Revan


Revan
Revan
Personnage de fiction apparaissant dans
Darth Revan Cosplay - Motor City Comic Con 2008 Retouched.png
Cosplay de Dark Revan avec deux sabres lasers
Nom original Darth Revan, The Revanchist
Alias Dark Revan, Le Revanchiste[1]
Naissance Inconnue (vers 4000 avant BY)
Origine Probablement dans les Régions inconnues au-delà de la Bordure extérieure
Genre Homme[1]
Espèce Humain
Activité(s) Général Jedi
Ancien Seigneur Noir des Sith
Caractéristique(s) Personnalité reprogrammée
Affiliation Sith, Jedi
Entourage Maîtres :
Arren Kae
Kreia
Dorak
Zhar Lestin
Apprenti :
Dark Malak
Autres :
Bastila Shan et les autres membres de l'équipage de l'Ebon Hawk
Créé par Drew Karpyshyn et BioWare
Voix Rino Romano (anglais)
Première apparition Star Wars: Knights of the Old Republic (2003)

Revan est un personnage fictif de l'univers Star Wars apparaissant pour la première fois dans le jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic de BioWare. Son histoire se déroule 40 siècles avant celle racontée dans les films.

Revan est un nom qui désigne deux personnalités d'une même personne : un Jedi devenu Sith connu sous le nom de Dark Revan puis un héros de l'Ancienne République dont la personnalité a été reprogrammée. L'histoire de Revan est principalement développée dans Star Wars: Knights of the Old Republic qui narre la quête d'une arme antique par Revan reprogrammé, la Forge Stellaire, et donne des éléments sur la première quête qui l'y avait mené alors qu'il était encore Dark Revan. Son histoire en amont de ces quêtes est développée dans le comics Chevaliers de l'ancienne République et des ouvrages de références sur l'univers de l'Ancienne République. Son histoire en aval est évoquée par touches dans Star Wars: Knights of the Old Republic II: The Sith Lords et également dans d'autres fictions de l'univers étendu de Star Wars.

L'identité de Revan, reprogrammée par les Jedi, est le pivot de son histoire et constitue le twist du jeu Star Wars: Knights of the Old Republic où le joueur découvre, vers la fin du jeu, que le héros qu'il incarne n'est autre que l'ancien Seigneur Noir des Sith. Le personnage s'est rapidement imposé comme l'un des personnages majeurs et appréciés de l'Ancienne République que ce soit par les critiques ou par les fans de Star Wars.

Sommaire

Histoire

Chevalier de l'ancienne République

Les origines de Revan ne sont pas connues avec certitude. Kreia, qui fut son Maître, estimait qu'il était né dans les Régions inconnues au-delà de la Bordure extérieure[2]. Il a suivi une formation de Jedi sous la tutelle de plusieurs Maîtres, dont Kreia sur Coruscant et Dantooine[3]. Il fit partie des Jedi ayant milité pour une intervention lors des Guerres mandaloriennes. Il souhaitait que les Jedi conquièrent les territoires abandonnés aux Mandaloriens. Ceci lui valut le surnom de « Revanchiste » (Revanchist). Une fois le génocide des Cathars par les Mandaloriens mis au jour, il partit en guerre avec un groupe de Jedi contre l'avis du conseil. Avec son apprenti Alek Squinquargesimus, il fut mis en garde par le Conseil qui s'inquiétait que son envie de conquête ne le dévore. Il réunit une armada pour combattre les Mandaloriens dans ce qu'il nomma lui-même une « croisade Jedi ». Revan, à la tête des forces Jedi, défit les Mandaloriens en tuant leur chef spirituel, Mandalore l'Ultime. Il cacha son casque, artefact sans lequel les Mandaloriens ne pourraient plus avoir de chef, sur Korriban.

La quête de la Forge Stellaire

Sur Malachor V, lors de la dernière bataille de cette guerre, Revan et Alek basculèrent dans le Côté obscur de la Force et se mirent en quête d'une antique arme de conquête, la Forge Stellaire. Les raisons de ce revirement sont inconnues mais les deux hommes partirent pendant un an sur les traces des Sith. À son retour, Revan s'autoproclama Seigneur Noir des Sith et prit son lieutenant et ami Alek comme apprenti. Il prit le nom de Dark Revan et son apprenti celui de Dark Malak. Ils découvrirent la Forge Stellaire et constituèrent une armada puissante. Revan renonça finalement à la puissance de la Forge, conscient que celle-ci était trop dangereuse pour lui permettre de créer un empire viable. Il partit alors à la conquête de la Galaxie et prit sans peine possession d'une bonne partie de la Bordure Extérieure.

