Base des Forces canadiennes Petawawa


Base des Forces canadiennes Petawawa
BFC Petawawa
Petawawa 300.jpg

Insigne de la BFC Petawawa

Pays Drapeau du Canada Canada
Période 1905 (Camp Petawawa) – Toujours active
Type Base des Forces canadiennes
Allégeance Forces canadiennes
Branche Commandement de la Force terrestre
Fait partie de Secteur du Centre de la Force terrestre
Commandant Lieutenant-Colonel William Keith Rudderham
Localisation
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Flag of Ontario.svg Ontario
Ville Petawawa
Latitude
Longitude
45° 54′ 51″ N 77° 17′ 22″ W / 45.914258, -77.28950545° 54′ 51″ Nord
       77° 17′ 22″ Ouest
/ 45.914258, -77.289505
  
Informations aéronautiques
Code AITA Code OACI
YWA CYWA
Type d'aéroport Aéroport militaire
Gestionnaire Ministère de la Défense nationale
Altitude 130 m (427 ft)
Pistes
Direction Longueur Surface
17/35 1 158 m (3 799 ft) Tourbe

La base des Forces canadiennes Petawawa (BFC Petawawa), est une base terrestre des Forces canadiennes situé à Petawawa, Ontario au Canada, dont le principal rôle est de satisfaire les besoins du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada et du 2e Groupe de soutien de secteur, dont elle dépend.

Sommaire

Situation géographique

La BFC Petawawa est située dans la vallée d'Ottawa, plus précisément dans le comté de Renfrew, à 170 kilomètres au nord-ouest d'Ottawa. La base est adjacente à la municipalité de Petawawa, tandis que la majorité de la superficie de la base se trouve dans la municipalité de Laurentian Hills. La base couvre une superficie totale de 300km2.

Histoire

Les origines de la BFC Petawawa remontent à 1905, un après que le gouvernement eut acheté 90 km2 de terres agricoles aux résidents locaux, pour les convertir en terrains d'entraînement militaire, nommé Camp Petawawa (officialisé en 1951) en raison de sa proximité avec la rivière Petawawa.

La région était autrefois traversée par le chemin Mattawa, une route utilisée par les explorateurs français. Également, le site de la base était autrefois une petite colonie d'immigrants allemands, travaillants durs pour construire une communauté dans un terrain sauvage et rigoureux. Certains lieux topographiques portent aujourd'hui le nom de certains de ces colons.

Déjà, durant l'été 1905, le camp est utilisé par le Royal Canadian Horse and Garrison Artillery. Puis, en 1906, les ingénieurs du Royal Canadian Engineers y construisent des huttes, étables et diverses infrastructures d'eau et de gaz ; la même année, deux batteries du Royal Canadian Horse Artillery commencèrent le premier de nombreux voyages vers le Camp Petawawa à partir de Kingston, pour leur entraînement estival. En 1907, plusieurs exercices tactiques combinées sont menés par des membres des Royal Canadian Dragoons, Royal Canadian Horse Artillery, Royal Canadian Engineers et du Royal Canadian Regiment.

Le premier vol d'un avion militaire au Canada prit place le 31 juillet 1909, à Petawawa. Dans des conditions climatiques idéales, J.A.D. McCurdy et F.W. Baldwin pilotèrent le Silver Dart en présence d'observateurs militaires.

De décembre 1914 jusqu'à mai 1916, le camp est utilisé pour l'internement de 750 prisonniers de guerre allemands et autrichiens capturés pendant la Première Guerre mondiale. Ces prisonniers furent essentiels à l'aménagement du camp pour des tests d'artilleries.

Puis, durant la période allant de mai 1916 à 1918, 10 767 fantassins et soldats s'entraînent à Petawawa avant d'être envoyé outre-mer, toujours dans le cadre de la Première Guerre mondiale.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, trois centres d'entraînement (deux d'artilleries et un de génie) s'établissent sur le camp. En septembre 1942, 12 515 militaires étaient stationnés à Petawawa, et un an plus tard, plus de 20,000 s'y entraînent. Tout comme dans la guerre précédente, la base abrite un camp d'internement. Désigné Camp No. 33, il y garde 645 détenus, la majorité allemands.

En 1947, deux ans après la Deuxième Guerre mondiale, l'entraînement d'unités régulières et de milices de l'Armée canadienne est rétabli, et en 1948, le 1er bataillon du Royal Canadian Regiment ainsi que le Royal Canadian Dragoons s'installent à Petawawa, et en 1951, le camp reçu le statut de camp permanent, officialisant son appellation : Camp Petawawa.

Les années suivantes, les constructions continuent, en vue d'accommoder plus d'unités, d'écoles et de logements. Pendant la guerre de Corée, différentes unités (2nd Royal Canadian Horse Artillery, 8th Hussars, Princess Patricia's Canadian Light Infantry, et le 1st Battalion, Royal Canadian Regiment) sont réunies à Petawawa avant leur transfert aux États-Unis et ultimement, pour la Corée.

Le 2e Groupe-brigade d'infanterie du Canada est stationné à Petawawa dès leur retour d'Allemagne, en 1959, puis renommée 2e Groupe de combat en 1966.

