Séries provinciales du championnat de Belgique de football


Séries provinciales du championnat de Belgique de football
Provinciales
Création années 1950
pour le format actuel
Organisateur(s) Union belge de football
Catégorie Division 5 à 8
Lieu Drapeau de Belgique Belgique
Participants 9 x 16
pour la 1e Provinciale
Statut des participants Amateurs
Palmarès
Tenant du titre 2011:
Anv.: KVV Vosselaar
Bra.: K. Kampenhout SK
Fl. occ.: SWI Harelbeke
Fl. or.: KSK Maldegem
Hai: R. ES Acrenoise
Liè.: R. Entente Blégnytoise
Lim.: Esperanza Neerpelt
Lux.: R. RC Mormont
Nam.: R. FC Meux

En Belgique, Les séries provinciales constituent la base de la pyramide du football. Les compétitions provinciales sont organisées selon une hiérarchie de 4 niveaux numérotés de 1 à 4, appelée Première Provinciale, Deuxième Provinciale, Troisième Provinciale et enfin Quatrième Provinciale. Ils sont familièrement dénommés et usuellement appelés P1, P2, P3 et P4.

Sommaire

Histoire

Dès après la fondation de l'UBSSA (aujourd'hui URBSFA) et la création du Championnat de Belgique en 1895, la fourmilière des clubs se mit à l'ouvrage.

Au fil des saisons, des compétitions régionales furent organisées. Autour des pôles d'émergence du football en Belgique comme Anvers, Bruxelles et Liège, les clubs furent rapidement nombreux. En d'autres endroits, il fallut plus de temps. À cette époque, les Provinces de Luxembourg ou de Namur sont plus isolées puisque les lignes de chemin de fer restent rares et que le réseau routier est composé de petits chemins. Les autoroutes actuelles n'existent évidemment pas. Le football en Province du Hainaut se développa plus vite de par sa proximité avec le Nord de la France où des clubs (Lille, Roubaix, Tourcoing) se créèrent très tôt.

Par rapport aux zones urbaines, les régions plus rurales tardèrent aussi à découvrir le football ou à le voir s'implanter car les gens « bien pensants » de l'époque, le plus souvent influencés par l'Église et les vielles habitudes tenaces, voyaient le football comme une activité très peu chrétienne (des adultes en culottes courtes qui se disputent un ballon ! Pensez-donc, c'est un jeu du diable !).

Tout cela évolua finalement assez vite et paradoxalement, on put dire (familièrement) que « là où il y avait un clocher, il y avait au moins un terrain de football ! » Et dans les zones urbaines, cette maxime se complétait par « plus terrain de football par Maison du Peuple »...

Jusqu'aux années 1920, les compétitions inférieures furent donc régionales. Si par exemple les Liégeois jouaient entre eux, les Luxembourgeois et Namurois luttaient avec leurs voisins hennuyers ou liégeois, voir brabançons. Le succès de la Belgique aux Jeux Olympique d'Anvers en 1920 fut un facteur d'accroissement de la popularité du football dans le « Plat Pays ».

On peut noter qu'en 1914, la Fédération belge comptait 159 clubs affiliés (pour un total de 12.357 joueurs incrits). En 1922, ces nombres étaient passés à 377 clubs pour 37.164 joueurs inscrits. Le total de clubs affiliés allaient augmenter de façon exponentielle, en autre avec l'arrivée des « Congés Payés » en 1936, mais avec de l'évolution de la société qui laissera du temps pour une notion jusque la abstraite: les loisirs. Le travail de l'URBSFA dans la fidélisationde ses clubs va aussi attiré des entités initialement inscrites dans des ligues rivales. L'augmentation importante du nombre de clubs à gérer amena l'Union Belge à créé son système de numéro matricule (première publication le 26 décembre 1926).

Dès le début des années 1930, des « Ententes de Clubs » furent formées et s'affilièrent à la Fédération nationale qui en même temps voyait les rivalités avec d'autres ligues diminuer. Les compétitions inférieures commencèrent s'organiser selon les frontières administratives du pays.