Il fut finalement coupé dans sa progression car capturé par un groupe de Jedi menés par Bastila Shan. Dark Malak, sentant l'opportunité de se débarrasser à la fois des Jedi et de son Maître, trahit ce dernier mais ne parvint pas à les tuer. Revan prisonnier, Dark Malak prit les commandes des forces Sith. Sur Deralia, le Conseil Jedi ordonna la reprogrammation de la personnalité de Revan et fit effacer ses souvenirs.

Le « nouveau » Revan se réveilla amnésique à bord de l'Endar Spire, un vaisseau républicain commandé par Bastila Shan et traqué par les forces Sith. Il parvint à s'en échapper avec l'aide de Carth Onasi, un soldat républicain. Ils prirent un module de secours et s'écrasèrent dans la ville haute de la planète Taris alors sous l'emprise d'un blocus organisé par les Sith. Les deux hommes partirent à la recherche de Bastila Shan et la retrouvèrent dans la ville basse. Ensemble, ils parvinrent à fuir Taris pour se réfugier dans l'Enclave Jedi de Dantooine. Ils y découvrirent l'existence de la Forge Stellaire que convoitait de nouveau Dark Malak. Ils partirent alors à la recherche des Cartes Stellaires cachées à travers la Galaxie qui, elles seules, pouvaient leur révéler l'emplacement de la Forge. Pris au piège avec son groupe par l'amiral Saul Karath, Revan fut emprisonné sur le Léviathan. Il parvint à s'enfuir mais Dark Malak eut le temps de lui révéler sa véritable identité ainsi que le double jeu de Bastila Shan, qui était au courant mais lui avait caché la vérité. Dark Malak parvint à capturer la Jedi et la fit basculer dans le Côté obscur de la Force. Revan et ses compagnons rencontrés au gré de sa quête découvrirent finalement toutes les Cartes Stellaires et rejoignirent le système de Lehon où elle se trouvait. Ils réussirent à aborder la Forge grâce à l'aide des forces républicaines. En effet, la Forge Stellaire était lourdement gardée par la flotte Sith dont la coordination était facilitée par Bastila Shan et ses pouvoirs. Revan y affronta Dark Malak et le défit. Il parvint également, selon les canons officiels, à ramener Bastila Shan à la raison notamment en lui révélant son amour pour elle[1]. Celle-ci n'utilisa alors plus la méditation de combat pour assister l'armada Sith qui perdit la bataille de Rakata Prime qui s'acheva par la destruction de l'arme antique.

Article connexe : Scénario de Knights of the Old Republic.

Vers l'inconnu

Dans Star Wars: Knights of the Old Republic II - The Sith Lords, on en apprend plus sur ce qui est arrivé à Revan après la bataille de Rataka Prime. Selon son ancien Maître, Kreia, il est parti combattre dans les Régions inconnues de la Galaxie contre une faction connue sous le nom de « Vrais Sith ». Il remit également le casque de Mandalore à son compagnon Canderous Ordo pour que celui-ci puisse réunir les clans Mandaloriens que Revan avait fait éclater après la bataille de Malachor V. On sait que l'Exilée tenta de le rejoindre dans son combat dans les Régions inconnues mais on ne sait pas ce qui s'y est passé. 300 ans après son départ, l'histoire veut que Revan ne soit pas revenu des Régions inconnues. Vers 1000 avant BY, plusieurs Sith s'inspireront de l'exemple Dark Revan : Dark Bane qui trouva un holocron du Seigneur noir sur Lehon[4] et Dark Rivan qui s'identifia à Revan après la lecture d'un manuscrit Sith mal orthographié[5].

Histoires alternatives

Selon les canons de Star Wars, Revan est un homme ayant suivi le Côté lumineux de la Force après sa reprogammation[1]. En effet, dans Star Wars: Knights of the Old Republic, le joueur qui l'incarne alors qu'il est amnésique peut choisir qu'il soit une femme et qu'il suive le chemin du Côté obscur. Cette section présente les principales différences dans l'histoire du personnage selon les choix alternatifs du joueur.

