Chapelle des Pénitents noirs (Avignon)


Chapelle des Pénitents noirs (Avignon)
Chapelle des Pénitents Noirs
Image illustrative de l'article Chapelle des Pénitents noirs (Avignon)
Présentation
Nom local Chapelle des Pénitents Noirs de la Miséricorde
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Rattaché à Archevêché d'Avignon
Début de la construction 1631
Fin des travaux 1739
Style(s) dominant(s) baroque
Protection 1906
Géographie
Pays Drapeau de France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Ville Avignon
Coordonnées 43° 57′ 09″ N 4° 48′ 35″ E / 43.9525, 4.80986143° 57′ 09″ Nord
       4° 48′ 35″ Est
/ 43.9525, 4.809861
  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle des Pénitents Noirs

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Chapelle des Pénitents Noirs

La chapelle des Pénitents Noirs est située à Avignon (Vaucluse) dans la rue de la Banasterie. Elle a accueilli une des confréries majeures de la cité papale. Les « Pénitents Gris » furent les premiers d'une longue série de pénitents avignonnais. Sont ensuite connus les « Pénitents Noirs », qui furent fondés en 1488 par un groupe de nobles florentins[1], les « Pénitents Blancs », confrérie fondée en 1527 par treize Avignonnais[1], les « Pénitents Bleus », formés en 1557 par une dissidence des autres confréries[1]. Puis, à la fin du XVIe siècle, furent créés les « Pénitents Noirs de la Miséricorde »[2]. Le mouvement se poursuivit avec la fondation des « Pénitents Violets » (1622)[2], puis des « Pénitents Rouges » (1700)[2]. La Révolution mit un terme à ce foisonnement et seuls aujourd'hui subsistent les « Pénitents Gris » et les « Pénitents Noirs ».

Sommaire

Confrérie des Pénitents Noirs

Elle fut fondée, en 1586, par Pompée Catilina, militaire de formation, envoyé par Rome pour diriger à Avignon les troupes pontificales avec le titre de « cappitaine d'une compagnie de gens à pied pour nostre Sainct Père »[3]. Il réunit quelques autres ressortissants italiens installés sur place pour secourir les prisonniers et assister les condamnés. Il lui fut donné le nom de Pénitents Noirs de la Miséricorde. Elle établit son siège en la chapelle de l'Hôpital de Notre-Dame de Fenouillet, près de la Porte Aurose[4]. Le premier Recteur de la Confrérie s'éteignit dans son Hôtel particulier de la rue de la Petite Fusterie en 1615[5] et il fut inhumé dans la cinquième chapelle sur le bas côté gauche de la collégiale Saint-Agricol[6]. Son tombeau fut l'œuvre du sculpteur florentin Simone Bartolacci[7].

La Confrérie avait cessé toute activité en 1948[8]. En 1983, la Confrérie renait.

Chapelle des Pénitents Noirs

Détail de la façade de la chapelle des Pénitents Noirs : la tête de saint Jean-Baptiste.

La Confrérie se rendit propriétaire de la chapelle de Notre-Dame de Fenouillet en 1591. Ils lui firent adjoindre une sacristie en 1620 et une anti-chapelle en 1631[4]. La Confrérie fit appel à Thomas Lainée pour adapter la chapelle au goût du jour. Celui-ci commença sa restauration le 12 janvier 1739. Mais l'architecte tomba gravement malade en cours d'année. Il mourut à Avignon tout en ayant pu dresser les plans de la nouvelle façade qui est considérée comme son chef-d'œuvre[4]. La chapelle a été classée Monument historique en 1906.

Cérémonie de la Délivrance

Le 8 septembre 1596, Clément VIII accorda à la Confrérie le privilège d'obtenir la libération d'un condamné à mort le jour de la Décollation de Jean le Baptiste. Puis les Noirs de la Miséricorde obtinrent de Paul V, le 18 octobre 1617, le droit de demander et d'obtenir la grâce d'un condamné à mort quel que fût le jour de l'année[9]. Après que le vice-légat ait accepté cette demande, les Noirs allaient délivrer le condamné qui était alors conduit, au bout d'une chaîne d'argent, par le Recteur de la Confrérie jusqu'à la chapelle. Là, il était revêtu d'une robe rouge et coiffé d'une guirlande de branches d'olivier. Après une action de grâce, il était promené à travers les rues de la ville, précédé par des suisses et suivi d'une fanfare. La foule qui se pressait à ce spectacle entonnait, avec les choristes, des Te Deum et des Benedictum [10]. Le cardinal Richelieu lors de son exil à Avignon de 1618 à 1619, participa à cette cérémonie[9].

Affectation actuelle

Le 30 octobre 1983, cette chapelle a été confiée à l'Association Saint Jean Baptiste qui fait appel à la Fraternité Saint Pie X pour les offices religieux.

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

Notes et références

  1. a, b et c Jean-Paul Clébert, Guide de la Provence mystérieuse, Éd. Tchou, Paris, p. 85.
  2. a, b et c Jean-Paul Clébert, op. cit., p. 86.
  3. Joseph Girard, op. cit., p. 155.
  4. a, b et c Joseph Girard, op. cit., p. 278.
  5. Joseph Girard, op. cit., p. 236.
  6. Joseph Girard, op. cit., p. 241.
  7. Joseph Girard, op. cit., p. 156.
  8. Robert Bailly, Dictionnaire des communes de Vaucluse, Éd. A. Barthélemy, Avignon, 1985, p. 49.
  9. a et b Joseph Girard, op. cit., p. 279.
  10. Joseph Girard, op. cit., p. 280.

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chapelle des Pénitents noirs (Avignon) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste des Chapelles des Pénitents noirs — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Chapelle des Pénitents noirs (Aubagne) Chapelle des Pénitents noirs (Avignon) Chapelle des Pénitents noirs(Breil sur Roya) Chapelle des Pénitents noirs… …   Wikipédia en Français

  • Avignon — Pour les articles homonymes, voir Avignon (homonymie). 43° 57′ 00″ N 4° 49′ 01″ E …   Wikipédia en Français

  • Avignon — Avignon …   Deutsch Wikipedia

  • AVIGNON (histoire de l’art) — AVIGNON, histoire de l’art La ville d’Avignon n’apparaît sur la grande scène de l’histoire de l’art qu’avec la venue des papes. Jusque là, son rôle artistique n’avait pas dépassé celui d’une localité moyenne, les meilleures manifestations datant… …   Encyclopédie Universelle

  • Les ramparts d'avignon — Avignon 43°57′00″N 4°49′01″E / 43.95, 4.81694 …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de Vaucluse — Cet article recense les monuments historiques du département de Vaucluse, en France. Sommaire 1 Généralités 2 Liste 2.1 A 2.1.1 Apt …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques des Bouches-du-Rhône — Cet article recense les monuments historiques des Bouches du Rhône, en France. Pour les communes suivantes, comportant chacune plus de 20 monuments historiques, voir les listes dédiées : Aix en Provence : liste des monuments historiques …   Wikipédia en Français

  • Rues d'Avignon — Les rues d Avignon détaillées sur l Atlas van Loo, imprimé en 1649 …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques d'Avignon — Cet article recense les monuments historiques d Avignon, département de Vaucluse, en France. Sommaire 1 Statistiques 2 Chapelles 3 Autres bâtiments religieux …   Wikipédia en Français

  • Liste der Monuments historiques in Avignon — Die Liste führt alle Monuments historiques in der französischen Stadt Avignon auf. Inhaltsverzeichnis 1 Liste 1.1 Kapellen 1.2 Kirchen und andere religiöse Gebäude 1.3 …   Deutsch Wikipedia