Le 1er février 1968, en raison de l'unification des Forces canadiennes, Camp Petawawa est renommé Base des Forces canadiennes (BFC) Petawawa, et est placée sous le Commandement mobile ; cependant ses opérations ne sont pas affectées.

L'entrée de la BFC Petawawa

Le 1er avril 1977, le 2e Groupe de combat est désactivée, et est combiné avec le Canadian Airborne Regiment pour devenir la Special Service Force. Finalement, en 1995, dans le cadre d'une restructuration des Forces canadiennes, l'unité sera redesignée en 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

En 2005, la base célèbre ses 100 ans d'histoire, et plusieurs festivités sont planifiés avec la communauté pour fêter cet évènement historique.

Opérations

Un soldat canadien de la base de Petawawa, tombé au combat en Afghanistan, est rapatrié au pays

6,100 personnes travaillent sur la base de Petawawa, dont environ 5 100 militaires, sous le 2e Groupe de soutien de secteur, le 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada, ou d'autres unités logées sur la base. Les militaires de Petawawa sont fréquemment déployés, dont des tours en Bosnie pendant les années 1990, et, plus récemment, en Afghanistan. En 2006, des soldats du groupement tactique du 1st battalion, the Royal Canadian Regiment, basés à Petawawa, participeront à la Bataille de Panjwai, une des plus meurtrières opérations de combat pour le Canada depuis la Deuxième Guerre mondiale, et qui signera la mort de 16 soldats canadiens en juillet et septembre, dont 12 en moins de 15 jours, pendant l'Opération Méduse.

Unités

2e Groupe de soutien de secteur

Le 2ème groupe de soutien de secteur (2 GSS), plutôt connu sous le nom de 2 ASG pour 2 Area Support Group, mise sur pied le 4 février 1999, est l'unité responsable de la BFC Petawawa et d'unités de soutien à travers la province d'Ontario. Le groupe comprend entre autres : la BFC Petawawa, les unités de soutien de secteur de London, North Bay, et Toronto, le 2e battalion de services, l'escadron de transmission du 2 GSS et la 2e Unité de police militaire. Son quartier-général, précédemment à Toronto, fut mis sur pied à la BFC Petawawa en 2006[1].

2e Groupe-brigade mécanisé du Canada

Le 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada (2GBMC) (en anglais : 2 Canadian Mechanized Brigade-Group) rassemble les unités de la Force régulière du Secteur du Centre de la Force terrestre et une unité du Secteur de l'Atlantique de la Force terrestre (le 2e Battalion du Royal Canadian Regiment).

1er Battalion, The Royal Canadian Regiment

Article détaillé : The Royal Canadian Regiment.

Le 1er Battalion du Royal Canadian Regiment, traduisible par « Régiment royal canadien », est une unité d'infanterie basée à Petawawa, sous le commandement du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

3e Battalion, The Royal Canadian Regiment

Article détaillé : The Royal Canadian Regiment.

Le 3e Battalion du Royal Canadian Regiment est une unité d'infanterie légère, dotée d'une compagnie de parachutistes. L'unité est sous le commandement du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

The Royal Canadian Dragoons

Article détaillé : The Royal Canadian Dragoons.

Le Royal Canadian Dragoons (RCD) est l'un des trois régiments blindés des Forces canadiennes, crée en 1883 en même temps que le Royal Canadian Regiment. Le régiment rempli aujourd'hui le rôle de reconnaissance blindée et opère le Coyote et le Léopard 2A6M. L'unité est sous le commandement du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

2e Régiment, The Royal Canadian Horse Artillery

Article détaillé : The Royal Canadian Horse Artillery.

Le 2e Régiment du Royal Canadian Horse Artillery est une unité d'artillerie de campagne, formée en 1950 dans le cadre de la guerre de Corée, et aujourd'hui affectée au 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

2e Régiment de génie de combat

Article détaillé : 2 Combat Engineer Regiment.

Le 2e Régiment de génie de combat (en anglais, 2 Combat Engineer Regiment), est l'unité de génie militaire affectée au 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada. Elle est divisée en trois escadrons de campagne, un escadron d'appui, et un escadron administratif.

Régiment des opérations spéciales du Canada

Article détaillé : ROSC.

Le Régiment des opérations spéciales du Canada est un régiment de forces d'opérations spéciales et d'infanterie légère. Le régiment se spécialise en reconnaissance spéciale, direct action, insertion héliportée et diplomatie militaire. Bien que basé sur une base du Commandement de la force terrestre, le régiment fait partie de la structure du Commandement des forces d'opérations spéciales du Canada.

427e Escadron d'opérations spéciales d'aviation

Le 427e Escadron d'opérations spéciales d'aviation est un escadron appartenant à la 1e Escadre Kingston (hélicoptères tactiques) et doté de deux rôles : soutenir les activités du Commandement des forces d'opérations spéciales du Canada et ses différentes composantes; et soutenir les activités du Secteur du Centre de la Force terrestre. Il opère le CH-146 Griffon dans le rôle d'hélicoptère tactique.

Dépôt central de matériel médical

Le Dépôt central de matériel médical est une unité hébergée et relève du Groupe des Services de santé des Forces canadiennes.

Notes et références

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Base des Forces canadiennes Petawawa de Wikipédia en français (auteurs)