Jusqu'aux années 1950 (la Seconde Guerre mondiale joua évidemment un rôle de frein), la plus haute série, sous les trois niveaux nationaux existants, fut la 2e Provinciale qui chapeautait des séries encore appelées « régionales » (Gewestelijk en Néerlandais). Le plus souvent la 2e Régionale puis la 3e Régionale. Avec le temps, sous la 2e Provinciale vint s'installer une 3e Provinciale avant les « régionales ». Celle-ci disparurent avec le temps et l'augmentation du nombre de club.

Lors de la création du 4e niveau national suite à la saison 1951-1952, le terme de Première Provinciale fut donné à la plus haute division de chaque province. Hiérarchiquement, les divisions subalternes prirent le nom de 2e et 3e Provinciales. Enfin, un 4e niveau provincial fut finalement créé.

Organisation

Depuis la fédéralisation du pays, la Belgique compte dix Provinces. Mais en matière de football elle n'en a toujours que neuf.

Les compétitions en Province de Brabant regroupent aussi bien les club du Brabant flamand que du Brabant wallon ainsi que ceux installés dans la Région de Bruxelles-Capitale.

Les clubs de la Communauté germanophone jouent dans les séries de la Province de Liège.

Dans chaque Province (sauf celle de Luxembourg), la compétition est hiérarchisée sur quatre niveaux. Les différentes séries comptent en général 16 clubs. Au 3e et plus souvent au 4e et dernier niveau, les poules comptent moins d'équipes.

Dans toutes les Provinces, la Première Provinciale (P1) compte 16 clubs.

Les autres niveaux sont répartis en plusieurs séries dont le nombre varie selon les Provinces. La « Deuxième Provinciale » (P2) est répartie en 2 ou 3 séries. La Troisième Provinciale (P3) est répartie entre 3 à parfois 6 séries (Brabant). La Quatrième Provinciale (P4) est répartie de 4 à 8 séries (Brabant). Dans la Province de Luxembourg, il n'y a pas de P4.

La P4 est le niveau le plus bas de la hiérarchie du football belge. Tout club qui s'affilie à l'URBSFA commence à ce niveau. De même, si un club se met en cessation d'activités, il doit reprendre en P4 (P3 pour le Luxembourg).

Pyramide provinciale 2010-2011 (par provinces)

Note : Le nombre total d'équipes est supérieur au nombre de clubs existants puisque certain de ceux-ci engagent une « équipe B » dans une division inférieure à celle de leur équipe A.

Entre parenthèses le nombre d'équipes... La colonne « en nationale » renseigne le nombre de clubs de cette province qui évolue dans l'une des quatre divisions nationales en 2010-2011.

Provinces Équipes 1e Provinciale 2e Provinciale 3e Provinciale 4e Provinciale en Nationale...
Anvers 178 P1 (16) P2A (16)
P2B (16)
32 équipes
P3A (16)
P3B (16)
P3C (16)
48 équipes
P4A (16)
P4B (17)
P4C (17)
P4D (16)
P4E (16)
82 équipes
25 clubs
Brabant 298 P1 (16) P2A (16)
P2B (16)
P2C (16)
48 équipes
P3A (16)
P3B (16)
P3C (16)
P3D (16)
P3E (16)
P3F (16)
96 équipes
P4A (15)
P4B (14)
P4C (16)
P4D (16)
P4E (16)
P4F (15)
P4G (16)
P4H (15)
P4I (15)
138 équipes
19 clubs
Fl. orientale 221 P1 (16) P2A (16)
P2B (16)
P2C (16)
48 équipes
P3A (16)
P3B (16)
P3C (16)
P3D (16)
P3E (16)
80 équipes
P4A (16)
P4B (15)
P4C (16)
P4D (15)
P4E (15)
77 équipes
21 clubs
Fl. occidentale 149 P1 (16) P2A (16)
P2B (16)
32 équipes
P3A (16)
P3B (16)
P3C (16)
48 équipes
P4A (13)
P4B (13)
P4C (14)
P4D (13)
53 équipes
17 clubs
Hainaut 262 P1 (16) P2A (16)
P2B (16)
P2C (16)
48 équipes
P3A (16)
P3B (16)
P3C (16)
P3D (16)
64 équipes
P4A (14)
P4B (14)
P4C (13)
P4D (14)
P4E (16)
P4F (16)
P4G (15)
P4H (16)
P4I (16)
134 équipes
12 clubs
Liège 232 P1 (17) P2A (16)
P2B (16)
P2C (16)
48 équipes
P3A (16)
P3B (16)
P3C (16)
P3D (16)
64 équipes
P4A (14)
P4B (14)
P4C (14)
P4D (14)
P4E (16)
P4F (16)
P4G (15)
103 équipes
16 clubs
Limbourg 173 P1 (16) P2A (16)
P2B (16)
32 équipes
P3A (16)
P3B (16)
P3C (16)
P3D (16)
64 équipes
P4A (15)
P4B (15)
P4C (16)
P4D (15)
61 équipes
15 clubs
Luxembourg 135 P1 (16) P2A (16)
P2B (16)
P2C (16)
48 équipes
P3A (14)
P3B (15)
P3C (14)
P3D (14)
P3E (14)
71 équipes
5 clubs
Namur 178 P1 (16) P2A (16)
P2B (16)
32 équipes
P3A (16)
P3B (16)
P3C (16)
48 équipes
P4A (14)
P4B (14)
P4C (14)
P4D (14)
P4E (13)
P4F (13)
82 équipes
4 clubs
TOTAUX 1826 145 P1 368 P2 583 P3 730 P4
  • 17 clubs en P1 Liège: Ce fait reste exceptionnel. Il est la suite d'un dossier concernant R. Racing FC Montegnée (finalement promu en Promotion) afin de ne pas lésé certains clubs le Comité Provincial Liégeois ne reléga pas le nombre suffisant de clubs. La situation sera régularisé en mai 2011.

