Condensation acyloïne


Condensation acyloïne

La condensation acyloïne est une réaction réductive de couple entre deux esters carboxyliques, utilisant du sodium métallique et menant à une α-hydroxycétone, ou acyloïne[1],[2],[3].

Équation générale d'une condensation acyloïne

La réaction a un meilleur taux de réussite si R est aliphatique et inerte. Pour permettre la condensation, la réaction doit se dérouler dans un solvant aprotique avec un point d'ébullition élevé, comme par exemple le benzène ou le toluène. L'utilisation d'un solvant protique mène à une réduction de Bouveault-Blanc des deux esters plutôt qu'une condensation. En fonction toutefois de la taille du cycle et de l'encombrement stérique, mais pas de la dilution, la condensation acyloïne des diesters favorise en général les cyclisations intramoléculaires plutôt que les polymérisations intermoléculaires.

condensation acyloïne d'un diester

Sommaire

Mécanisme réactionnel

La réaction consiste en quatre étapes :

Mécanisme réactionnel d'une condensation acyloïne
(1) ionisation oxydative de deux atomes de sodium sur la double liaison des deux molécules d'ester, les transformant en radicaux
(2) les radicaux libres des deux molécules se couplent (de type couplage de Würtz) formant un dérivé homolytique des deux esters. Cette formation est suivie de deux éliminations d'alkoxy, une de chaque côté, menant à une 1,2-dicétone.
(3) à nouveau ionisation oxydative de deux atomes de sodium sur les double liaisons des deux fonctions cétone, avec au final formation d'un énodiolate de sodium .
(4) neutralisation par l'eau, formant un énodiol, qui se tautomérise ensuite en acyloïne[4].

Variations

Méthode de Rühlmann

Cette méthode, décrite par K. Rühlmann[5], utilisé du chlorure de triméthylsilyle comme piège chimique, permettant de réduire l'efficacité des réaction en compétition. Cette méthode permet d'accroitre considérablement le rendement. Le clivage hydrolytique du silyléther donne l'acyloïne. Pour permettre un clivage doux, on peut utiliser dans certains cas du méthanol.

Méthode de Rühlmann

On utilise habituellement comme solvants le toluène, le dioxane, le tétrahydrofurane ou des dialkyléthers acycliques. Il a déjà aussi utilisé avantageusement la N-méthyl-morpholine.

Notes et références

  1. Bouveault, L., and R. Loquin, « Action du sodium sur les éthers des acides monobasiques à fonction simple de la série grasse », dans Comptes. Rendus., vol. 140, 1905, p. 1593–1595 [texte intégral] 
  2. Finley, K. T., « The Acyloin Condensation as a Cyclization Method », dans Chemical Reviews, vol. 64, no 5, 1964, p. 573–589 [lien DOI] 
  3. Bloomfield, J. J.; Owsley, D. C.; Nelke, J. M. ↑ Acyloin condensation [1]
  4. Rühlmann K., « Die Umsetzung von Carbonsäureestern mit Natrium in Gegenwart von Trimethylchlorsilan », dans Synthesis, no 5, 1971, p. 236–253 [lien DOI] 

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Condensation acyloïne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acyloïne — Structure d une acyloïne. Les acyloïnes ou α hydroxy cétones sont une classe de composés organiques possédant un groupe carbonyle et un groupe hydroxyle sur le carbone en α du groupe carbonyle. Elles diffèrent ainsi des cétols qui ont le groupe… …   Wikipédia en Français

  • Alpha-tropolone — Général Nom IUPAC 2 hydroxy 2,4,6 cycloheptatrién 1 one Synonymes 2 hydroxyt …   Wikipédia en Français

  • Ion Radicalaire — Un ion radicalaire est une espèce radicalaire libre portant une charge. Ces espèces se rencontrent principalement en chimie organique comme intermédiaires de réaction Anions radicalaires De nombreux composés aromatiques peuvent subir une… …   Wikipédia en Français

  • Ion radicalaire — Un ion radicalaire est une espèce radicalaire libre portant une charge. Ces espèces se rencontrent principalement en chimie organique comme intermédiaires de réaction Anions radicalaires De nombreux composés aromatiques peuvent subir une… …   Wikipédia en Français

  • Benzoïne — Général Nom IUPAC 2 hydroxy 1,2 di(phényl)éthanon …   Wikipédia en Français

  • ESTERS — Les esters sont les produits qui résultent de la perte d’une molécule d’eau (H2O) entre un oxacide et un alcool. Les esters carboxyliques qui font l’objet de cet article sont donc des produits issus de la combinaison d’un acide carboxylique R… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.