Championnat du monde des voitures de tourisme


Championnat du monde des voitures de tourisme
Championnat du monde des voitures de tourisme
WTCC.jpg
Généralités
Organisateur FIA
Création du championnat 1987, repris en 2005
Nombre d'éditions 8e saisons
Site Web officiel fiawtcc.com
Palmarès
Champion pilote Drapeau : France Yvan Muller
Champion constructeur Drapeau : États-Unis Chevrolet
Pour la compétition en cours, voir :
Championnat WTCC 2011

Le Championnat du monde des voitures de tourisme (World Touring Car Championship en anglais, WTCC en abrégé) est l'un des trois championnats du monde approuvé par la FIA, avec la Formule 1 et le Championnat du monde des rallyes ou WRC. Il oppose des automobiles de grande production, dites de « tourisme ». Le championnat actuel a été lancé en 2005 sur la base du championnat européen (ETCC), lui-même créé en 2001. La première édition d'un championnat du monde des voitures de tourisme a cependant été organisée en 1987.

Sommaire

Historique

La Chevrolet Lacetti S2000 WTCC 2006 de Nicola Larini

Le FIA ETCC (European Touring Car Championship, ou Championnat européen de voitures de tourisme) a été créé en 2001. Il est en fait la version approuvée de la FIA du championnat EuroSTC, qui avait été créé en 2000 sur la base du championnat italien Superturismo. C'est en quelque sorte, une réincarnation des anciens championnats de tourisme « 2 litres » européens disparus à la fin des années 1990. Le promoteur de ce championnat est la société d'organisation anglaise KSO, filiale de la chaîne de télévision européenne Eurosport, qui se charge par ailleurs de retransmettre les courses en direct.

L'année 2005 a vu la naissance du FIA WTCC (World Touring Car Championship, ou Championnat du monde des voitures de tourisme), qui prend ainsi la suite de l'ETCC. Il devient ainsi le troisième championnat du monde FIA, après la Formule 1 et le WRC.

En termes d'audiences, le WTCC a attiré 320 millions de spectateurs cumulés en 2005, en forte hausse pour 2006 avec une estimation de 450 millions de spectateurs.

C'est un championnat disputé en majorité en Europe mais depuis 2005, la dernière épreuve du championnat se déroule en Chine, plus précisément à Macao. Il y a également des courses au BrésilCuritiba), au MexiquePuebla) et au Japon (Okayama). Le Maroc est aussi à l'honneur depuis 2009 avec une manche disputée à Marrakech, une première mondiale car depuis 1958 il n'y avait plus eu de courses automobiles internationales dans le pays[1].

En 2008, SEAT est devenu le premier constructeur équipé d'un moteur Diesel à remporter un championnat du monde FIA.

Types de voitures engagées

En 2001, les voitures acceptées étaient celles répondant aux règlementations FIA Supertourisme et Superproduction. Depuis 2002, et dans un souci de réduire les coûts, le règlement FIA n'autorise que les voitures répondant à la nouvelle règlementation Super 2000.

Déroulement

Le calendrier est composé de douze week-ends de course. Chaque week-end comporte deux manches sprint de cinquante kilomètres, qui étaient jusqu'en 2006, disputées le dimanche vers 15 heures, à une demi-heure d'intervalle. Depuis 2007, la première manche se dispute le matin. La distribution des points est de 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1 pour les dix premiers.

Le WTCC a pu bâtir son succès sur des courses très animées, leur durée très courte et sans ravitaillements forçant les pilotes à l'attaque maximale. Le suspense fait également partie intégrante de ce championnat, en effet, le titre s'est toujours joué lors du dernier week-end du championnat, 2006 fut d'ailleurs une année record, en arrivant à Macao pour le dernier meeting de la saison, neuf pilotes pouvaient encore décrocher le titre. De surcroît, de 2005 à 2009, il n'y eut jamais moins de dix vainqueurs différents par saison.

Constructeurs engagés

Alfa Romeo 156 S2000 WTCC 2006
Seat Leon S2000 WTCC 2006

En 2005, première année du championnat du monde, cinq constructeurs étaient engagées officiellement ; BMW, Alfa Romeo, Seat, Chevrolet et Ford. BMW a remporté en 2005 les deux championnats (pilotes et constructeurs). Honda et Peugeot étaient aussi présents dans la discipline par le biais d'équipes privées (respectivement Jas Racing et Peugeot Sport Danemark).

En 2006, BMW (cinq voitures), Seat (six voitures), Chevrolet (trois voitures) étaient les constructeurs officiellement représentés en WTCC. Alfa Romeo a décidé fin 2005 de se retirer officiellement et provisoirement du championnat. Cependant, trois Alfa Romeo de l'année passée ont continué à être engagées de manière semi-officielle par le team N.Technology, qui engageait déjà les voitures officielles les années précédentes. Le team Jas Racing engageait quant à elle deux Honda.