Fonctionnement - Montée/Descente

Nationale ⇔ Provinciales

Les 9 championnats de P1 sacrent donc annuellement 9 champions (9x1). Ceux-ci sont automatiquement promus en Promotion pour la saison suivante. Au sein de chaque P1, on joue un Tour final (le plus souvent entre les vainqueurs de périodes et le 2e classé).

Le vainqueur du Tour final de P1 des Provinces d'Anvers, de Brabant et de Flandre orientale est promus directement en Promotion. Ces trois Provinces disposent d'un second car elles comptent les plus grand nombre de clubs affiliés à l'URBSFA.

Le vainqueur du Tour final de P1 des six autres Provinces participe au Tour final interprovincial avec deux clubs "barragistes" de Promotion. Généralement, ce Tour final octroie deux places au 4e niveau national.

Les derniers classés de P1 sont relégués en P2. Évidemment, le nombre de descendants peut varier selon les provinces selon qu'il y ait un ou plusieurs clubs relégués de "nationale" vers leur P1.

entre Provinciales

Un principe de montée/descente existe entre les différents niveaux des séries provinciales. Les champions de série sont promus au niveau directement supérieur (P4 ⇒ P3, P3 ⇒ P2 et P2 ⇒ P1). Par niveau, un Tour final regroupe des clubs des différentes séries en fin de saison pour désigner un ou plusieurs montant(s) supplémentaire(s).

Les moins bien classés d'une série sont relégués au niveau directement inférieur (P1 ⇒ P2, P2 ⇒ P3 et P3 ⇒ P4). Le nombre de descendants peut varier selon les relégations aux étages supérieurs.

Équipe A et équipe B

Depuis quelques saisons, un club engagé dans les séries provinciales peut aligner une deuxième équipe. L'équipe évoluant dans la série la plus haute est appelée « équipe A », l'autre « équipe B ».

L'équipe B ne peut monter d'une division que si elle ne rejoint pas l'équipe A. Dans le cas de figure où les deux équipes se retrouvent en P4, elles doivent se trouver dans des séries distinctes.

Séries des Premières provinciales (P1) 2010-2011

Les clubs sont listés par ordre alphabétique.

Provinces avec deux montants vers la Promotion

Les clubs inscrits en lettres grasses ont conquis le titre 2010-2011.