Lors de la deuxième quête de la Forge Stellaire, racontée dans le jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic, Revan peut rejoindre Bastila Shan dans le Côté obscur de la Force ou tenter de la convaincre de rejoindre le Côté lumineux. Dans le premier cas, il tue ses compagnons de l'Ebon Hawk et parvient à rejoindre la Forge avec l'aide de Bastila Shan. Il y tue Dark Malak et reprend le commandement de l'armada Sith. Dominant la République, il ne la détruit finalement pas et disparaît un jour. Un holocron de Bastila Shan est retrouvé sur Korriban où elle raconte que les Sith ont perdu la guerre suite à la disparition de leur Maître. Celui-ci est parti dans les Régions inconnues pour stopper une grave menace ayant été à l'origine des Guerres mandaloriennes. S'il reste du côté Lumineux il peut tenter de ramener Bastila à la raison, s'il y arrive elle se joindra à lui pour éliminer Dark Malak mais si le joueur échoue il doit la tuer pour aller affronter le seigneur Sith.

Si le joueur choisit d'incarner une femme dans Star Wars: Knights of the Old Republic, l'intrigue romantique est modifiée : Juhani révèle son amour à Revan (au lieu de son amitié si c'est un homme) et l'histoire d'amour principale ne concerne plus Bastila Shan mais Carth Onasi. Le joueur peut choisir de tuer ce dernier s'il rejoint le Côté obscur de la Force ou s'il reste dans le Côté lumineux, Onasi se fait tuer par Bastila Shan.

Caractéristiques

Personnalité et aptitudes

La personnalité de Revan après sa reprogrammation n'est pas décrite car c'est le joueur qui la décide dans Star Wars: Knights of the Old Republic où il est alors amnésique. L'ancienne personnalité de Revan est décrite par des indications générales : il est avide de conquête et il a un esprit de revanche. Le nom de Revan, comme celui de la majorité des Sith dans l'univers Star Wars est vraisemblablement inspiré d'une autre langue que l'anglais. Il fait écho à son surnom de Revanchist et vient donc peut-être du mot français « revanche »[6]. Les raisons exactes de son basculement dans le Côté obscur de la Force sont inconnues. Une fois autoproclamé Seigneur Noir des Sith, sa personnalité est corrompue par le mal et correspond aux traits de caractère classiques des Sith.

La Force confère à Revan des pouvoirs très puissants de Jedi et de Sith dont la télékinésie et le pouvoir de contrôler la foudre[1]. Il est représenté combattant avec deux sabres lasers dans Star Wars: Knights of the Old Republic II: The Sith Lords, ce qui pourrait signifier qu'il maîtrise le style combat Jar'Kai, qui permet de combattre avec deux sabres à la fois. En outre, il parle de multiples langues (basic, hutt, mando'a...)[1]. Fin tacticien, ses assauts faisaient peu de victimes civiles en prévision de la construction d'un empire Sith stable ce qui contraste avec Dark Malak qui, quand il a pris le commandement de la flotte Sith s'est révélé être un impitoyable meurtrier de masse[7].

Apparence et voix

La véritable apparence de Revan est inconnue. En effet, le personnage est principalement visible dans le jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic où le joueur peut choisir son apparence. Il peut également choisir son sexe mais, selon les canons officiels, Revan est un homme, ce qui limite les apparences de Revan proposé par le jeu à 15[1],[8]. Il existe également un spot publicitaire où un acteur incarne vraisemblablement Revan qui pourrait donner des indications sur son aspect physique[9],[10]. Dans le comics Chevaliers de l'ancienne République, il est toujours représenté encapuchonné et son visage n'est pas visible.

Dark Revan est quant à lui toujours représenté avec une armure qui couvre tout son corps[11]. Étant donné que le joueur peut choisir le sexe de Revan dans Star Wars: Knights of the Old Republic, cette armure ne possède pas de marques masculines particulières et reste assez neutre (robe, plastron large, etc.)[6] Dark Revan porte toujours un capuchon accroché à une cape grise, des gants et des bottes blindées. Il porte un masque mandalorien qu'il découvrit sur la planète des Cathars. Celui-ci avait appartenu à une femme qui s'était opposé au génocide des Cathars par les Mandaloriens et qui avait été tuée en les protégeant[12]. Les attributs mandaloriens sont apparus dans l'univers Star Wars avec le casque de Boba Fett, celui-ci avait beaucoup contribué à la notoriété du personnage en renforçant le mystère autour de celui-ci[13].

