Calico (Californie)


Calico (Californie)

34° 56′ 56″ N 116° 51′ 51″ W / 34.94889, -116.86417

Calico dans le désert de Mojave.
Calico vu de soir.
Calico

Calico est une ville fantôme située dans le désert de Mojave en Californie du Sud. Fondée en 1881 près de mines d'argent, elle est au début du XXIe siècle un parc de comté. Elle fait partie du comté de San Bernardino et l'Interstate 15 passe près d'elle.

Sommaire

Histoire

Un peu après sa fondation, la ville abritait 1 200 personnes, dont 500 mineurs. En plus d'un assortiment de bars, de bordels, de lieux de paris et quelques églises, la ville avait son journal, le Calico Print.

Dans les années 1890, le prix de l'argent s'est effondré, rendant les opérations minières peu payantes. Avec la fin de l'exploitation de mines de borax en 1907, la ville a été complètement abandonnée.

En 1951, Walter Knott, fondateur de Knott's Berry Farm, a acquis la ville et a lancé un programme de restauration selon les photographies d'époque. à la fin des années 1950, un homme habillé comme un cowboy, appele « Calico Fred », devint une curiosité locale[1]. En 1966, Knott a donné la ville au comté de San Bernardino et elle est devenue un parc de comté. Au début du XXIe siècle, le parc offre des visites guidées des mines Today, des duels au pistolet, ainsi que d'autres offres touristiques.

Cinq immeubles d'époque existent toujours, les autres sont des répliques construites sur les fondations des immeubles de l'époque. La ville est classée monument historique de la Californe et est qualifiée de « Ville fantôme officielle du silver rush »[trad 1],[2]

Notes et références

Références
  1. El Desierto, Barstow High School annual, Barstow, California, 1957, p. 178.
  2. http://www.leginfo.ca.gov/cgi-bin/waisgate?WAISdocID=72091124183+0+0+0&WAISaction=retrieve
Traductions de
  1. (en) « Official state silver rush ghost town »

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Calico (Californie) de Wikipédia en français (auteurs)