Planètes de Star Wars: Knights of the Old Republic


Planètes de Star Wars: Knights of the Old Republic

Cette liste récapitule les planètes visitées de la série du jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic.

Sommaire

Dantooine

Dantooine est une planète couverte de plaines et des petites collines. Elle abrite l'académie Jedi, mais elle a été détruite par Dark Malak peu après que Revan est reçu sa formation de Jedi. Par la suite, L'Éxilée réussira à apaiser un conflit entre les fermiers et de réunir les maitres Jedi qui ont survécu à la purge. Malheureusement, Dark Traya assassinat rapidement les maitres Jedi réunis sur la planète.

Dxun

Article détaillé : Dxun.

Dxun est une lune d'Onderon que le joueur explore dans Star Wars: Knights of the Old Republic II - The Sith Lords. La planète est entièrement recouverte d'une jungle étouffante, conséquence d'un climat humide permanent. Au cours des Guerres mandaloriennes, les Mandaloriens établirent une base fortifiée sur Dxun, avant d'être délogés par les armées de la République galactique. Après la Bataille de Rakata Prime, le mercenaire Canderous Ordo, qui s'était autoproclamé nouveau Mandalore, s'établit sur la planète avec une poignée de guerriers mandaloriens. Lors de l'arrivée de l'Exilée sur cette lune, celle-ci s'allia à Mandalore afin de prêter assistance aux troupes loyalistes sur Onderon, tandis que plusieurs de ses compagnons restèrent sur Dxun afin d'explorer la tombe du Seigneur Sith Freedon Nadd.

Korriban

Article détaillé : Korriban.

Environ 7 000 ans avant la Bataille de Yavin, des Jedi noirs, chassés de l'Ordre et bannis de l'espace républicain, se réfugièrent sur cette planète et adoptèrent le titre de Sith, en hommage au peuple qui y résidait depuis des millénaires. Depuis ce jour, Korriban devint le cœur historique de l'Ordre Sith. La ville de Dreshdae abrita une académie où les adeptes du Côté obscur furent formés avant de rejoindre l'Ordre.

Dans Star Wars: Knights of the Old Republic, le joueur doit réussir à infiltrer l'académie, afin de pouvoir visiter les tombeaux des Seigneurs Sith qui s'y trouvent et qui abritent l'une des cartes stellaires.

Dans Star Wars: Knights of the Old Republic II - The Sith Lords, le joueur explore à nouveau l'académie, qui a été abandonnée après la Bataille de Rakata Prime, afin d'y retrouver un maître Jedi qui s'y serait réfugié.

Lehon

Lehon est le nom d'un système et de sa planète principale aussi connue sous le nom de Rakata Prime. Cette planète recouverte d'une multitude d'îles est le berceau de la civilisation Rakata, une espèce humanoïde caractérisée par une intelligence supérieure, mais aussi par une cruauté sans nom. Adeptes de l'esclavage, les Rakata dirigeaient un empire galactique sur des centaines de systèmes solaires plusieurs milliers d'années avant l'émergence de la République galactique. L'Empire Rakata a atteint son apogée environ 30 000 années avant la Bataille de Yavin, avant de tomber en décadence pour finalement disparaître 5 000 ans plus tard.

Au cours de cet apogée, le peuple Rakata construisit la Forge Stellaire en orbite de l'étoile autour de laquelle gravite Lehon : il s'agit d'une station spatiale capable de construire en un temps record toutes sortes de produits manufacturés (vaisseaux, armes, droïdes, etc.). Elle est en outre imprégnée du côté obscur de la Force. Elle fut réactivée par les Seigneurs Sith Dark Revan et Dark Malak en 3 958 avant BY, qui l'utilisèrent pour constituer une flotte de guerre inégalée dans toute la Galaxie. Selon les canons officiels, la Forge Stellaire aurait été détruite par la flotte de la République deux ans plus tard.

Dans le jeu Star Wars: Knights of the Old Republic, le groupe d'aventuriers se pose en catastrophe sur Lehon et rencontre l'une des dernières tribus Rakata restantes, qui les aide à désactiver le champ disruptif protégeant la Forge Stellaire.

Malachor V

Malachor V est une planète qui apparait dans le jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic II: The Sith Lords. C'est une planète de la Bordure Extérieure, dans le Système Malachor. Son terrain et son climat original sont inconnus.

Elle fut ravagée en 3 960 av. BY par l'ultime bataille des Guerres Mandaloriennes opposant les flottes de la République aux flottes Mandaloriennes. La planète fut ensuite peuplée exclusivement de Bêtes des Tempêtes.

Mandalore fut tué par Revan durant la bataille, mettant ainsi fin à la guerre, mais la planète fut à jamais mutilée, sa gravité instable la rendant dangereuse pour les vaisseaux en orbite.

C'est sur Malachor V que Revan et Malak se mirent en quête de la Forge stellaire et basculèrent du Côté Obscur.