Cosplay de Dark Revan en armure lors du Comic-Con

Les dialogues de Revan ne sont pas doublés dans Star Wars: Knights of the Old Republic mais on peut entendre sa voix lors des combats. Le doublage anglais a été enregistré par Rino Romano.

Accueil

Le personnage de Revan a été globalement bien accueilli par la presse spécialisée et par les fans de Star Wars. Pour 1UP.com, Dark Revan est un méchant convaincant. Il permet à Knights of the Old Republic d'être soit une histoire de rédemption si le joueur suit le Côté lumineux de la Force soit une histoire dans la continuité du personnage s'il suit le Côté obscur[14]. En 2008, Jesse Schedeen a établi pour IGN.com des listes des meilleurs méchants et des meilleurs héros de l'univers Star Wars. Dark Revan et Dark Malak sont arrivés cinquièmes méchants favoris de la rédaction, le site estimant notamment leurs apparences respectives comme mémorables, le génie tactique de Dark Revan comme impressionnant et la lutte entre les deux Sith en font des figures tragiques[7]. Revan ne fut pas sélectionné par la rédaction dans le top des meilleurs héros de l'univers Star Wars mais fut choisi comme héros favori par les lecteurs, ce qui témoigne de sa popularité auprès des fans[9]. Il fut un héros par deux occasions, avec sa première personnalité lors des Guerres mandaloriennes et avec sa deuxième personnalité et la rédemption[15]. Des figurines de Revan ont été éditées à destination de ces fans par Hasbro[6]. Revan fait partie des personnages de l'univers étendu de Star Wars les plus appréciés par les fans[15],[16].

Le twist final du jeu qui intervient juste avant la découverte de la dernière Carte Stellaire révèle au joueur la véritable identité de Revan. Ce procédé, marque de fabrique commune de l'univers Star Wars et du développeur BioWare, a contribué à amplifier la popularité du personnage[17],[15]. Celui-ci change en effet toute la perception que le joueur avait du contexte de l'Ancienne République, développé pour la première fois à l'occasion de Knights of the Old Republic[18]. Il ajoute également in extremis une dimension supplémentaire au duel final entre Revan et Dark Malak, la revanche du maître, qui est d'autant plus forte si le joueur suit le Côté obscur[19]. Si le joueur suit le Côté lumineux, il se verra accablé par la révélation, qui implique la trahison de Bastila Shan mais aussi, qui peut éclairer sur son basculement dans le Côté obscur de la Force et permettra au joueur de la ramener à la raison[20]. Ce twist est considéré par les critiques comme l'un des coups de théâtre les plus marquants de l'histoire du jeu vidéo[18],[19].

Liste des apparitions

Jeux vidéo
Bandes dessinées
n°0 - épisode Crossroads
n°9 - épisode Flashpoint Interlude: Homecoming
n°15 - épisode Days of Fear, Part 3
n°42 - épisode Masks (flashback)
n°6 - épisode Shadows and Light (vision)
Romans
  • Star Wars : Dark Bane - La Voie de la destruction (holocron)