Pour 2007, Seat a annoncé qu'ils n'engageront plus que quatre voitures officielles, puis une cinquième pour Tiago Monteiro à partir du deuxième week-end. Alfa Romeo n'a toujours pas prévu de retour officiel, mais est présent via N.Technology avec deux voitures.

En, 2008, BMW reste présent avec ses cinq voitures alignées par trois équipes différentes. Seat engage de nouveau cinq voitures, avec une sixième alignée à l'occasion, et Chevrolet engage encore trois voitures pour les trois mêmes pilotes. Alfa Romeo ayant définitivement quitté le championnat, l'équipe N.Technology s'est tournée vers Honda et engage une voiture à partir du troisième weekend du championnat à Valencia par le Britannique James Thompson. En 2009, Honda s'est retiré, mais Lada s'est à son tour engagé dans le championnat.

Fin 2009, BMW Motorsport annonce qu'il n'engagerait plus que deux voitures en 2010 pour Augusto Farfus et Andy Priaulx[2], Jörg Müller et Alessandro Zanardi quittent donc le championnat. Seat Sport a quant à lui annoncé qu'il se retirait du WTCC mais qu'il continuerait à apporter le soutien technique aux teams privés qui souhaiterait acquérir les Seat Leon TDI et TFSI[3]. SR-Sport engageant quatre Seat TDI pour le tenant du titre Gabriele Tarquini, Tiago Monteiro, Jordi Gené et le vainqueur de la catégorie indépendants 2009 Tom Coronel[4],[5] Rickard Rydell en revanche n'a plus de volant en WTCC. Enfin, Lada quitte le championnat, la marque russe devait revenir à Marrakech mais n'était pas présente.

En 2011, le seul constructeur officiel présent est Chevrolet, les Seat et BMW étant présentes à titre semi-privé, mais Volvo s'engage pour certains week-end avec une présence probable pour l'intégralité du championnat 2011, et Ford serait également intéressé par un retour.

Champions du monde WTCC depuis 2005

Saison Championnat constructeurs Championnat pilotes
Constructeur Voiture Pilote Voiture
2005 Drapeau : Allemagne BMW BMW 320i ButtonGreen.svg Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx BMW 320i
2006 Drapeau : Allemagne BMW BMW 320si Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx BMW 320si
2007 Drapeau : Allemagne BMW BMW 320si Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx BMW 320si
2008 Drapeau : Espagne Seat Seat León TDI / TFSI Drapeau : France Yvan Muller Seat León TDI
2009 Drapeau : Espagne Seat Seat León TDI / TFSI Drapeau : Italie Gabriele Tarquini ButtonGreen.svg Seat León TDI ButtonGreen.svg
2010 Drapeau : États-Unis Chevrolet Chevrolet Cruze LT Drapeau : France Yvan Muller ButtonGreen.svg Chevrolet Cruze LT ButtonGreen.svg

ButtonGreen.svg en activité en 2011

Victoires en WTCC

Depuis Monza 2005, week-end d'ouverture du WTCC moderne, et après les manches de Suzuka 2011.

Victoires en WTCC
# Pilote Pays Nbre victoires
1 Yvan Muller ButtonGreen.svg Drapeau de France France
20
2 Andy Priaulx Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
18
3 Gabriele Tarquini ButtonGreen.svg Drapeau d'Italie Italie
16
- Robert Huff ButtonGreen.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
16
5 Augusto Farfus Drapeau : Brésil Brésil
15
6 Alain Menu ButtonGreen.svg Drapeau de Suisse Suisse
14
7 Jörg Müller Drapeau d'Allemagne Allemagne
10
8 Rickard Rydell Drapeau de Suède Suède
5
9 Dirk Müller Drapeau d'Allemagne Allemagne
4
- Fabrizio Giovanardi Drapeau d'Italie Italie
4
- Jordi Gené Drapeau d'Espagne Espagne
4
- James Thompson Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
4
- Alessandro Zanardi Drapeau d'Italie Italie
4
- Tiago Monteiro Drapeau du Portugal Portugal
4
15 Félix Porteiro Drapeau d'Espagne Espagne
2
16 Nicola Larini Drapeau d'Italie Italie
2
- Salvatore Tavano Drapeau d'Italie Italie
1
- Peter Terting Drapeau d'Allemagne Allemagne
1
- Duncan Huisman Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
1
- Tom Coronel ButtonGreen.svg Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
1
- Sergio Hernández Drapeau d'Espagne Espagne
1
- Colin Turkington Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
1
- Norbert Michelisz ButtonGreen.svg Drapeau de Hongrie Hongrie
1
- Franz Engstler ButtonGreen.svg Drapeau d'Allemagne Allemagne
1

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Championnat du monde des voitures de tourisme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.