Cimetière de Chamonix-Mont-Blanc


Cimetière de Chamonix-Mont-Blanc

Le cimetière de Biollay est l'un des trois cimetières de la commune de Chamonix-Mont-Blanc en Haute-Savoie. les deux autres sont le petit cimetière du temple au sein même du centre-ville, et le cimetière d'Argentière[1].

Le monument aux morts

Ce cimetière, établi à l'emplacement actuel près bien des vicissitudes en novembre 1913[1], contient 2 300 tombes[2] dont celles de personnages illustres de la commune ainsi que de nombreux alpinistes qui ont trouvé la mort dans le massif du Mont-Blanc.

Sommaire

Charles Bozon

Charles Bozon (né le 15 décembre 1932 à Chamonix-Mont-Blanc, skieur alpin français membre du Club des Sports Chamonix-Mont-Blanc, est mort le 7 juillet 1964 dans une avalanche à l’Aiguille Verte.

Les membres de sa famille : Michel et René.

Marcel Burnet

La tombe de Marcel Burnet

Marcel Burnet, né en 1907 et mort en 1977, guide[3] de la Compagnie des guides de Chamonix et compagnon de cordée de Roger Frison-Roche[4].

Son nom a été donné à l'une des allées du village-piéton de Chamonix-Sud au sein du quartier de l'aiguille du Midi.

Edmond Désailloud

Plaque au sein du village-piéton de Chamonix-Sud
La tombe d'Edmond Desailloud
Détail de la tombe d'Edmond Desailloud

Philippe-Edmond Désailloud, né en 1914, mort en 1983 et inhumé au cimetière de Biollay à Chamonix-Mont-Blanc, est un homme politique français. Il fut la cheville ouvrière de plusieurs projets dont le téléphérique de l'aiguille du Midi, le tunnel du Mont-Blanc et le village-piéton de Chamonix-Sud.

Conseiller général du canton de Chamonix-Mont-Blanc de 1945 à 1964, puis de 1970 à 1976, il était le propriétaire d'une partie des terrains situés au sud de Chamonix sur lesquels a été construit le village-piéton de Chamonix-Sud.

L'une des places de ce village-piéton a reçu le nom de place Edmond-Désailloud.

Roger Frison-Roche

La tombe de Roger Frison-Roche

Roger Frison-Roche, né à Paris le 10 février 1906 et mort à Chamonix-Mont-Blanc le 17 décembre 1999, est un explorateur et écrivain français.

Michel Payot

La tombe du Dr Michel Payot

Joseph Ravanel Le Rouge

La tombe de Joseph Ravanel Le Rouge

Joseph Ravanel, né le 8 février 1869 et mort en novembre 1931, était un guide de haute montagne de Chamonix. Il était surnommé « le Rouge », en raison de sa chevelure rousse. Il eut notamment comme clients Albert Ier de Belgique et surtout Émile Fontaine avec lequel il réalisa de nombreuses premières dans le massif du Mont-Blanc.

Il fut gardien du refuge du couvercle.

Les Ravanel sont une famille de guides. Ses trois frères cadets Jean (1873-1913), Camille et Alfred furent guide, comme son fils Arthur (1901-1947).

Gaston Rebuffat

La tombe de Gaston Rebuffat

Gaston Rebuffat, né le 7 mai 1921 à Marseille et mort d'un cancer le 1er juin 1985) était un alpiniste français, membre notamment de l'expédition française à l'Annapurna.

En 1940, il s'engage à Jeunesse et Montagne où il rencontre Lionel Terray avec qui il va devenir ami. C'est dans le Centre École Jeunesse et Montagne du Valgaudemar que la passion des montagnes s'ancre profondément en lui. Il déménage ensuite pour Chamonix-MontBlanc où il travaille dans la ferme de son ami Lionel Terray.

Lionel Terray

La tombe de Lionel Terray

Lionel Terray est un alpiniste français né le 25 juillet 1921 à Grenoble et mort le 19 septembre 1965 après une chute mortelle aux Arêtes du Gerbier, dans le Vercors. Il constitue avec Louis Lachenal une des meilleures cordées françaises de l'après-guerre, réalisant notamment la première répétition de la face nord de l'Eiger en 1947. Il participe en 1950 à l'expédition française à l'Annapurna, première conquête d'un sommet plus de 8 000 mètres.

Dans les années 1940, il s'installe comme agriculteur dans la vallée de Chamonix.

Il est aussi l'auteur d'un des plus célèbres ouvrages de récits d'alpinisme : Les conquérants de l'inutile.

