 1944, les Allemands restent retranchés dans les forts autour de Strasbourg ; ceux des forts situés à côté du triage tentèrent, en vain, de saboter les aiguillages et de détruire les trois ponts traversant le triage jusqu'au 29 novembre où ils se retirèrent. Mais le triage et ses alentours restèrent sous le feu des batteries allemandes jusqu'en avril 1945.

En 1954 le triage comportait :

  • 132,7 km de voies (la distance Strasbourg - Saint-Louis) dont 97,2 km de voies de manœuvres et 35,5 km de voies de circulation pour les locomotives et trains de passage ;
  • 476 aiguillages.

En 1970, le château d'eau ayant servi pour l'alimentation en eau potable de la main-d'œuvre lors de la construction du triage fut rasé pour laisser la place à la future autoroute A4.

Le château d'eau du dépôt, n'ayant plus d'utilité depuis la disparition des machines à vapeur, fut décapité en 1984 mais pas rasé.

L'ensemble des rotondes fut par contre rasé en 1986.

En 1988, le pont riveté de Bischheim fut démonté et remplacé par deux ponts parallèles ouverts à la circulation en 1992.

Au début des années 1990, le bâtiment principal de la gare fut remplacé par un nouveau bâtiment comprenant un bureau de douane destiné à vérifier les wagons quittant ou entrant en France.

L'ouverture des frontières de l'Europe communautaire, avec le départ de la douane, fit perdre beaucoup d'importance au triage de Hausbergen, d'autant plus que le trafic des conteneurs et le trafic des brasseries est traité par la gare marchandises de Strasbourg-Cronenbourg.

L'extrémité la plus proche de la gare voyageurs centrale de Strasbourg sert actuellement de dépôt pour une partie des rames voyageurs et une partie du dépôt sert de garage pour les motrices, voire les wagons, en attente de destruction.

La chute de l'activité Fret de la SNCF, couplé avec l'existence de plus petites gares marchandises spécialisées à Strasbourg (Marché-gare de Strasbourg-Cronenbourg et gare du Port du Rhin) et la relative proximité des gares de triage de Mulhouse-Nord et Woippy, ont conduit à l'annonce de sa fermeture pour l'année 2008. En fait, à partir du 1er juillet 2008, le tri par gravité en utilisant les bosses est abandonné en faveur du tri à plat, ce qui ralentit considérablement le débit du triage. Ce changement est dû à une politique de réduction des coûts de l'activité Fret ainsi qu'à l'obsolescence du système automatique (fabriqué par la société Saxby) qui datait de 1979. Cette opération va permettre à l'activité d'économiser 124 500 euros par mois.

Projet

La fermeture du triage est envisagée depuis plusieurs années.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gare de Hausbergen de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Hausbergen — est un ensemble de collines situées au Nord Ouest de Strasbourg, principalement sur le territoire des communes de Niederhausbergen, Mittelhausbergen et Oberhausbergen. Le site a été le théatre d une bataille le 8 mars 1262 opposant l évêque de… …   Wikipédia en Français

  • Liste de gares de France — Gare contemporaine (gare d Avignon TGV) Grande g …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Gares De France — Cet article liste l ensemble des gares ferroviaires situées en territoire français. Celles qui sont indiquées en italique sont désaffectées. Sommaire 1 Ain 2 Aisne 3 Allier 4 Alpe …   Wikipédia en Français

  • Liste des gares de Corse — Liste des gares de France Cet article liste l ensemble des gares ferroviaires situées en territoire français. Celles qui sont indiquées en italique sont désaffectées. Sommaire 1 Ain 2 Aisne 3 Allier 4 Alpe …   Wikipédia en Français

  • Liste des gares de France — Cet article liste l ensemble des gares ferroviaires situées en territoire français. Celles qui sont indiquées en italique sont désaffectées. Sommaire 1 Ain 2 Aisne 3 Allier 4 Alpe …   Wikipédia en Français

  • Liste des gares de france — Cet article liste l ensemble des gares ferroviaires situées en territoire français. Celles qui sont indiquées en italique sont désaffectées. Sommaire 1 Ain 2 Aisne 3 Allier 4 Alpe …   Wikipédia en Français

  • Liste des gares des Vosges — Liste des gares de France Cet article liste l ensemble des gares ferroviaires situées en territoire français. Celles qui sont indiquées en italique sont désaffectées. Sommaire 1 Ain 2 Aisne 3 Allier 4 Alpe …   Wikipédia en Français

  • Hoenheim — 48° 37′ 30″ N 7° 45′ 19″ E / 48.625, 7.7553 …   Wikipédia en Français

  • Hœnheim — Hoenheim Hoenheim Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Ligne de Strasbourg-Ville à Saint-Dié — Carte de la ligne …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»