Anvers Brabant Flandre orientale
1 K. FC Verbroedering Arendonk K. HO Stade Bierbeek K. RC Bambrugge
2 SK Rapid Leest R. CS Brainois SK Bellem
3 K. Gooreind VV CWAS Etoile de Bruxelles FC Destelbergen
4 K. FC Houtvenne K. FC Diest K. FC Eeklo
5 FC Mariekerke FC Ganshoren K. FC Evergem-Center
6 K. Merksem SC R. FC Grez-Doiceau K. VV Klauwaerts Kemzeke
7 K. Merksplas SK K. SK Halle K. FC Jong Vl. Kruibeke
8 K. FC Nieuwmoer VV Houtem Rapide Club Lebbeke
9 K. SK s'Gravenwezel R Scup Dieleghem Jette K. VC Jong Lede
10 K. FC Schoten SK K. SK Kampenhout K. SK Maldegem
11 K. Vlimmeren Sport SMS Lubbeek K. VK Svelta Melsele
12 K. VV Vosselaar R. USA Schaerbeek K. FC Merelbeke
13 K. FC Olympia Wilrijk (en diminution) K. VC Sterrebeek K. VK Ninove
14 K. Wijnegem VC K. Vilvoorde FC (en diminution) K. Eendracht Opstal
15 K. Wuustwezel FC Racing Jet Wavre (en diminution) K. FC Vrasene (en diminution)
16 Zandvliet Sport K. SC Wolvertem SV Voorde

Provinces avec un montant vers la Promotion

Les clubs inscrits en lettres grasses ont conquis le titre 2010-2011.

' Flandre occidentale Hainaut Liège
1 K. SC Blankenberge R. ES Acrenoise R. Entente RC Amay
2 K. Sassport Boezinge R. US Beloeil (en diminution) R. SC Beaufays
3 K. SV Bredene R. Stade Brainois R. Entente Blégnytoise
4 SVV Damme R. Châtelet SC R. Cité Sport Grâce-Hollogne
5 OMS Ingelmunster R. RC Estaimpuis Daring Club de Cointe
6 SW Harelbeke (en diminution) R. Gosselies Sport FC Eupen 1963
7 R. Knokke FC R. FC Houdinois R. Herve FC
8 K. FC Langemark R. SC Leval R. FC Malmundaria 1904 (en diminution)
9 K. SC Menen CS Entité Manageoise Espoir Minérois
10 SK Oostnieuwkerke R. Standard Club Pâturageois (en diminution) R. Oreye Union
11 K. SV Rumbeke R. US Genly-Quévy 89 R. Spa FC (en diminution)
12 Club Roeselare R. Union FC Ransart FC Trooz
13 K. FC Varsenare FC St-Vaast R. CS Verlaine
14 K. VC Wingene R. Soignies Sport R. FC Vyle-Tharoul
15 K. Excelsior Zedelgem US Solre s/Sambre R. Stade Waremmien FC
16 K. Zwevegem Sport R. SC Templeuvois R. FC Warnant
' Limbourg Luxembourg Namur
1 Groen Star Beek R. Jeunesse Lorraine Arlonaise (en diminution) R. Jeunesse Aischoise (en diminution)
2 Bregel Sport R. Léopold Club Bastogne R. Arquet FC
3 SC Zichen-Zussen Bolder R. Standard FC Bouillon US Beauraing 61
4 RC Hades R. ES Champlonaise R. Standard FC Bièvre
5 FC Torpedo Hasselt R. Racing Athl. Florenvillois R. FC Bioul 81
6 K. VV Weerstand Koersel R. Jeunesse Freylangeoise Sporting Espoir Jemeppe
7 Lindelhoeven VV R. CS Libramontois R. AC Leuze-Longchamps
8 K. SK Meeuwen R. RC Longlier R. US Loyers
9 SK Moelingen R. US Martelangeoise R. FC Meux
10 K. FC Esperanza Neerpelt (en diminution) R. Olympic Cl. Meix-dvt-Virton CS Onhaye
11 White Star Schoonbeek-Beverst FC Montleban SC Petit-Warêt (en diminution)
12 K. VV THES Sport Tessenderlo R. RC Mormont R. ES Philippeville
13 K. Vlijtingen VV R. FC Alliance Oppagne-Wéris R. CS Profondeville
14 Waltwilder VV R. US Sartoise R. Jeunesse Rochefortoise
15 K. VK Wellen ES Vaux-Noville R. FC Spy
16 K. Zonhoven VV ES Wellinoise R. FC Yvoir

Notes et références

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Séries provinciales du championnat de Belgique de football de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.