Jean Vincedon et François Henry

La plaque en mémoire de Jean Vincedon et François Henry

Deux jeunes étudiants alpinistes, Jean Vincedon, 24 ans, parisien, et François Henry, 22 ans, de Bruxelles, partent le 22 décembre 1956 pour gravir le mont Blanc par l'éperon de la Brenva. Leur expédition tourne au drame. Ils se perdent dans de mauvaises conditions météorologiques à plus de 4000m d'altitude et succombent après 10 jours au froid et à l'épuisement : les tentatives de sauvetage échouent les unes après les autres alors que leur triste épopée est suivie à la jumelle depuis la vallée…

Edward Whymper

La tombe d'Edward Whymper

Edward Whymper était un alpiniste britannique, né le 27 avril 1840 à Londres et mort le 16 septembre 1911 à Chamonix.

Il reçoit une formation de dessinateur et graveur. Il découvre les Alpes à l'occasion d'un engagement pour effectuer des illustrations. Parmi ses premières ascensions les plus remarquables figurent en 1864 la Barre des Écrins dans le massif des Écrins, et en 1865 l'aiguille Verte dans le massif du Mont-Blanc et surtout le Cervin dans les Alpes valaisannes, sommet qui avait repoussé de nombreuses tentatives. Il fit également la première ascension du Chimborazo en 1880.

Marcel Wibault

La tombe de Marcel Wibault

Marcel Wibault, né en 1904 à Besançon et mort en février 1998 à Chamonix-Mont-Blanc) est un peintre connu aujourd'hui surtout pour ses nombreuses peintures de montagnes représentants le Mont-Blanc, Chamonix, les grandes cimes des alpes, les chalets, les fleurs.

Notes et références

  1. a et b Emmanuelle Petit et Claude Martin, Lieux de mémoire à Chamonix-Mont-Blanc, 2003, 48 pages
  2. Journal des propriétaires du pays du mont Blanc, no 83, octobre-novembre 2008, p. 9
  3. Roger Frison-Roche, Le versant du soleil, Flammarion, 1981, p.522
  4. Roger Frison-Roche, Le versant du soleil, Flammarion, 1981, p.578



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cimetière de Chamonix-Mont-Blanc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chamonix-Mont-Blanc — Pour les articles homonymes, voir Mont Blanc (homonymie). 45° 55′ 23″ N 6° 52′ 11″ E …   Wikipédia en Français

  • Patrimoine architectural religieux de Chamonix-Mont-Blanc — Article principal : : Chamonix Mont Blanc. La connaissance du patrimoine architectural religieux[1] de Chamonix Mont Blanc est particulièrement intéressante pour comprendre les modes de vie passés. Les églises, chapelles, croix et oratoires …   Wikipédia en Français

  • Quartier de l'aiguille du Midi — Le quartier de l aiguille du Midi, vue prise le 21 août 2009 Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Philippe-Edmond Désailloud — La tombe d Edmond Désailloud au cimetière de Chamonix Mont Blanc Philippe Edmond Désailloud, né en 1914, mort en 1983 et inhumé au cimetière de Biollay à Chamonix Mont Blanc, est un homme politique français. Il fut la cheville ouvrière de… …   Wikipédia en Français

  • Roger Frison-Roche — (né à Paris le 10 février 1906 mort à Chamonix Mont Blanc le 17 décembre 1999 où il est enterré[1]) est un explorateur et écrivain français …   Wikipédia en Français

  • Marcel Wibault — (né en 1904 à Besançon et mort en février 1998 à Chamonix) est un peintre connu aujourd hui surtout pour ses nombreuses peintures de montagnes représentants le Mont Blanc, Chamonix, les grandes cimes des alpes, les chalets, les fleurs. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Gaston Rébuffat — (né le 7 mai 1921 à Marseille et mort le 1er juin 1985) est un alpiniste français, membre notamment de l expédition française à l Annapurna …   Wikipédia en Français

  • Charles Bozon — Pour les articles homonymes, voir Bozon. La tombe de Charles Bozon au cimetière de Chamonix Mont Blanc Charle …   Wikipédia en Français

  • Affaire Vincendon et Henry — La plaque en mémoire de Jean Vincendon et François Henry au cimetière de Chamonix Mont Blanc Deux jeunes étudiants alpinistes, Jean Vincendon, 24 ans, parisien, et François Henry, 22 ans, de Bruxelles, partent le 22 décembre 1956 pour gravir le… …   Wikipédia en Français

  • Joseph Ravanel — La tombe de Joseph Ravanel Le Rouge au cimetière de Chamonix Mont Blanc Joseph Ravanel (8 février 1869 novembre 1931) était un guide de haute montagne de Chamonix. Il était surnommé « le Rouge », en raison de sa chevelure rousse. Il eut …   Wikipédia en Français