Chartreuse de Padula


Chartreuse de Padula
Parc national du Cilento et du Vallo Diano, avec les sites archéologiques de Paestum et Velia et la Chartreuse de Padula *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Certosa di Padula (XVI secolo - 1723).jpg
Coordonnées 40° 20′ 14″ N 15° 39′ 07″ E / 40.337222, 15.65194440° 20′ 14″ Nord
       15° 39′ 07″ Est
/ 40.337222, 15.651944
  
Pays Drapeau d'Italie Italie
Subdivision Province de Salerne, Campanie
Type Culturel
Critères (iii) (iv)
Superficie 1 371 ha
Numéro
d’identification
842
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1998 (22e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

La Chartreuse de Padula (en italien : Certosa di Padula ou encore Certosa di San Lorenzo) est un des plus importants sites monastiques d'Europe. Elle est située à Padula, dans la vallée de Diano (province de Salerne, Campanie).

En 1998, la chartreuse de Padula est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité établie par l'Unesco avec le parc national du Cilento et du Val de Diano ainsi que les aires archéologiques de Paestum et Velia.

Sommaire

Description

La chartreuse fut fondée par Tommaso Sanseverino en 1306 sur le site préexistant d'un monastère dédié à saint Laurent. L'histoire de l'édifice couvre une période d'environ 450 ans. Sa façade est de style maniériste tardif complétée en 1723. À l'intérieur l'ensemble monastique s'articulait autour de deux espaces appelés ; la « maison basse » dédiée aux frères convers responsables de la partie administrative, et la  « maison haute  » où vivaient les Pères dans la contemplation et le silence absolu.

Passé la cour externe, on accède à la « maison basse » avec le cloître de la Foresteria ; de grand intérêt est l'église Saint-Laurent qui conserve une porte en cèdre du Liban du XVIe siècle insérée dans un portail en pierre du Cinquecento ainsi qu'un extraordinaire autel en pierre sculptée rehaussé de nacres et de lapis-lazuli. La cuisine conserve une grande cheminée revêtue de majolique provenant de l'ancienne salle capitulaire ; la légende raconte qu'il y fut préparée une omelette de mille œufs[1] pour un repas de Charles Quint en 1535.

Un magnifique escalier de forme elliptique à double rampe permet d'accéder à la « maison haute » avec la bibliothèque, et le grand cloître d'une superficie de plus 15 000 m2 orné de 84 colonnes ainsi que les vergers où les moines cultivaient les plantes médicinales, légumes et fruits.

Durant la période muratienne du royaume de Naples, l'ordre périclita et le monastère tomba en désuétude. Abandonnée par les moines, son patrimoine (archives, livres, et objets d'art sacré) fut alors pillé. En 1882, l'État italien le déclare monument national.

En 1982, sous l'égide de la Soprintendenza BAAAS de Salerne et Avellino, d'importants travaux de restauration lui redonnent tout son éclat. Aujourd'hui la chartreuse accueille aussi le musée archéologique de la Lucania, qui rassemble une collection de vestiges provenant des fouilles de la nécropole de Sala Consilina et de Padula. Ce musée couvre une période qui va de la préhistoire à la période hellénistique.

En 2008, la chartreuse a été promue siège de la représentation de l'Observatoire Européen du Paysage.

Galerie

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources

Bibliographie

  • Mario De Cunzo et Vega De Martini, « La Certosa di Padula », in Centro Di, Florence - 1985 (ISBN 8870381129)
  • « La Certosa ritrovata »: Catalogo della mostra tenuta a Padula, Certosa di San Lorenzo. Soprintendenza per i Beni Ambientali Architettonici Artistici e Storici di Salerno e Avellino, in De Luca Edizioni d'Arte, Rome - 1988 (ISBN 8878131490)
  • Vega De Martini « La Certosa di San Lorenzo a Padula », Ministero per i Beni e le Attività Culturali, Soprintendenza per i beni ambientali, architettonici, artistici e storici di Salerno e Avellino, in Electa Napoli, Naples - 2000 (ISBN 8843586246)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chartreuse de Padula de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Paestum — Parc national du Cilento et du Vallo Diano, avec les sites archéologiques de Paestum et Velia et la Chartreuse de Padula * …   Wikipédia en Français

  • Campania — Campanie Campanie Info …   Wikipédia en Français

  • Élée — Pour les articles homonymes, voir Élée (homonymie) et Velia. Parc national du Cilento et du Vallo Diano, avec les sites archéologiques de Paestum et Velia et la Chartreuse de Padula * …   Wikipédia en Français

  • Parc national du Cilento et du Val de Diano — Parc du Cilento Catégorie UICN II (parc national) Identifiant …   Wikipédia en Français

  • Alberobello — Trulli d Alberobello Blason Administration Nom italien Alberobello Pays …   Wikipédia en Français

  • Architecture lombarde — Sous le nom d architecture lombarde on entend l ensemble des œuvres architecturales réalisées à l époque du Royaume lombard (568 774), avec une survivance résiduelle dans le Sud de l Italie jusqu aux Xe et XIe siècles (Langobardia Minor), et …   Wikipédia en Français

  • Art rupestre du Valcamonica — Art rupestre du Valcamonica * Patrimoine mondial …   Wikipédia en Français

  • Assise (Italie) — Pour les articles homonymes, voir Assise. Assise Panorama de la ville d Assise. La basilique se trouve sur la gauche de la photo, surmontant un portique à colonnes du XVe&# …   Wikipédia en Français

  • Basilique Saint-François d'Assise — Pour les articles homonymes, voir Église Saint François d Assise et Basilique Saint François. Assise, la Basilique Saint François et autres sites franciscains * …   Wikipédia en Français

  • Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs — Pour les articles homonymes, voir Saint Paul. Basilique Saint Paul hors les Murs Façade de la basilique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.