Base militaire des Etats-Unis


Base militaire des Etats-Unis

Liste des bases militaires des États-Unis d'Amérique dans le monde

Pays dans lesquels l'armée américaines est présente en 2007.
Légende :
    Plus de 1000 militaires américains.
    Plus de 100 militaires américains.
    Fait usage des installations militaires.

Cet article contient une liste non exhaustive des bases militaires des forces armées des États-Unis d'Amérique dans le monde hors du territoire métropolitain au début du XXIe siècle. Suite aux programmes de réorganisation en cours (BRAC 2005), de nombreuses installations sont en cours de fermeture, surtout en Europe de l'Ouest.

Sommaire

Allemagne Allemagne

Arabie saoudite Arabie saoudite

Les unités combattantes américaines ont évacué le pays en 2003. Il reste, en 2007, 400 personnes pour entrainer les forces saoudiennes.

  • Prince Sultan Air Base, portion de la base occupée par les forces américaines rendue à l'armée saoudienne en septembre 2003
  • Riyad (Riyadh Air Base)
  • Taif (King Fahd Air Base)

Bahreïn Bahreïn

  • Flag of Bahrain.svg Bahreïn (Naval Support Activity Bahrain)

Belgique Belgique

  • SHAPE-Chievres (Supreme Headquarters Allied Powers Europe)

Corée du Sud Corée du Sud

Flag of Cuba.svg Cuba

Djibouti Djibouti

  • Djibouti-ville (camp Lemonnier)

Équateur Équateur

  • Manta [1] (Fermé en 2009) [2]

Espagne Espagne

Royaume-Uni Royaume-Uni

  • Alconbury (RAF Alconbury)
  • Lakenheath (RAF Lakenheath)
  • Menwith Hill (RAF Menwith Hill)
  • Mildenhall (RAF Mildenhall)
  • Moleswoth (RAF Molesworth)
  • St Mawgan (Joint Maritime Facility, Cornwall)
  • Upwood (RAF Upwood)

Territoire britannique de l'océan Indien

Drapeau du Kosovo Kosovo

Grèce Grèce

  • Souda Bay en Crète (Naval Support Activity Souda Bay)

Groenland Groenland

Islande Islande

Italie Italie

Japon Japon

  • Atsugi (Atsugi Naval Air Facility)
  • Camp Zama
  • Iwakuni (MCAS Iwakuni) fermeture en 2006
  • Kadena (Kadena Air Base)
  • Misawa (Misawa Naval Air Facility) (Misawa Air Base)
  • Okinawa (Naval Hospital Okinawa) (Camp S.D. Butler) (Torii Station) (Il reste de très nombreuses bases et aéroports militaires américains sur l'île principale d'Okinawa, appelée Okinawa Honto. De 1945 à 1972, Okinawa était sous administration américaine. Durant la guerre du Viêt Nam, Okinawa a été considérée comme le porte-avions américain de la région. Il est avéré que des bombardiers à destination du Viêt Nam ont transité, armés, par Okinawa. Dans le musée de la Paix au sud de l'île, il est écrit que la bombe atomique aurait été stockée sur l'île. Les Américains ont rétrocédé l'île aux Japonais en 1972, suite à des violentes manifestations.
  • Sasebo (Sasebo Fleet Activities)
  • Yokosuka (Yokosuka Fleet Activities), quartier général de la Septième flotte américaine,
  • Yokota (Yokota Air Base)

Kirghizistan Kirghizistan

Pays-Bas Pays-Bas

Portugal Portugal

Qatar Qatar

  • Al Oudeid

Turquie Turquie

  • Diyarbakir (1956-1997; renommée Pirinçlik Air Base en 1970. Celle-ci abritait des radars anti-missiles, dont le AN/FPS-17 développé par le Laboratoire de Rome dans l'Etat de New-York. La base fut fermée, en même temps que des bases en Allemagne, en septembre 1997[5].)
  • Incirlik (Incirlik Air Base)
  • Izmir (Izmir Air Base)

Territoires d'outremer américains

État de l'Union hors d'Amérique du Nord

  • Hawaii
    • NS Barking Sands
    • COMNAVREG (OAHU)
    • Hickam Air Force Base
    • Marine Corps Base Hawaii Kaneohe Bay
    • Schofield/Shafter
    • USCG ISC Honolulu

Notes et références

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Liste des bases militaires des %C3%89tats-Unis d%27Am%C3%A9rique dans le monde ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Base militaire des Etats-Unis de Wikipédia en français (auteurs)