La seule installation construite sur cette planète après cela fut l'Académie Sith, fondée par Dark Traya, qui servit notamment à la formation de Dark Nihilus et Dark Sion.

Manaan

La planète Manaan est un monde océan. Elle a été, durant la guerre civile des Jedi, l’une des planètes les plus célèbres et les plus fréquentées de la galaxie, en excluant Coruscant. La principale marchandise exportée est le précieux kolto, un légendaire remède qui était bien plus puissant que le Bacta. Cette denrée a permis la montée de Manaan dans la célébrité galactique, mais elle a aussi été mise sous le contrôle des Sith et de la République. Mais, les Selkaths, êtres amphibiens autochtones de la planète, ont réussi à conserver une ferme neutralité dans la guerre, en vendant son kolto aux deux factions de façon équitable. Mais cette neutralité a valu un redressement des lois locales, qui étaient devenues tellement strictes, que quiconque menaçait la paix, serait immédiatement mis à mort.

Pour permettre les allers et venues des touristes ou négociants, les Selkaths construisirent la magnifique et resplendissante cité d’Atho. Mais un jour, les sources de Kolto disparurent, de façon mystérieuse. Les légendes racontent que c’était dû à la colère ou à la mort du Progéniteur, un requin Firaxan géant, ancêtre mythique des Selkaths. Mais ce n’étaient là que des légendes jamais prouvées. Privée de son Kolto, et suite à sa victoire face aux Sith, la République se désintéressa de la planète. Alors les Selkaths, qui comprirent que sombrer dans l’oubli était désastreux pour eux, demandèrent leur adhésion à la République. Mais elle refusa, jugeant la planète inutile.

Devant ce refus, les Selkaths laissèrent Atho à l’abandon, et retournèrent dans l’autarcie, en se promettant de ne plus jamais sortir de leur enfermement. En moins d’un siècle, la hiérarchie avait été détruite, et des conflits pour l’autorité naquirent. Les Selkaths se divisèrent alors en petits clans isolés. Des milliers d’années durant, ils restèrent dans l’océan profond, oublièrent leur âge d’or, leur technologie et l’usage du Basic.

Durant l’Empire galactique, rares étaient ceux qui se souvenaient de ce monde. Mais l’Empereur, lui, la connaissait, et savait qu’elle renfermait de très précieux secrets. L’armée impériale débarqua sur la planète et réduisit les Selkaths restants en esclavage sans aucune difficulté. La ville d’Atho fut rebâtie par l’Empire et elle redevint un astroport touristique. Les Selkaths, alors esclaves, habitaient sur des îlots artificiels créés grâce à de vieux débris trouvés dans la mer. Le kolto, réapparu depuis peu, fut exploité secrètement par l'armée impériale. Mais l’Empire faisait peu attention à la pollution que leurs exploitations engendraient, et la mer devint inhabitable pour les Selkaths, qui avaient perdu espoir de se libérer de cet esclavage. Puis vint le jour où un étranger encapuchoné se présenta aux membres de l'ordre de Shasa, une société de Selkaths sensibles à la Force qui résistaient contre l'Empire. Il impressionna les Selkaths, qui virent en lui la réincarnation de Revan. Cet inconnu les aida à lancer une attaque surprise contre les forces impériales grâce à d'anciens égouts. Surpris et débordés les impériaux se replièrent vers leurs croiseurs, abandonnant les touristes. L'étranger (qui se révèlera être Dark Vador en personne) ordonna alors aux membres de l'ordre de massacrer les touristes. Ceux-ci d'abords étonnés, s'exécutèrent, probablement sous l'influence du côté obscur. Pourquoi Dark Vador fit-il cela ? Nul ne le sut jamais. Néanmoins, Ahto fut à nouveau abandonnée et Manaan sombra dans l'oubli...

La planète Manaan apparaît dans le jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic.

Nar Shaddaa

Article détaillé : Nar Shaddaa.

Onderon

Onderon est une planète au climat tempéré dont l'histoire est marquée par une forte instabilité politique à l'époque de l'Ancienne République. En 4 400 avant BY, la cité d'Iziz, où se concentre la majeure partie de la population onderonienne, fut conquise par le Seigneur Sith Freedon Nadd qui y instaura une dictature. Son despotisme déclencha une guerre civile entre lui et les opposants au régime. Bien que Naad mourut quelques décennies après le début de la guerre, celle-ci perdura entre ses partisans et ses opposants pendant près de quatre cents ans. Vers 4 000 avant BY, la situation s'apaisa grâce à l'intervention des Jedi, mais cette trêve fut de courte durée. Pendant près de cinquante ans, l'histoire d'Onderon fut jalonnée de conflits, notamment lors de la Guerre des Sith et surtout en 3 965 avant BY, année marquée par le début des Guerres mandaloriennes et la conquête de la planète par les Mandaloriens. La cité d'Iziz fut finalement reprise par la République grâce à la résistance du peuple onderonien mené par le général Vaklu et au génie tactique du Chevalier Jedi Revan.