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Rodney Thompson, Sterling Hershey, John Jackson Miller, Abel G. Peña, Knights of the Old Republic Campaign Guide, Wizards of the Coast, 19 août 2008, 224 p. (ISBN 0786949236), p. 154-155 (Darth Revan, Prodigal Knight) .
  2. (en) « Some said that Revan was born in the Outer Regions, beyond the Rim, and that's what called to him during the Mandalorian Wars… and after. It was the call of home. » (Certains disent que Revan est né dans les Régions inconnues, au-delà de la Bordure extérieure, et c'est ce qui l'a guidé lors des Guerres mandaloriennes… et après. C'était l'appel du foyer.), Kreia, Star Wars: Knights of the Old Republic II: The Sith Lords.
  3. (en) « Revan had many Masters, Zhar, Dorak, Master Kae before Kae left for the Wars. » (Revan a eu plusieurs Maîtres, Zhar, Dorak, Maître Kae avant que Kae ne le quitte pour les Guerres), Mical, Star Wars: Knights of the Old Republic II: The Sith Lords.
  4. (en) « My time here is ended. Take what I have taught you and use it well » (Mon temps ici est terminé. Prends ce que je t'ai enseigné et utilise le bien), holocron de Revan, Star Wars : Dark Bane - La Voie de la destruction.
  5. (en) Ryder Windham, Jedi vs. Sith: The Essential Guide to the Force, Del Rey, 27 novembre 2007, 256 p. (ISBN 0-345-49334-6) .
  6. a, b et c (en) « Darth Revan », analyse de la figurine Hasbro, OAFE.
  7. a et b (en) « Top 15 Star Wars Villains: #5 – Darth Revan & Darth Malak » de Jesse Schedeen, 17 avril 2008, IGN.com.
  8. [image] Apparences possibles de Revan dans Star Wars: Knights of the Old Republic.
  9. a et b (en) « Readers' Choice: Top Star Wars Heroes: #1 – Revan » de Jesse Schedeen, 22 août 2008, IGN.com.
  10. [vidéo] (en) Spot publicitaire de Star Wars: Knights of the Old Republic.
  11. [image] Portrait de Dark Revan.
  12. (en) John Jackson Miller, Star Wars: Knights of the Old Republic n°42 - Masks, Dark Horse Comics, 17 juin 2009, 40) p. .
  13. (en) Dale Pollock, Skywalking: The Life and Films of George Lucas, Da Capo Press, 30 mai 1999, 368 p. (ISBN 0306809044) .
  14. (en) « Knights of the Prequel Triology », 7 décembre 2004, 1UP.com.
  15. a, b et c (en) « Top 50 Star Wars Expanded Universe Characters - 9. Revan » d'Adam Rosenberg, UGO Entertainment.
  16. (en) « Players Wanted: Soulcalibur's Star Wars Fighters - Revan » de Jesse Schedeen, 5 août 2008, IGN.com.
  17. (en) « Eight Bioware Moments That Shocked Us » de Robert Workman, 3 novembre 2009, GameDaily.
  18. a et b (en) « Oh. My. God!!! - 2003: You are Darth Revan », 2 septembre 2008, Edge Online.
  19. a et b (en) « Top 25 Video Game Spoilers - 4. Darth Revan's identity revealed » de Chris Buffa, 13 mai 2009, GameDaily.
  20. (en) « Emotion, Frustration, Loss of Control » de Davneet Minhas, 25 juin 2009, Gamasutra.
Bon article
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 24 janvier 2010 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Revan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rèvan — m bot., {{c=1}}v. {{ref}}ivančica{{/ref}} …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • révan — prid. 〈odr. rêvnī〉 koji se trsi, koji se usrdno trudi; marljiv, revnostan ✧ {{001f}}rus …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • revan — rèvan m DEFINICIJA bot., v. ivančica …   Hrvatski jezični portal

  • revan — révan prid. <odr. rȇvnī> DEFINICIJA koji se trsi, koji se usrdno trudi; marljiv, revnostan ETIMOLOGIJA rus. revnívyj …   Hrvatski jezični portal

  • Revan — For the capital city of Armenia, see Yerevan. Revan Star Wars: Knights of the Old Republic character Revan in Star Wars: Knights of the Old Republic …   Wikipedia

  • revan — sf., esk., Far. revān Giden, yürüyen Arabalarımıza binip Tiran yoluna revan, âdeta, kır gezintisine çıkmış bir aile hâlinde idik. Y. K. Karaosmanoğlu Birleşik Sözler devrirevan tahtırevan Atasözü, Deyim ve Birleşik Fiiller revan olmak …   Çağatay Osmanlı Sözlük

  • revân — (F.) [ ناور ] 1. giden. 2. akan. 3. ruh. ♦ revan olmak gitmek, yola koyulmak …   Osmanli Türkçesİ sözlüğü

  • Revan — This interesting name is of early medieval English origin, and developed from a nickname for a thievish or dark haired person, from the Middle English raven , a development of the Old English pre 7th Century hraefn . In some cases it may be from… …   Surnames reference

  • REVAN — f. Giden, akıcı. * Derhal. * Ruh, can. Nefs i nâtıka. * Edb: Su gibi akıp giden güzel söz …   Yeni Lügat Türkçe Sözlük

  • revan olmak — yola çıkmak …   Çağatay Osmanlı Sözlük