De Gheltshende


De Gheltshende

De Gheltshende est l’une des chambres de rhétorique de Bailleul.

Sommaire

Bref historique

Hôtel de ville et beffroi de la ville de Bailleul actuelle

En 1527, une chambre de Bailleul, Rethorycke van Belle, participa à une compétition à Nieuport, organisée à l’occasion de la procession du sacrement[1]. La Gheltshende de Bailleul obtint ses lettres d’octroi et de confirmation lorqu’elle fut baptisée, le 10 août 1531[2], par la chambre principale de la région, Alpha & Omega d’Ypres. Selon Flahault, la compagnie avait été constituée en tant que confrérie déjà en 1482, après une épidémie de peste. Selon les kostuimen, coutumes, de la ville et châtellenie de Belle, de 1632, la ville comptait à cette époque cinq rhétoriques (vijf rethorike)[1].

De Gheltshende portait dans son blason : un lion tenant dans une de ses griffes un glaive, et dans l'autre une banderole avec la devise de la société ; au-dessus du lion, l’Esprit Saint sortant d'un nuage et entouré de rayons[2],[3].

Les chambres des Gelsenders et des Spaderyken de Bailleul participèrent en 1786 au grand concours de tragédie que la guilde de Bergues-Saint-Winoc offrit en 1786 à ses sœurs des villes voisines et de l'étranger[4].

Sources

Références

  1. a et b Bruaene
  2. a et b Diegerick 137
  3. Diegerick 147 ; « Gheconfirmeert (10 août 1531) de tytele van Belle gheseyt Gheltshende, ende huere parure; ende in de standaert te moghen stellene eenen leeu hebbende in d’eenen claeu een zwerdt ende in dandere claeu een rolleken daer inne gheschreven Ghelthende [sic, boven den leeu eenen gheest dalende uuter wolke met radyen] ».
  4. De Baecker 218

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article De Gheltshende de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chambre de rhétorique — Les chambres de rhétorique étaient des réunions où se retrouvaient les gens d un même métier ou d un même quartier, les Rederijkers ; ces « compagnies de quartier » prennent goût à des réunions où se développe une certaine… …   Wikipédia en Français

  • De Avonturiers — est une chambre de rhétorique de Warneton en Flandre Sommaire 1 Bref historique 2 Littérature 3 Sources 4 …   Wikipédia en Français

  • De Baptisten — est une chambre de rhétorique de la ville de Bergues (Sint Winoksbergen en néerlandais), appelée aussi Tgeselscipe ende tytele van Onrusten geseyt Baptisten (la compagnie et titre des remuants dits baptistes), les Baptisten et Onrusten in… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Michel (chambre de rhétorique) — De Kersouwe (les Carsonniers) ou Sint Michiel (saint Michel) est une chambre de rhétorique de Dunkerque. Bref historique Couverture de Keyser Carel den Vijfden, Tonneel spel door M. de Swaen, réédition du XIXe siècle de la pièce de De Swaen,… …   Wikipédia en Français

  • De Royaerts — est l’une des chambres de rhétorique de la ville de Bergues (Sint Winoksbergen en néerlandais). Sommaire 1 Bref historique 1.1 XVe – XVIe siècle 1.2 XVIIe – XVIIIe siècle …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.