La fin de la guerre n'apaisa cependant pas les esprits au sein de la population : une partie des onderoniens menée par la reine Talia défendait leur affiliation à la République, tandis que d'autres, sous l'impulsion du général Vaklu, estimaient que l'intervention de la République était moins à l'origine de la libération d'Iziz que le soulèvement populaire. Onderon bascula de nouveau dans la guerre civile lors de l'arrivée de l'Exilée sur Iziz. Le général Vaklu, secrètement affilié avec les Sith, prétexta une attaque de la République et décréta la loi martiale. Ses partisans attaquèrent le palais royal, où se trouvait la reine Talia, défendue par le Maître Jedi Kavar. L'histoire ne dit pas qui, de la reine Talia ou du général Vaklu remporta cette guerre civile.

Peragus II

Peragus II est une planète qui apparait dans le jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic II: The Sith Lords.

Petite planète située dans la Bordure Extérieure, elle produit une grande partie du carburant de cette fraction de la galaxie. Une première tentative de forage à même la surface a été entreprise, mais cette opération produisit une explosion qui provoqua la destruction d'une bonne partie de la planète, éjectant d'immenses astéroïdes en orbite. Ne pouvant se passer de cette source de carburant, la République se mit à forer dans les astéroïdes entourant la planète, mais cette fois en restreignant l'utilisation de blasters et autres armes explosives afin de limiter les risques d'explosion.

C'est sur cette planète que l'Exilée commença son voyage, dans une cuve de Bacta. Elle y rencontra Atton, un contrebandier originaire de la planète Nar Shaddaa et un robot, HK-50, un clone de HK-47 mais avec un fini gris. Ils furent contraints de fuir la planète suite à l'arrivée de Dark Sion à bord du Harbinger. Alors qu'ils tentaient d'échapper à celui-ci à bord de l'Ebon Hawk, un tir de blaster vint s'abattre sur un des astéroïdes, occasionnant ainsi une réaction en chaîne qui détruisit une bonne partie de la planète et du champ d'astéroïde l'entourant.

Une des planètes proches de Peragus II est Telos IV. Telos dépend du carburant de Peragus II pour poursuivre ses activités de reconstruction planétaire.

Taris

Taris apparaît dans Knights of the Old Republic (jeu vidéo) et Chevaliers de l'ancienne République (comics) à la date de 3 964 av.BY. Elle a été considérée comme la Coruscant de la bordure extérieure mais son organisation sociale n'a rien à voir avec celle de la planète-capitale. En effet, les espèces non-humaines ou les personnes de classe sociale basse pauvres étaient mal acceptées dans les niveaux supérieurs et devaient donc vivre dans les souterrains. Les humains des niveaux supérieurs de Taris étaient un peuple plutôt raciste et égoïste, puisqu'ils promouvaient leur planète comme étant riche et évoluée, pendant qu'ils niaient la pauvreté et les maladies de millions d'êtres qui peuplaient les sombres souterrains des splendides immeubles de la ville-grandeur planétaire.

Elle fut entièrement rasée par la flotte de Dark Malak, celui-ci voulant tuer la Jedi Bastila Shan et ses compagnons, dont Revan, qui tentaient de fuir la planète. Les quelques survivants se réfugièrent dans les zones souterraines encore intactes.

Au cours des siècles, Taris a été progressivement réhabitée, bien qu'une grande partie de la planète soit encore en ruine. Boba Fett y posséda un appartement.

Tatooine

Article détaillé : Tatooine.

Telos IV

Telos IV est la planète natale de Carth Onasi ainsi que de Xanatos. Sa surface fut entièrement détruite pendant la Guerre Civile Jedi, bombardée par Saul Karath. Son écosystème fut gravement perturbé. Elle est une des premières planètes à bénéficier du Programme de Restauration, visant à rétablir un climat biologique stable, avec l'importation d'espèces animales et végétales. Le pôle de la planète abrite une Académie Jedi, sous la tutelle d'Atris. L'immense station spatiale Citadelle est en orbite autour de Telos.

Yavin Prime et Yavin IV

Article détaillé : Yavin.

Planètes mentionnées dans la duologie

Ceci est une liste de planète qui sont mentionnées dans le jeu et qui ont une importance minime dans la saga.

  • Deralia est la planète d'origine de la personnalité programmée de Revan.
  • Dersonn III est une planète dont Hanharr a massacré la population. Les survivants sont devenus des esclaves.
  • Ordo est la planète d'origine de Canderous Ordo. Cette planète est composée d'un désert qui recouvre presque entièrement la surface, sauf à l'équateur qui est couverte de végétation.
  • Serroco est une planète qui a été dévastée par les guerres mandaloriennes, de nombreux survivants ont immigré vers Nar Shaddaa.
  • Talravin est la planète d'origine de Bastila Shan.

Voir aussi

Liens internes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Planètes de Star Wars: Knights of the Old Republic de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires: